Vrai début ?
habillage
banniere_haut

Vrai début ?

Une taille idéale en ville, une autonomie confortable annoncée à 210 km et un tarif de 15 700 euros équivalent à celui d'une Clio diesel. La Zoé veut démocratiser l'idée de rouler à l'électricité. Il faut que ça marche, Renault joue gros !

Publié le Mis à jour le

Commercialisation en octobre
A partir de 15 700 €

Renaut a fait ses armes « électriques » sur l’utilitaire Kangoo Z.E. puis sur la familiale Fluence Z.E. La marque mise désormais sur la polyvalente Zoé, une berline à hayon d’un format de 4,08 m pensée dès l’origine  autour de sa propulsion électrique. Cinq centimètres plus longue que l’actuelle Clio, la Zoé évoluera à son aise en ville sans émettre de polluants locaux. Et pour les escapades périurbaines, la vitesse maximale atteint 135 km/h avec une autonomie annoncée de 210 km. Mais il faudra plus raisonnablement tabler sur une fourchette comprise entre 100 et 150 km.











 
Un dispositif baptisé Range OptimiZEr veillera au grain. Ce système est basé sur la récupération d’énergie au freinage et la gestion fine de la consommation des ressources à bord. La plus énergivores d’entre elles : la climatisation est d’ailleurs programmable et peut mettre l’habitacle en température lorsque la Zoé est branchée. Vous prendrez alors la route au frais et batterie pleine. 


Charge variable


La Zoé dispose d’une nouvelle génération d’électromoteur qui se distingue, non pas par sa puissance : 65 kW (soit environ 88 ch) identique à celles des autres modèles électriques de la gamme, mais par l’intégration du chargeur.

Ce dernier est compatible avec tous les niveaux de puissance de 2 à 43 kW/h. Ce qui influe naturellement sur la durée de charge complète qui oscille alors entre 30 minutes en configuration 43 kW/h triphasée et atteint plus de 10 heures si vous n’êtes qu’équipé d’une prise standard de 2 kW/h.

De type lithium-ion, les batteries (250 kg environ) sont logées dans le plancher afin de maintenir au plus bas le centre de gravité et de ne pas empiéter sur l’espace habitable ni sur le volume de coffre qui émarge à 328 litres.


Renouveau esthétique


La Zoé apporte un vent de fraicheur à la gamme Renault. Sa robe mêle rondeurs et ligne tendues tout en dissimulant ses poignées arrière dans les custodes.

L’ensemble est plutôt réussie. Tant mieux car la Zoé partagera bon nombre de pièces de carrosserie avec la future Clio qui sera lancé à l’automne. Cette dernière se distinguera de la Zoé par ses extrémités distinctes mais les flancs seront sans doute communs.
 

A bord de la Zoé, l’ambiance épurée invite à une conduite coulée. Surtout à bord du modèle revêtu d’une livrée blanche, couleur rappelée à l’intérieur par des éléments laqués.

Devant le conducteur on retrouve un afficheur digital identique à celui du  Scénic. Et la console centrale évoque une tablette tactile géante qui parait amovible mais qui en réalité ne l’est pas. Au final cela donne l’impression ne pas être intégré avec cohérence. Enfin, la présence d’un levier de frein à main est incongrue puisqu’elle tranche avec l’ambiance générale qui se veut futuriste. C’est un choix assumé par la marque, nous dit-on.
 

Batterie à louer


Renault a joué serré sur le tarif. L’entrée de gamme est établie  à 15 700 € aide gouvernementale de 5 000 € déduite.

Un prix attractif pour une polyvalente électrique (c’est tout de même 10 000 € moins que chère que la petite Peugeot Ion !), mais il faudra ajouter une location de batterie sur 36 mois pour un montant de 79 € mensuel dans la limite de 12 500 km parcourus chaque année. Deux autres versions plus équipée l’une baptisée Zen et l’autre Intense seront toutes deux proposées à partir de 17 700 €.

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
un pseudo libre Le 06/07/2012 - 23:02
Une connaissance roule tous les jours en P106 electrique depuis 8 ans, la loc des batteries lui coûte quant à lui 187euros/mois, il a entre 80 et 100kms d'autonomie, et il dit que c'est déjà valable, vu qu'il n'y a pas d'entretien, pas d'embrayage, de boite de vitesse, de pot d'échappement, de carburant classique, de révisions... Grosso modo, il ne change que les pneus. Apparement, il a fait changer les batteries une fois (compris ds les 187eur mensuels). ATTENTION, on nous dit que ce n'est pas cher de recharger les VHs electriques, mais j'ai lu ds Automoto que l'état avait déjà prévu une taxe en remplacement de la TIPP, qui sera probablement mise en application une fois que le pétrole sera devenu trop cher, et qu'on aura basculé sur l'électrique...(je rappelle que le Px de la TIPP ds 1 litre de carburant est env de 80% !!!!). De plus, on sait qu'en France l'électricité est parmis les plus bas des pays occidentaux, grâce au nucléaire, que nos centrales sont vieillissantes, qu'EDF va devoir investir, et pour l'instant, le Px du kw/h ne lui permet pas de le faire => s'attendre à une hausse du Px de l'e- les prochaines années (sans compter les errements des EPR très coûteux et peu fiables....). Bref c'est pas gagné. Quelqu'un a-t-il des infos pour essayer d'avoir une vue générale sur ce débat? TIPP pour l'électricité, investissements ds énergies renouvelables... PS : Pourquoi tous ces VHs e- n'ont-ils pas le toit couvert de panneaux photovoltaïques???? Merci de m'avoir lu! Bonne réflexion - olivier
un pseudo libre Le 30/06/2012 - 09:08
Enfin de l'audace chez Renault! Voilà un véhicule au look sympa qui nous plonge dans un renouveau du futur de l'automobile! Rappelez-vous qu'au début du xx siècle, l'autonomie des voitures essences était très inférieure aux charrettes à cheval. Et désolé, mais il ne reste plus de charrettes à cheval désormais... Et bien regardez et pensez différemment. Prevoyez vos deplacements de facon differente. Voilà le futur de l'automobile et il est en marche. De plus, je suis heureux que cette voiture soit produite en France. C'est encore une preuve que notre continent peut se remettre à innover si les conservateurs que nous sommes parfois en laissent le temps.
un pseudo libre Le 29/06/2012 - 14:43
Pour la première fois, un véhicule électrique est proposé à un prix approchant celui d’une citadine diesel. En France, ZOE est accessible à partir de 15 700 € TTC, incitation fiscale de 5 000 € déduite. Alors qu’une Clio 1.5 dCi 75 Expression avec climatisation est elle plus chère de 2.000€. D'autant que la version de base ZOE Life dispose déjà de la climatisation du système de navigation multimédia. Par contre il faudra prévoir une location de batterie, qui s'élève à 79 € par mois, mais celui inclut une assistance toute panne incluse, y compris panne d’énergie pour 12 500 kilomètres annuels. Rentable pour qui ? Le calcul est simple, en intégrant le parcours d’un Français moyen : 10.000km par an avec moins de 100km par jour, un coût de 1.5€ pour 100km en électricité un diesel à 1.40€ par litre, la location de batterie de 79€ et le prix à l’achat inferieur de 2.000€ de la ZOE vs Clio dCi. Cout sur 3 ans : ZOE = 1.5€ pour 100km X 30.000km = 450€ + 79€ X 36 mois =2.844€ Total cout de la Renault ZOE Electrique sur 3 ans = 3.294€ Clio dCi = 5.5 litres de moyenne X 1.45€/L de gazole X 30.000km Total = 2.392,5 € Mais la ZOE coutant 2.000€ de moins à l’achat, la ZOE reprend l’avantage Sur les 3 ans la Renault ZOE vous fait économiser 1.198.5€ sur ce cas… A vous de faire vos calculs, pour savoir si elle est faite pour vous ! Et dans tout ça, l'entretient n'a pas été compté !
Voir tous les commentaires (32)