Yamaha X-Max 125 2010 : évolutions sans révolution
habillage
banniere_haut

Yamaha X-Max 125 2010 : évolutions sans révolution

Meilleur vente 2009 du segment « deux roues motorisés », le Yamaha X-Max 125 a désormais un successeur : le X-Max 125 millésime 2010. Le constructeur japonais a su optimiser son concept, sans bouleverser ce qui a fait son succès. Détails

Par Didier Ghacham
Publié le Mis à jour le
La ligne de ce scooter s'inspire du T-Max, l’autre vedette de la marque. L’habillage du125  X-Max 2010 est plus homogène dans sa forme que celui de son prédécesseur.
 Homogénéité que l'on retrouve aussi dans la répartition des couleurs, moins "patchwork" : les nouveaux blocs optiques avant, la partie centrale et les retours de tablier sont mieux accordés, agréables à regarder.
 
GT « ré-inventé »

L'ergonomie gagne aussi sur ce nouveau millésime. Le confort du conducteur a été retravaillé « à la française ». Il est désormais possible de mettre les pieds en avant et le guidon est indépendant de la bulle.
Deux modifications, par rapports à l’ancien X-Max, qui permettent au conducteur d'adopter une position plus conforme aux habitudes des utilisateurs de l’Hexagone.
  
 
La selle redessinée permet de caler le bas du dos sur un petit dosseret. Les retours de tablier tant sur les côtés qu'en dessous du guidon sont plus généreux.
Idem pour le pare-brise qui lui aussi gagne en largeur. La formule du scooter GT est « ré-inventée ».
 
 
 
Standards automobiles

Le tableau de bord est redessiné et s’inspire des standards automobiles, ne serait-ce que par l'agencement des différents compteurs et voyants.
Il intègre des instruments analogiques ainsi que des écrans à affichages à cristaux liquides et il reçoit un compte-tours.
 
Côté rangements, la soute sous la selle loge deux intégraux de bon gabarit. La boîte à gants agrandie ferme à clé, dommage qu’elle soit dépourvue de prise 12V. 

Changement invisible à l'oeil, mais perceptible en conduite, le cadre a été renforcé, des amortisseurs dotés de quatre positions de réglage en précontrainte prennent place à l’arrière et  la fourche  avant a été améliorée. Associé à une roue de 15 pouces à l’avant et une de 14 pouces à l’arrière, la tenue de cap est optimisée quel que soit le revêtement.

Galop d’essai


Contact, le X-Max s’ébroue vivement. Gaz, l'aiguille du compte-tours flirte alors avec les 7 500 tr/min et le moteur vigoureux, vous propulse hors du flot de véhicules.
Une vigueur un rien brutale jusqu’à 70 km/h. Au-dessus de cette allure, le monocylindre Yamaha conserve du couple, mais retrouve son allonge. En fait, les ingénieurs nippons ont réussi à retravailler les performances afin que ce GT soit agréable tant en ville que sur parcours inter urbains.

Reste que Yamaha, pour le lancement, a délaissé le  freinage ABS et l'intégral. Des équipements qui devraient être disponibles d’ici 2011.

Disponible en bleu, blanc, gris alu ou noir. Prix : 4199€

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
vignebruno346 Le 31/05/2010 - 15:19
je viens d'acquérir le x-max 125 2010 , je confirme que sa tenue de route est très bonne , très bon freinage aussi malgré le manque d'ABS qui ferait grimpé encore plus le prix. Je suis très bien assis et le fait de pouvoir mettre ses pieds en avant est très utile en cas de freinage d'urgence et sinon pour changer de position sur un long parcours.Bien vu pour la température mais dommage que l'on doit appuyer sur le bouton pour changer l'heure en affichage degrés , A ne pas faire quand on roule ! A quand la prise 12v (pour le prix c'était pas du luxe).Un bouton de commande pour actionner l'ouverture de la selle moteur en marche ne serait pas non plus superflu. A par ça génial , je continue mon rodage.
Voir tous les commentaires (1)