ZFE Grand Paris. Les voitures diesels d'avant 2006 exclues au 1er juin
habillage
banniere_haut

ZFE Grand Paris. Les voitures diesels d'avant 2006 exclues au 1er juin

À compter de ce 1er juin 2021, les voitures munies d'une pastille Crit'Air 4 (diesel d'avant 2006) n'ont plus le droit de circuler, en semaine, dans 79 communes du Grand Paris. Les poids-lourds, bus et autocars (immatriculés avant octobre 2009) sont eux privés de rouler 7j /7 entre 8h et 20h.

Publié le Mis à jour le

Depuis le 1er juin, de nouvelles restrictions de circulation sont effectives dans le Grand Paris pour les voitures, les deux-roues et les véhicules lourds.

Cédric Lecocq, CEDRIC LECOCQ

Les règles de circulation se durcissent au sein de la Zone à Faible Émission (ZFE) du Grand Paris. À compter de ce 1er juin, les véhicules munis d’une pastille Crit’Air 4 n’ont plus le droit de circuler dans l’ensemble du périmètre délimité par l’autoroute A86 (A86 exclue). Les véhicules catégorisés « Non classés » et « Crit’Air 5 » étaient déjà invités à contourner la zone depuis le 1er juillet 2019.
 

Quels sont les véhicules interdits de circuler à partir du 1er juin ?

carte restriction circulation paris et grand paris
Les communes de Paris et du Grand Paris concernées par les nouvelles restrictions de circulation. Cliquez pour zoomer.

Les voitures diesels immatriculées avant le 1er janvier 2006, déjà interdites de circuler dans Paris depuis le 1er juillet 2019, ne peuvent désormais plus poser leurs roues dans les 79 communes de la petite couronne du lundi au vendredi de 8h à 20h. Cette interdiction de circuler sera levée les jours fériés et les week-ends.

Pour les bus, les cars et les poids lourds, la restriction est plus sévère puisqu’ils sont interdits de circuler dans la ZFE parisienne, 7 jours sur 7, entre 8h et 20h. Cela concerne les véhicules lourds immatriculés avant le 1er octobre 2009.

Les deux-roues, tricycles et quadricycles à moteur, en circulation avant le 1er juillet 2004, sont eux aussi interdits de rouler.
 

Les voitures de collection autorisées à circuler !

À noter qu'il existe de nombreuses dérogations parmi lesquels les véhicules de secours, les voitures des personnes à mobilités réduites, les engins de tournage, en lien avec un évènement sportif ou encore les véhicules dont le certificat d’immatriculation porte la mention
« collection ». 

À LIRE. ZFE. Le sort des voitures de collection fixé en juin
 

Que risque-t-on en cas d'infraction ?

Si vous circulez dans la zone alors que vous n'y êtes pas autorisés ou que vous ne disposez pas de la vignette Crit'Air adaptée, vous risquez une amende de  :

  • 68 € (3e classe) pour les véhicules légers, véhicules utilitaires légers et deux-roues
  • 135 € (4e classe) pour les poids lourds, bus et autocars

Les infractions prévues peuvent entraîner l'immobilisation du véhicule. La vidéo-verbalisation est encore à l’étude. Elle ne devrait être mise en place qu’à partir de la fin 2021. Le prix officiel d’un certificat Crit'Air est de 3,67 € pour un envoi en France. La vignette est prévue pour la durée de vie du véhicule et s'achète sur le site officiel du gouvernement. Attention aux sites parasites !

Et ensuite ?

La Ville de Paris et la Métropole du Grand Paris vont progressivement étendre le nombre de véhicules concernés, selon le calendrier suivant :

  • 1er juillet 2022 : restriction de circulation aux véhicules Crit’air 3 (essence d'avant 2006 et diesel d'avant 2011)
  • 1er janvier 2024 : restriction de circulation aux véhicules Crit’air 2 (tous les diesels et les essence d'avant 2011)
  • 2030 : 100 % de véhicules propres
calendrier ZFE paris et grand paris
Ce calendrier concerne Paris et le Grand Paris. Cliquez pour zoomer.

D'autres agglomérations françaises vont également bannir les véhicules les plus polluants dans les années à venir. Sachez qu'il existe près de 250 zones à faibles émissions en Europe. Les premières ont été mises en place en Suède dès 1996.

À LIRE. Les vieilles voitures interdites de séjour dans 35 métropoles dès 2025

Étiquettes
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
VotrePseudo Le 01/06/2021 - 20:48
Faut relativiser... on parle de diesels de plus de 15 ans, polluant affreusement (ça s'aggrave avec le kilométrage, l'usure, l'encrassement), et d'essence de plus de 24 ans... qui n'existent quasiment plus... La solution? acheter une voiture de ... 14 ans ou moins en Diesel et de 23 ans ou moins en essence, à prix dérisoire. Pas de quoi s'affoler...
pemmore Le 01/06/2021 - 14:53
Ca va nous faire de belles bagnoles d'occase à pas cher, s'est même posé le prix d'un rétrofit sur une 607 au moteur hs comme un bon plan. N'empêche cette grasse pollution adorée des Parisiens qui en hiver par beau temps vent venant du nord est, s'en va polluer la belle ville du Mans et rendre la population malade, elle va peut être se calmer. Je comprend les pauvres parisiens perdant leur droit à polluer et obligés de se comporter en citoyens responsables, une fois n'est pas coutume.
crucrune Le 01/06/2021 - 11:34
"Libre circulation des personnes et des biens" c'est pourtant l'un des principe fondateur de l'UE !!! La libre circulation des personnes est aussi un article de la déclaration Universelle des Droits de l'Homme, ainsi que l'égalité des citoyens en devoirs et en droits .... Mais tout cela s'applique soit pour les "migrants" soit pour les gens aisés . Les gueux qui n'ont pas l'argent pour s'acheter une voiture neuve à 30000 euros sont invités à marcher à pied et à ne plus venir importuner avec leur misère les bobos parisiens ...Et tout cela ne choque personne ...
Voir tous les commentaires (11)