L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Baromètre Energie 2020-L'argus. L'hybride prend le pouvoir

Répondre
  • ChristophedeN #2 01-12-2020 10:18:32

    Il faut intègrer les données suivantes :
    - une étude récente confirme une étude de 2016 selon lesquelles une voiture électrique plus lourde de 300 kg n’émet pas moins de particules qu’une voiture thermique. Le gain potentiel provenant du freinage régénératif étant soumis à certaines conditions.
    - une étude récente indique que les particules d’usure des freins et des pneus seraient les plus toxiques après les particules de combustion du chauffage au bois,
    - les particules sont le polluant le plus tueur,
    - 80 % du coût de la pollution du trafic routier est du aux particules,
    - il n’y a pas de seuil d’innocuité pour les particules,
    - sur les véhicules récents (y compris diesel) l’ultramajorité des particules provient des phénomènes d’abrasion.

    Ce qui veut dire que pour réduire la pollution il faut réduire les sources et donc concernant la voiture en réduire l’usage.

    A titre indicatif dans le débat public sur la future norme Euro 7, les particules d’abrasion étaient citées dans les polluants à intégrer dans les essais et donc à réglementer. Les dernières données ne peuvent qu'aboutir à leur intégration dans cette future norme.

    Ce qui rend la voiture électrique ou hybride rechargeable d'autant moins pertinente pour réduire la pollution et pour atteindre la neutralité carbone.

    Il est plus qu'urgent que la commission européenne prenne enfin les bonnes décisions et notamment :
    - l'intégration des particules d'abrasion dans les polluants réglementés ce qui de facto va enterrer la voiture électrique à grosse autonomie et les PHEV,
    - la révision de la norme CAFE en favorisant les véhicules légers et en prenant en compte un calcul en ACV avec un kilométrage total en adéquation avec la réduction plus que nécessaire de l'usage et plus particulièrement en ville.

    0
  • ceyal #3 01-12-2020 10:41:08

    C'est du déclaratif logique des gens qui sont consultés sachant que
    - en France personne ne publie de mesures de pollution  en situation réelle sur tous les polluants (monoxyde de carbone,  oxydes d'azote, nombre et masse de particules)
    - les media parlent tous de pollution sans jamais faire la moindre mesure
    - les politiques font de l'amalgame de la pollution sans tenir compte de l'évolution récente par exemple en moyenne la division par SEPT des NOx entre un diesel Euro6b de 2015 et le même  Euro6d_temp de 2019

    Moralité : les Français ont abandonné leur véhicule diesel pour un véhicule  essence avant de se rendre compte en passant à la pompe que cette motorisation n'était pas compatible avec l'écologie du portefeuille ... donc maintenant, ils rêvent d'hybride qui est encore plus chère à fabriquer qu'un diesel, sauf évidemment pour le mild ybrid qui apporte un gain minime

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous