L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Dieselgate. Renault mis en examen pour tromperie

Répondre
  • La Rédaction #1 08-06-2021 21:42:00

    Mise à jour en 2015, l'affaire du Dieselgate n'avait pas entaché que le Groupe Volkswagen. D'autres constructeurs s'étaient retrouvés dans la tourmente comme Renault. Ce 8 juin, la firme au losange a publié un communiqué pour annoncer sa mise en examen pour tromperie par la justice.

    Lire la suite : Dieselgate Renault ...
    0
  • jchab657 #2 09-06-2021 08:41:41

    Tout ça est très bien, mais  rappeler que la norme WLTP est "un procédé d’homologation plus proche des conditions réelles d’utilisation des automobilistes" pourrait faire l' objet de nuances, car c'est une gigantesque duperie: IL suffit en effet de choisir des "conditions d' utilisation" avantageuses pour les motorisations qu' on veut privilégier pour tromper l' utilisateur !...Au hasard, l' électrique...
    ET c'est comme ça qu'on trouve de lourds hybrides homologués à 4l/100 alors que dans la vraie vie et surtout s'ils font de la route donc sans recharger, la consommation fera plus que doubler.... wink
    Les conditions réelles d' utilisation...comme d' avoir un gros SUV qu'on recharge tous les jours et tous les 50km...sans faire de route...!!!
    Mais bon, que les constructeurs soient assignés , pourquoi pas, il faudrait juste en faire autant pour toutes les tromperies, fussent-elles organisées par les Etats comme le WLTP.

    0
  • PhilCO #3 09-06-2021 09:43:27

    Oui,  bien  vu  jchab ! Et  merci  l'Argus  d'exposer  avec  objectivité  et  sans  trop  de  complaisance  ces  conflits  où  le  consommateur - automobiliste  est  régulièrement  dupé,  mené  en  barque  et  incité  à  acquérir  ( cher !! )  des  modèles  qui  ne  tiennent  pas  du  tout  leurs  promesses;  et  la  mode -lourde- actuelle  est  à  l'écologie  en  culpabilisant  à  l'excès  la  voiture  particulière...
       jouer  avec  les  règlements  est  donc  bien  un  sport  dans  lequel  trempe  de  vrais  responsables,  directeurs,  ingénieurs,  metteurs au point,  laboratoires, etc...  Et  ce  n'est  pas  une  exclusivité  française !

        Mme  Royale  et  son  ministère  de  l'époque  n'ont-ils  pas  des  responsabilité  dans  ces  affaires ??  le  journalisme  d'investigation  a  encore  de  beau  jours  devant  lui,  si  on  ne  l'entrave  pas (!).

    0
  • sprinteur #4 09-06-2021 13:02:33

    Le défense de Renault c'est pour se distinguer de Volkswagen "on n'avait pas de logiciel de détection des tests", mais néanmoins sans formellement détecter ces tests, le constructeur a dû reconnaître qu'il ne pilotait la vanne EGR que dans les limites (très restrictives, notamment en température) des tests et que la purge du piège à NOx n'était déclenchée que trop peu souvent, au point qu'il a fallu un rappel des véhicules, dans l'article mentionné en lien.
    "pour ne pas altérer les performances de ses moteurs" est un argument bien faible: c'est au constructeur d'assurer les performances annoncées dans les conditions d'utilisation prévisibles, sinon tout système de silencieux, de dépollution altère les performances, mais on n'en revient pas pour autant à l'échappement libre et aux moteurs puants!

    0
  • pemmore #5 09-06-2021 14:44:37

    Que voulez-vous, les Français étaient enragés de rouler au fuel, et avoir le plaisir des essences pour profiter d'aides indirectes du gouvernement, (moins de taxes)  cylindrée trafiquée un 2l c'était 6cv contre 8 en essence pour la carte grise.
    Renault leur a fabriqué leurs voitures de rêve.
    Fiscalement un mec comme moi ayant décidé de quitter le diésel était perdant, c'est craignos,
    Que Renault s'en prenne plein la tronche, pas surprenant, l'état lui aussi est partie prenante en favorisant le gasole,  il y a pas escroquerie car la voiture donnait plus de puissance que pendant le contrôle technique.

    0
  • denis.cochin794 #6 09-06-2021 20:59:46

    Oui pemmore a raison , les grenouilles sont plus chères que les tomates et la terre est orange.
    Vive les tongs !

    0
  • PARISH71 #7 10-06-2021 14:36:35

    La norme en vigueur de l'époque (EU6B) stipulait pour les Nox : respect sur le cycle NEDC de 80 mg/km entre 17 et 30°C, et pas de coupure des système de dépollution (sauf pour protéger les composants, utilisation de la vanne EGR en pleine charge pouvait l'endommager)
    Jamais il n' a été écrit que les 80mg de NOX devait être respectés quelque soit le profil d'utilisation (c'est le cas maintenant depuis EU6 D temp)
    Tous les constructeurs ont appliqués ce principe, et tous ont été homologués dans ces conditions par l'UTAC en toute connaissance (sauf VW qui a mis un logiciel pour détecter la présence sur un banc à rouleaux)

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous