L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Essai Honda CR-V hybride : le SUV de transition

Répondre
  • Bertrand Bellois #1 07-12-2018 16:22:00

    Le nouveau Honda CR-V se passe de diesel au profit d'un moteur hybride essence-électricité de 184 ch. Le CR-V y gagne une conduite tout en souplesse et il possède (presque) tous les arguments pour que sa clientèle habituée au diesel transite vers l'hybride.

    Lire la suite : Essai Honda CR-V ...
    1
  • rrroorrroo #2 08-12-2018 10:02:18

    Je ne vois toujours pas l'intérêt de ces véhicules hybrides par rapport aux hybrides rechargeables .
    Exemple : BMW 225 Xe 220cv 4x4 si nécessaire 40000 km en 18 mois (autoroute route ville ) : 4,5l/100 et 5Kw/100

    1
  • JR_78 #3 18-01-2019 14:15:54

    Eh bien moi, j'en vois un, d'intérêt, quand on est en appartement et qu'on ne peut recharger QUE dans des stations externes, pas toujours proches et/ou disponibles !
    ET je vois un autre intérêt, écologique, celui-là, car votre recharge se fait à partir de courant d'origine nucléaire ou thermique pour l'essentiel,...  sans compter que votre GROSSE batterie est nettement plus polluante à fabriquer et recycler qu'une plus petite !

    3
  • b.cordeiro862 #4 04-02-2019 21:44:16

    Dommage qu'il ne soit pas avec le moteur 1.5i Vtec turbo!
    Sinon le moteur 2.0l est increvable et sur ce genre de véhicule c'est toujours agréable car assez lourd.

    1
  • DagobertLeroy #5 25-09-2022 03:42:51

    L'intérêt est simple :
    1) Les 300kg de batterie supplémentaires sur un véhicule rechargeable, qui, une fois vidées, font exploser la consommation.
    2) Les délais d'exécution délirants d'Enedis et le coût pour une installation externe (quand vous avez la chance de vivre dans une maison individuelle, ce qui est loin d'être le cas de tout le monde).
    3) L'absence de régulation des tarifs des stations de recharge avec des notes parfois plutôt salées.
    4) Le temps perdu en recharge qui peut varier du simple au quadruple selon le chargeur du véhicule (quand on trouve une borne qui fonctionne, et où 3 personnes ne sont pas déjà en train d'attendre).
    5) Le coût de l'électricité qui s'envole. 
    Pour une économie à la pompe qui varie considérablement selon le poids de la semelle du conducteur, pas forcément légère chez les essayistes même sérieux, qui de plus ne sont pas familiers des voitures qu'ils découvrent, et ne peuvent pas avoir la finesse de conduite spécifique acquise à l'occasion d'un usage plus régulier.
    Ce qui n'empêche pas d'avoir des véhicules rechargeables très performants.
    Plutôt que de critiquer, acceptons qu'il y ait plusieurs approches pour des besoins, des contraintes et des comportements différents selon les usagers de la route. L'offre est variée, ce qui est une bonne chose, et chacun peut y trouver son compte sans en faire une religion.

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous