L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Ethanol. La liste des modèles compatibles E85 sans boîtier en France

Répondre
  • jleblanc956 #1 28-09-2021 16:27:00

    Avec un prix de l'essence et du gazole au plus haut, l'intérêt pour le bioéthanol E85 n'a jamais été aussi fort. Mais les modèles compatibles sans modification avec ce carburant demeurent encore rares sur le marché français : en neuf, on les retrouve seulement chez Ford et Jaguar-Land Rover.

    Lire la suite : Ethanol La ...
    0
  • ceyal #2 28-09-2021 22:17:09

    Le marché Français des véhicules E85 neuf était détenu à 70% par Renault Dacia jusqu'à fin 2012.
    En Janvier 2013, le test de pollution par -7°C, requis à l'homologation des véhicules essence Euro5 depuis 2011, a été rendu obligatoire pour l'homologation des véhicules E85.
    La quasi totalité des véhicules commercialisés à l'époque ne pouvant satisfaire à cette nouvelle exigence, le marché Français est alors passé de 7000 unités à 200 unités par an.
    En 2016, l'Allemagne et la Suède (le pays E85 le plus important en Europe) ont supprimé l'avantage fiscal sur le prix de l'E85 qui se situe maintenant à près d'1,10€/litre ... le marché Européen de l'E85 s'est alors effondré.
    En fait, en Europe, ce marché n'existe aujourd'hui réellement qu'en France alimenté par une fiscalité alléchante, ce qui explique que VAG ait commercialisé en France à partir de 2016 la Golf7 Flexfuel devenue invendable en Suède à cause du prix de l'E85 (la Golf8 n'a jamais été  commercialisée en mode Flexfuel) puis plus récemment Ford (d'abord pour vendre les derniers modèles de la précédente génération de Kuga) et LandRover.

    Pendant ce temps là, le lobbying des fabricants d'éthanol a finalement permis l'homologation en France des boitiers additionnels E85 grâce à un petite astuce  : ces boitiers sont carrément dispensés des tests de pollution par - 7°C (le test de loin le plus difficile quand on turbine à l'E85) lors de cette homologation au contraire des véhicules flexfuel natifs pour lesquels ce test est requis..
    Ainsi une Megane3 de 2013 qui ne passait pas les tests d'homologation E85  par -7°C à l'époque peut être doté d'un boitier additionnel et recevoir une carte grise FE  grâce à cette astuce.

    Pourquoi si peu de véhicules E85 homologués en 2021 ? Pour plusieurs raisons
    1/ le marché Européen est de fait limité à la France.
    2/ alors que tous les constructeurs cherchent par tous les moyens à baisser le CO2 d'homologation, la carburation à l'E85 n'apporte aucun bénéfice de cO2 puisque à l'homologation, on compte le cO2 de combustion et non pas le CO2 du puits à la roue. L'abattement (réel) de 40% pris en compte par la fiscalité Française n'est pas considéré par l'homologation Européenne.
    3/ A contrario, la combustion du GPL apporte un gain de 10% environ an matière de cO2 de combustion. La totalité des véhicules GPL étant à injection indirecte, ils sont de facto dispensés (au moins jusqu'à l'adoption de la norme EURO7) à la fois des tests de pollution par -7°C et du test du nombre de particules à l'homologation. Voilà pourquoi certains constructeurs misent plus sur le GPL que sur l'E85, pourtant bien plus intéressant sur le plan de la lutte contre le réchauffement climatique.
    4/ De la même façon, la combustion du GNV apporte un gain d'environ 20% en matière de CO2 de combustion, ce qui explique l'engouement pour ce carburant de la part de certains autres constructeurs, en dépit de fuites de méthane (PRG = 84 sur 20 ans !!!) et d'un taux considérable de particules ultra très fines  entre 10 et 23 nm, mais ces défauts ne poseront réellement de problèmes d'homologation qu'avec la norme EURO7 qui prendra en compte les fuites de méthane et abaissera la limite d'homologation des particules de 23 aujourd'hui à 10 nanomètres.

    Bref Pour que l'intérêt pour l'E85 soit significatif à long terme, il faudrait que la norme EURO7 se décide (ENFIN !) à considérer le CO2, non pas seulement en combustion, mais du puits à la roue sur l'ensemble de son cycle de vie.... on verrait alors que l'E85 apporte un gain de 25% par rapport à un même véhicule turbinant au  gazole et de 40% par rapport au même véhicule turbinant au SP.

    0
  • JLeblanc #3 29-09-2021 08:47:50

    Merci pour ce message extrêmement intéressant, je ne suis pas rentré autant dans les détails mais il y a effectivement diverses raisons à ce manque d'engouement des constructeurs pour l'E85, la première étant que le marché est désormais quasiment limité à la France en Europe

    0
  • sprinteur #5 03-10-2021 10:50:43

    De nombreux modèles conçus pour fonctionner avec des carburants d'indice d'octane variable (par exemple américains) peuvent rouler avec 25 à 100% de E85.

    Par exemple les V6 Chrysler 3.3 et 3.8 dont il a existé une version Flexfuel au moins de 96 à 2001 (pour vente au Brésil ou autres) acceptent de rouler au E85 par adaptation automatique du calculateur (LTFT: Long Term Fuel Trim depuis OBD-II) qui détecte le cliquetis et ajuste la quantité injectée en fonction de la puissance demandée.

    Selon les moteurs, leur état et celui de l'allumage (bougies, fils, bobines...) on peut toujours démarrer à 25%, presque toujours à 50-75 et assez souvent à 100%, quitte à mettre quelques litres de SP85 par températures négatives quand le véhicule couche dehors.

    Les boîtiers vendus bien cher pour ce que c'est ne font que "tromper" le calculateur pour injecter plus de carburant, ceux qui ont une sonde de température font un genre de starter automatique en augmentant encore plus par temps froid.
    Par contre ça ne supprime aucun des risques pour les joints, les durits ou les injecteurs ou la corrosion du réservoir, le E85 comme le GPL est plus exigeant sur l'état et l'entretien du circuit d'alimentation: il faut pouvoir débiter 30 à 40% de volume en plus.

    0
  • Tesener #6 03-10-2021 23:06:48

    Commentaire de Ceyal effectivement très intéressant, comme souvent.

    0
  • Greybart #7 03-10-2021 23:56:07

    L'avantage des véhicules Flexifuel,c'est qu'ils sont vraiment conçus pour utiliser l' E85 et ses mélanges variables car ils sont équipés d'origine d'une sonde à oxygène large bande qui permet une adaptation calculée par rapport à la consommation et le taux d’éthanol réel

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous