L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Fin du thermique en 2035. Ces questions que tout le monde se pose...

Répondre
  • ggaudy061 #1 17-07-2021 06:00:00

    Les plans de la Commission européenne pour réduire les émissions de CO2 prévoient notamment d'interdire la vente de voitures essence et diesel dès 2035. Pourra-t-on encore rouler avec nos autos ? Que vont devenir nos « vieux » véhicules ? Les hybrides ont-ils un avenir ? L'argus fait le point.

    Lire la suite : Fin thermique en ...
    0
  • electromeca #2 17-07-2021 10:21:01

    De nombreux pays ont une économie basée en partie sur le tourisme, cela exige des déplacement aériens et nautiques, grands consommateurs d'énergies fossiles. Comment exiger des automobilistes un changement radical alors que par ailleurs on gaspille joyeusement, et, cerise sur le gâteau, en un temps très court...?

    Les idéalistes voient des batteries miraculeuses dans un avenir proche, permettant une grande autonomie et pas chères à l'achat, et un réseau de rechargement important (où sont les centrales d'alimentation ???), les pragmatiques constatent la faible autonomie, et la pollution autant à l'extraction des matières premières qu'au recyclage en fin de vie de nos "chères" batteries.

    Et pendant ce temps là d'autre continents ont une vision très différente car ils n'ont pas les moyens de la transition hyper rapide. A quoi cela sert-il que qq millions de citoyens fassent des efforts coûteux pendant que des milliards d'autres font le contraire ???  La voiture que je ne pourrais plus utiliser en France sera-t-elle moins polluante ailleurs ?

    De plus les voitures ne représentent qu'une très faible partie de la consommation en énergies fossiles dans le monde, mais je n'entends que très peu parler de la conversion des autres consommateurs d'énergies. C'est un peu comme vouloir vider un lac avec une cuillère à café....!

    0
  • Gasdoc #3 19-07-2021 05:26:35

    C’est idéologique.
    La pollution à la production des voitures électriques est largement au dessus de la pollution des voitures avec un moteur à combustion.
    Et les 20 plus grands bateaux polluent autant que tout les voitures mondiales ensemble…. Il serait probablement logique d’intervenir là-dessus….
    Et la production du courant -ça ne pollue pas…..?

    0
  • alex dum #4 19-07-2021 06:40:52

    La voiture n’est qu’une fois de plus un argument pour taxer les occidentaux, au mépris de toute rationalité d’usage…

    il faudra effectivement que la technologie de charge évolue de manière significative et que l’autonomie suive le même chemin.

    Je pense que dans les années à venir nous allons au devant d’une nouvelle fracture social, entre les campagnes et les villes, cela ressemble fortement au déploiement de la fibre, de la 4G ou tout simplement des services de proximité!!!!

    0
  • Dev125 #5 19-07-2021 07:05:06

    Mdr ! C’est l’arbre qui cache la forêt.
    Bien entendu qu’il y a un dérèglement climatique mais qu’en est-il des viticulteurs qui polluent les nappes phréatiques, les usines, les avions à long courrier, les immenses bateaux, les tankers qui transportent des containers, eux auront ils la permission de continuer de détruire la planète, combattre réellement la déforestation !?
    Qui va pouvoir s’acheter une voiture à 30000€ ( hors prix d’achat de la batterie électrique facturée entre 8000€ et 12000 € ou en location de 80€ à 120€ par mois, QUI ????? )Et comme d’habitude on va envoyer les pseudo vieilles caisses hyper polluantes ( ce qui est un mensonge qu’elles sont hyper polluantes) dans les pays pauvres ; Eux , ils peuvent crever ?
    On a connu la dictature stalienne , le nazisme , le capitalisme, jusqu’où va t’on aller avec désormais la mondialisation, une idée peut-être :
    Tout pour les riches et les citadins et rien pour les petits ménages et les campagnards !
    Elle est belle la justice, c’était quoi déjà le slogan :
    Liberté, égalité, fraternité c’est bien la preuve la révolution française n’a rien changé

    0
  • Caloumazu #6 19-07-2021 07:25:59

    Je me trompe ou personne ne parle de la quantité d'électricité nécessaire aux rechargements des véhicules si le parc automobile devenait 100% électrique.
    Quelle augmentation de production serait nécessaire sachant que pour le chauffage le fuel et le gaz vont disparaître et eux aussi engendrer un augmentation de la demande en électricité ?
    On fera comment pour produire plus d'électricité ?
    En plus si certains veulent réduire la part du nucléaire,  alors ????
    Les idées semblent partir d'un bon sentiment mais dans les faits cela semble contradictoire !!!!!

    0
  • jeloag #7 19-07-2021 07:53:54

    De plus il n'y a que les naïfs pour croire que le passage à l'électrique sera gratuit et sans taxes, le compteur Linky va vite rappeler à l'ordre tous ces gogos !
    Par ailleurs imposer dans un futur proche de ne pouvoir acheter que des véhicules électriques relève d'une supercherie et d'une dictature.
    Si je veux changer ma plaque de cuisson j'ai le choix (jusqu'à présent...) entre le gaz, la vitro, l'induction, l'électrique.
    Lorsque je vais faire mes courses j'ai le choix (jusqu'à présent...) entre plusieurs marques d'un même article.
    Pourquoi n'en serait-il pas de même pour une voiture, parce que des abrutis en vert l'ont décidé ?
    Pourquoi ne pas laisser aux gens possibilité de choisir entre le thermique et l'électrique, les résultats seraient surprenants !

    Comment vont faire les gens aux petits moyens pour débourser X milliers d'€ en plus pour un véhicule électrique ?
    Bien sur il y a les aides mais in fine qui paie les aides, chaque contribuable, qu'il achète une électrique ou pas !

    En supposant que tout le monde en soit équipé, les gens habitant en ville en immeuble ont d'énormes difficultés à trouver une place de stationnement et pratiquement jamais sous leur fenêtre, comment ces gens-là vont-ils faire pour recharger leurs véhicules dans la rue ?

    Les longs déplacements et/ou les vacances devront être planifiés à l'avance en fonction de l'autonomie du véhicule, de sa recharge, du coût de sa recharge...
    Les batteries "mangent" la place du coffre de 15/20% en moyenne, personne n'en parlent, les seules réponses que j'ai sont :
    - tu en fais souvent des longs voyages ?
    - tu as souvent le coffre plein ?
    - mais tout cela va s'améliorer...

    L'export des véhicules à l'étranger est un doux euphémisme, en fait c'est refiler dans les pays moins regardants ou sous-développés ce qu'on ne veut plus chez nous, bravo l'honnêteté intellectuelle, quelle hypocrisie !

    Personnellement et jusqu'à ce que je rende les clefs définitivement, je continuerai à rouler en thermique.

    0
  • bernisson #8 19-07-2021 07:54:04

    1- j'aimerai savoir la part en % de pollution issu de la consommation des voitures, pour savoir si on s'attaque au bon problème. Il m'a semblé que les émissions de carbone issu du transport maritime était plus importante.

    2- Pourquoi n'harmonisons le format des batteries pour les rendre interchangeable . Par exemple au lieu de faire le plein, on change de batteries (les relais de poste...)

    3- Qu'allons nous faire des batteries usagées ? et de leur quantité?



    4 - A quand un syndicat actif d'automobilistes et vrai s usagés de la route ???

    0
Écrivez votre message ci-dessous