L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

L'industrie automobile s'invite dans le débat présidentiel

Répondre
  • un pseudo libre #2 05-04-2012 14:51:00

    L'automobile sous toutes ses formes est la vache à lait des différents régimes qui se sont succédés. L'automobiliste contribuable en a marre d'être "trait"! Trop de taxes sur l'essence et trop de taxes sur les taxes vont tuer l'automobile. Il suffit de voir le niveau des ventes à près de -30% pour comprendre qu'il n'y a pas qu'un problème de fabrication nationale ou exogène!
    Autre problème: la répression idiote pour des petits délits qui devraient être mineurs, comme un excès de vitesse sur une autoroute déserte, ou 2km/h sur une route ou rue limitée à 50km/h ou 70km/h. Et je ne parle pas des PV de stationnement en tous genres L'Etat veut se sucrer! Et à force de se sucrer, il perdra le bénéfice qu'il pourrait raisonnablement tirer des automobilistes contribuables. Que les candidats en soient conscients et reviennent à des pratiques et ponctions normales, et la consommation en véhicules et la consommation en carburant redeviendront normales elles aussi. A bon entendeur...

    0
  • un pseudo libre #3 05-04-2012 15:38:00

    Baisse de l'euro ( ou à défaut sortie de l'euro), achat obligatoire des produits français par l'Etat et les collectivités publiques, protectionnisme ciblé et mesures régulièrement modifiées pour échapper aux mesures de rétorsion sont quelques uns des outils à utiliser.
    La contraintes pour les patrons qui délocalisent. Comment l'Etat a-t-il pu laisser Renault installer sa nouvelle et plus grande usine au Maroc ?

    0
  • un pseudo libre #4 06-04-2012 18:57:00

    Commençons par proposer des véhicules ou les éventuels défaux (et retour garages) ne sont pas  budgétisés dans le prix de la voiture. Plus de SERIEUX avec des pièces qui durent,et ou l'on ne prend pas le client pour un gogo et l'on reviendras (peux etre) aux modèles Français.

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous

Sujets similaires