L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Le libre choix du réparateur au cœur du conflit carrossiers-assureurs

Répondre
  • claude.alzina560 #2 25-05-2010 13:12:00

    tant que les "syndicats" de réparateurs automobiles voudront ménager les "réseaux" qui sont les véritables fossoyeurs du
    métier de carrossier , les assureurs continueront de s'appuyer
    sur la pseudo légitimité de leurs accords avec ces réseaux ou
    plateformes.

    La somnnolence apparente des syndicats cautionne et légitime
    l'action néfaste des réseaux.

    Claude ALZINA

    0
  • arenas.garage728 #3 23-11-2010 18:55:00

    tres bon article.je suis moi meme carrossier sans agreement.se qui me permet de preserver les interets de mes clients face aux  compagnies d assurance.

    0
  • un pseudo libre #4 21-12-2011 18:06:00

    C'est le début de la fin du marché de dupes entre les donneurs d'ordre et les réparateurs... Dans un pays où la libre entreprise est un droit, on va voir les réseaux de carrossiers se déliter au profit de rapprochement d'ateliers de réparation qui vont eux mutualiser leurs achats et s'affranchir des conditions d'agrément ou d'adhésion à un réseau de fabricants de peinture, de marchands de pièces etc. Les marges arrières consenties aux donneurs d'ordre par les industriels sont prise sur les marges des réparateurs et les réparateurs ont eux aussi oublié d'être idiots, pourquoi laisseraient-ils le fruit de leur travail leur échapper? L'implosion de ce système trentenaire est imminent, il suffirait juste que les réparateurs missionnent eux-même les experts, ce qui est tout à fait légal, et là, l'agrément n'a pu lieu d'être. La nature n'aime pas les déséquilibres. L'équilibre osmotique est une règle de l'équilibre. Depuis 10 ans l'assureur veut tout régenter, et tout réguler. La fin de l'emprise est arrivée. L'assureur quantifiera le risque, le tarifiera, l'expert régulera le coût de la réparation et le réparateur travaillera à des tarifs horaires normaux et dignes de ce nom. Messieurs les réparateurs, vous avez en main la cession de créance, servez-vous en. Mignard BOUVET

    0
  • david460 #5 22-05-2014 23:03:00

    Bonjour
    La seule solution légale qui pourrait rééquilibrer le jeu serait de rendre le choix du réparateur et de l'expert au propriétaire du véhicule comme le prévoit l'article 326-6.
    Il n'y a qu'à cette unique condition que l'équilibre pourra revenir mais l'assureur qui contrôle à présent toute la procédure n'acceptera jamais de perdre la main et de redonner le pouvoir à de simple intervenant que sont les réparateurs et les experts.
    Si les négociations échouent avec eux demander leur plutôt de respecter la loi pour une fois!!!
    Nous restons tous très attentif à ces négociations.
    Un expert indépendant.

    0
  • david460 #6 22-05-2014 23:05:00

    Bonjour
    La seule solution légale qui pourrait rééquilibrer le jeu serait de rendre le choix du réparateur et de l'expert au propriétaire du véhicule comme le prévoit l'article 326-6.
    Il n'y a qu'à cette unique condition que l'équilibre pourra revenir mais l'assureur qui contrôle à présent toute la procédure n'acceptera jamais de perdre la main et de redonner le pouvoir à de simple intervenant que sont les réparateurs et les experts.
    Si les négociations échouent avec eux demander leur plutôt de respecter la loi pour une fois!!!
    Nous restons tous très attentif à ces négociations.
    Un expert indépendant.

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous