L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Pollution auto. Les rejets de CO2, NOx et particules ont bien baissé

Répondre
  1. 1
  2. 2
  • jleblanc956 #1 27-09-2021 15:05:00

    À force d'entendre l'automobile être diabolisée de tous les côtés, on en oublierait presque que nos voitures n'ont jamais été aussi propres ! Depuis 1990, les diverses normes antipollution ont permis de nettement réduire les rejets d'oxyde d'azote (NOx), de particule et de dioxyde de carbone (CO2).

    Lire la suite : Pollution auto ...
    0
  • ChristophedeN #2 27-09-2021 16:27:49

    A noter que les voitures électriques ne résolvent aucunement la problématique des émissions de particules d'abrasion qui représentent plus de 50 % des émissions de particules du parc en circulation et plus de 80 % des émissions du parc thermique récent. Emissions fonction directe de la masse en mouvement.
    Les particules étant le polluant le plus tueur et sans seuil d’innocuité, l'atteinte des seuils OMS impose une réduction drastique de la circulation automobile. Réduction qui entraîne bien la réduction des autres polluants en plus des particules mais aussi la réduction des émissions directes de CO2.
    Et c'est là que la voiture électrique est encore plus un aberration puisque pour les trajets restants elle va nécessiter une batterie conséquence induisant des émissions de particules plus importantes et des émissions indirectes de CO2 plus importantes pour la fabriquer.
    #electricgate

    0
  • makeTheAirCleanAgain #3 28-09-2021 12:12:43

    Ah les fameux commentaires bourrés de fake de ChristophedeHaine .... Ca nous manquait pas !
    Ce monsieur est anti voiture , et il écrit à tour de bras sur un site de voiture....
    Et pour répéter toujours les mêmes bêtises. Il est particulièrement monomaniaque du poids : Partout il écrit cette énorme erreur :
    SEUL le poids de la voiture determine l'usure de ses plaquettes de freins , de ses disques de ses pneus...
    Donc par exemple, selon notre "expert",  l'aérodynamique ne compte pas..., de même, si vous accélérez à fond de premiere et freinez comme un bourrin au dernier moment, ca ne change rien à la pollution non plus ....
    Evidemment, c'est du grand christophedeN'importe quoi. Pour les voitures thermiques et encore plus pour les voitures électriques.

    En effet, un VE ne freine quasi-jamais avec ses plaquettes (démontré par le niveau d'usure des disques et freins du contrôle technique à 145 000 km d'un taxi en tesla (cf https://youtu.be/TtlwsRRvqLU?t=237 sur youtube, la video du controle technique, ou le contrôleur lui dit ces plaquettes sont comme neuves, et le taxi lui repond "ce sont les disques et plaquettes d'origine, elles ont 145000km" ) est beaucoup moins agressifs avec ses gommes du fait de l'absence de rupture de traction à chaque passage de vitesse (il n'y a pas de boite de vitesse dans un VE, le moteur électrique fonctionne aussi bien à 1000tr/min qu'à 10 000 tr/min, alors qu'un moteur à pétrole a une plage de fonctionnement très réduite et doit donc adapter sa démultiplication finale avec la boite de vitesse qui coupe le connexion roues moteurs à chaque changement de vitesse, induisant un a coup sur les pneus qui "déchire" de petits morceaux de gomme ) et fonctionne de maniere beaucoup plus fluide et linéaire (donc efficace, immensement plus efficace qu'une pétrolette).
    Sans compter l'excellence de traction d'un VE du fait d'une chaine de traction très courte (en gros moteur - roue sur VE , contre moteur-embrayage-boite-roue sur pétrolette) qui fait que les antipatinages sont 10 fois plus efficaces et plus rapides en VE que sur une voiture à pétrole.

    Tout ca fait que ChristopheN a fondamentalement faux dans la réalité sur TOUS ses commentaires.

    Non le poids n'est pas LE déterminant absolu de la consommation, de l'usure des pneus et de freins, et de la pollution.
    C'est particulièrement faux quand on compare un VE avec une voiture à pétrole.
    Ce qu'il fait allègrement...

    0
  • Jamesb #4 28-09-2021 13:09:11

    Mon modeste témoignage : le mode « B » des VE utilise le freinage régénératif, avec un peu d’expérience (testé sur notre parc VE pro) on arrive en effet aisément à se passer quasiment de la pédale de frein sauf pour l’arrêt complet et en dessous de 10 km/h. Ça devient même rapidement un « jeu » d’écoconduite de voir la jauge d’autonomie remonter (un peu…). Le manuel du constructeur précise même de penser à utiliser les freins régulièrement pour les maintenir en capacité de freinage optimal en cas d’urgence !
    Alors oui, c’est une bêtise de dire que le VE est un pb avec ses émissions de particules d’abrasion, comme si d’ailleurs cela était un pb comparable pour la planète au pb de CO² !
    Alors certes comme dit l’article, produire l’électricité avec des centrales à charbon est une hérésie, n’est-ce pas mme Merkel ?

    0
  • ceyal #5 28-09-2021 15:14:32

    Cet article confirme les mesures d'AirParif depuis 10 ans.
    En dépit des discours alarmistes des écolos, la pollution à Paris en, zone trafic baisse de 4% par an (sauf pour l'Ozone).
    Mesurer les taux de PM10 et PM2,5 c'est bien mais les véhicules thermiques émettent des particules bien plus fines. que 2.5 µm (micromètre) Donc, plutôt que de se référer aux mesures standard de type AirParif,  il vaudrait mieux se référer  à celles
    - du JRC, l'organisme de l'Union Européenne en charge de l'élaboration des normes Euro qui sur ses dernières publications mesure les particules jusqu'à 10, bien lire DIX, nanomètres soit 1000 fois plus petites que les PM10
    - de l'ADAC qui refait les test d'homologation sur 3 cycles différents dont le méchant cycle BaB 130 qui met le moteur en charge et le force à cracher (un peu) ses poumons. la mesure des particules est donc faite jusqu'à 23 nanomètres (particules 100 fois plus petites que les PM2.5)

    L'Argus devrait refaire des tests de ce type ou bien récupérer les valeurs de l'ADAC, comme le fait en France la revue QueChoisir ... ça serait autrement plus instructif pour le lecteur moyen qui, à cette lecture,  en perdrait à coup sûr ses certitudes vieilles de 20 ans. A fortiori pour les écolos qui sont restés coincés sur ce qu'ils ont appris à l'école du parti au siècle dernier.

    Un petit exemple des test ADAC sur la moyenne de ses cycles de tests
    1/ moyenne de 97 véhicules diesel Euro6b par kilomètre  36 mg de CO, 338 mg de NOx, 0.53 mg de particules et 53 milliards de particules > 23 nanomètres
    2/ moyenne de 70 véhicules essence Euro6b : 1854 mg de CO (50 fois plus que les véhicules essence), 23 mg de NOx (15 fois moins), 2.58 mg de particules (5 fois plus) et 2635 milliards de particules > 23 nanomètres (50 fois plus)
    3/ moyenne de 111 véhicules diesel Euro6d et d-temp par kilomètre  25 mg de CO, 46 mg de NOx, 0.24 mg de particules et 28 milliards de particules > 23 nanomètres
    4/ moyenne de 158 véhicules essence Euro6d et dtemp : 1079 mg de CO (40 fois plus), 11 mg de NOx (4 fois moins), 0,51 mg de particules (2 fois plus) et 250 milliards de particules > 23 nanomètres (neuf fois plus)
    On voit que les véhicules essence émettent beaucoup de particules que les diesel, des particules beaucoup plus fines qui , selon le discours écolo ambiant, pénètrent encore plus profondément dans l'organisme. Alleluia

    Quand on rentre dans le détail, on est surpris  par l'écart entre les véhicules, contraire au discours ambiant par exemple
    Twingo Sce75 Euro6d-evap-isc par kilomètre 386mg de CO, 36mg de NOx, 2,0 mg de particules et 2806 milliards de particules/km
    Dacia  Duster dCI115 Euro6d evap par kilomètre 5 mg de CO (77 fois moins que la Twingo), 37mg de NOx (idem), 0,2 mg de particules (10 fois moins) et 3,7 milliards de particules/km (750 fois moins)
    SmartFor2 Euro6b 0.9 Turbo 3682mg de CO (700 fois plus que le Duster), 11 mg de NOx ( 3 fois moins), 44,6 mg de particules ( 200 fois plus) et 82844 particules fines/km (22000 fois plus)
    Des 3 véhicules précédents, seul le Duster hérite d'une vignette crit'air2  alors qu'il pollue bien moins que les 2 autres

    Les tests du JRC montrent que les véhicules à gaz, les préférés des écolos, émettent autant de particules que les véhicules essence dont ils dérivent sauf qu'ils les concentrent entre 10 et 23 nanomètres et de ce fait sont vues à l'homologation Euro6 comme n'émettant pas du tout de particules puisque la limite est de 23 nm ... et ecs particules là sont Toutes ultra très fines car < 23nm donc pénétrant au plus profond de l'organisme

    0
  • ceyal #6 28-09-2021 15:17:26

    @jamesb, @ChristophedeHaine
    Je confirme : sur ma Zoe, je n'ai quasiment jamais besoin de freiner grâce au freinage régénératif au lever de pied.
    D'ailleurs les jantes sont dix fois moins salies que sur mon Scénic

    0
  • Tesener #7 28-09-2021 16:19:36

    Je partage l'analyse de MakeTheAirCleanAgain sur la nullité répétée des commentaires de ChristophedeN, habituels chez les autophobes, néanmoins il ne faudrait pas non plus faire l'erreur de négliger la question du poids. Certes les caractéristiques d'un moteur électrique présentent l'opportunité de gérer différemment, et élégamment, la question du freinage, et le couple présent dès le démarrage arrange bien les choses, mais la puissance à fournir pour le déplacement, en fait pour l'accélération surtout, est bien largement liée au poids de l'objet (F=M x gamma!). Et donc la dépense énergétique qui s'en suit impose la présence de batteries de capacités plus grandes, donc de poids plus élevé, sans parler du prix, pour maintenir une autonomie déjà bien maigre : le serpent se mort la queue! Et plus de batteries c'est plus ...de dépenses énergétiques pour leurs fabrication, de matériaux rares etc, dont un sait ce qu'il en est sur le plan "écologique" . C'est pourquoi les véhicules électriques, aberration écologique par ailleurs, seraient plus optimisés si l'on n'en faisait pas des SUV de 2Tonnes, mais des véhicules urbains légers...seul cas d'usage où ils se justifient à peu près. Enfin appelons-nous que pour toute énergie "dépensée", quand on la "récupère" utilement, ce n'est que très partiellement.

    0
  • ChristophedeN #8 28-09-2021 17:38:47

    @makeTheAirCleanAgain
    Oui je confirme les émissions de particules d'abrasion sont une "fonction directe de la masse en mouvement".
    Vous pouvez déformer mes propos mais c'est la réalité.
    Réalité que vous ne voulez pas accepter et que vous préférez biaiser en parlant uniquement de l'abrasion des freins et en mettant la poussière de pneus et de route sous le tapis.
    Donc les fake c'est bien vous qui les propagez.

    @Jamesb
    Et les particules d'usure des pneus et de la route ? Etant bien présentes et fonction de la masse en mouvement, je confirme que la voiture électrique ne résout aucunement la problématique des émissions de particules d'abrasion et donc qu'à ce titre la solution passe par une réduction drastique de la circulation automobile en ville.
    Pour le CO2, la voiture électrique n'étant pas neutre (problématique de la fabrication de la batterie et d'autant plus si suppression de l'utilisation quotidienne), elle ne permet pas d'atteindre les objectifs de la COP21.

    @ceyal
    Vous nous dites "véhicules essence Euro6b : [...] 2.58 mg de particules (5 fois plus) et 2635 milliards de particules > 23 nanomètres (50 fois plus)" que les "véhicules diesel Euro6b", alors comment expliquez-vous que les pots d'échappement des essence sont toujours plus propre que ceux des diesel ?
    Faites le parallèle avec les freins de votre Zoé. Une faible sollicitation de gros freins entraîne l'émission de petites particules. L"usure de vos freins n'est pas nulle mais le problème c'est qu'avec des sollicitations moins fortes les particules sont plus petites donc plus dangereuses, comme les particules des essences vs les particules des diesel.
    Vous nous avez habitué à mieux dans vos analyses en vous basant sur des faits réels et vérifiés pas sur des éléments subjectifs.

    @Tesener
    "les véhicules électriques, aberration écologique", à retenir en plus d'être une aberration en terme de réduction de la pollution aux particules fonction directe de la masse en mouvement.
    In fine il n'y a que les autodépendants ayant construit leur vie autour de la voiture qui se refusent à voir la vérité en face et qualifient les autres de nuls. Si cela leur fait plaisir.

    0
  1. 1
  2. 2
Écrivez votre message ci-dessous