L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Renault Mégane électrique (2022). 1ère photo de la version de base

Répondre
  • La Rédaction #1 22-09-2021 14:28:00

    À l'occasion du lancement de la production de la Renault Mégane E-Tech Electric, on peut découvrir dans une vidéo la version de base et sa signature lumineuse simplifiée ainsi que le nouveau bouclier "efficient" qui permet de gagner 20 km d'autonomie sur le modèle EV60.

    Lire la suite : Renault Mégane électrique ...
    0
  • sprinteur #2 23-09-2021 09:39:30

    Pour avoir l'air malin on peut toujours ajouter des mots anglais, le pôle "Electricity" intégralement situé en France aurait-il l'air plus bête en s'appelant "Électricité", et Megane "E-Tech Electric" serait-elle moins séduisante (mais en tous cas plus facile à prononcer) si elle s'appelait "Megane électrique"?
    C'est d'autant plus ridicule que le lecteur ou acheteur français francise les noms, combien voit-on par exemple de Renault "Zoé" quand le constructeur a pris bien soin de ne jamais y mettre d'accent et de toujours l'écrire en capitales?
    Les journalistes font d'ailleurs de même en écrivant systématiquement "Mégane" ci-dessus comme le prénom féminin alors que Renault l'écrit sans accent aigu.
    Le snobisme du marketing va jusqu'à emprunter le terme anglais "efficient" pour éviter le français "efficace"
    https://www.academie-francaise.fr/efficient-pour-efficace

    0
  • 308Yves74 #3 28-09-2021 08:06:10

    Merci, Sprinteur, de ces remarques salutaires.
    Espérons que la langue française survivra à cette mode ridicule de l'anglicisation/américanisation à outrance ("e-208" qui maltraite le vocabulaire et la grammaire, "Aircross" qui ne veut rien dire, etc.).
    Aucun secteur d'activité/consommation n'est épargné par le phénomène : il suffit de se trouver devant son téléviseur lors de la diffusion d'une séquence publicitaire pour le constater.
    Souhaitons enfin que l'Académie française se réveille et réagisse publiquement face aux attaques de publicitaires, d'industriels et de commerçants contre ce patrimoine commun qu'est le Français.

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous