L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Suzuki Jimny (2018) : nouvelles photos du petit SUV Suzuki

Répondre
  1. 1
  2. 2
  • Mar2Hd8410 #9 11-06-2018 15:42:35

    J'ai eu des soucis de tremblements récurrents sur un jimny à 70/80km/h, a la campagne, sur des départementales... Il est certain que ce n'est pas une Ferrari mais je l'ai acheté neuf à la concession, payé cash, et au bout de 11000km ont commencé les ennuis qui ont duré 7 ans... 11 immobilisations au garage de la concession Suzuki (quasi un an...) ils n'ont jamais réglé le problème... Pour couronner le tout, la seule solution proposé a été la reprise de notre véhicule à un prix dérisoire pour l'achat d'une autre !! Et en attendant, le véhicule était évidemment invendable...
    Donc si je peux donner mon humble avis, si vous tirez le bon numéro de série, pas de soucis. Mais si vous avez le malheur d'avoir le moindre problème et que vous devez avoir affaire au Sav Suzuki au niveau local, régional ou national, ce sont tous des gens incompétents dénués de tous sens commercial... Mais bien plus réactif sur le net quand on crée un site recueillant des témoignages de clients mécontents...

    0
  • tobbbbbbbbbbbbbago #10 29-03-2019 00:29:29

    Bonjour à tous… tout à fait d'accord avec Serge Bernon !!!
    Et d'avance... humbles excuses pour la longueur de mon témoignage !!!
    NON … RIEN N’A JAMAIS ÉTÉ RESOLU !!!! Contrairement à ce que « clame » Suzuki depuis des années… LE JIMNY EST TOUJOURS RESTÉ EXTREMEMENT DANGEREUX !!!
    Sur mon Jimny d’avril 2015, acheté d’occasion en décembre 2015, j’avais signalé un problème de direction lors de sa première révision à environ 9000 km, révision effectuée en avril 2016 et en concession Suzuki bien sûr.
    A l’époque ce n’était qu’un léger « ploc-ploc » apparu environ 3000 kilomètres après son achat mais qui sautait immédiatement aux yeux (ou plus exactement « aux mains » et « aux oreilles », autant à l’intérieur qu’à l’extérieur du véhicule) lorsqu’on tournait le volant vers la gauche. Connaissant la réputation catastrophique du train avant du Jimny et surtout sa dangerosité j’avais demandé à ce qu’on remédie à ce défaut… archi connu depuis plus de 10 ans (!!!) et que j’avais relevé sur les innombrables forums consacrés aux innombrables problèmes de ce train avant mais que je pensais, croyant naïvement aux propos de divers responsables Suzuki intervenants dans les divers forums, enfin résolus.
    Pour info, il s’agit de mon 4ème Jimny après un Grand Vitara.
    Archi connu de Suzuki donc depuis plus de 10 ans même si d’ailleurs jamais réellement résolu, on peut cependant légitimement penser que ce défaut l’est aussi de ses concessionnaires !!!
    Bah apparemment et malheureusement non… du moins pas du mien qui est pourtant, d’après le service clientèle de Suzuki, l’un des meilleurs !!!
    Donc, rien d’anormal concernant cette direction n’avait été trouvé lors de cette révision.
    Il m’avait seulement été signalé que les plaques d’immatriculation n’étaient pas « conformes » et que mon Jimny, qui venait du Luxembourg, était bien garanti mais ne pourrait pas bénéficier de l’assistance en cas de panne, en insistant évidemment sur l’inconvénient d’acquérir un véhicule étranger. Cette dernière « information » s’est d’ailleurs finalement révélée être totalement fausse !! D’où sortait-elle ??
    J’avais donc eu droit au couplet qu’en tant que « pro » sérieux, c’était un « devoir » pour la concession de m’avertir de la non-conformité de mes plaques… peut-être pour m’inciter à leur demander de m’en poser de nouvelles ??
    Personnellement j’aurais cent fois préféré, qu’en tant qu’aussi sérieux pro, il s’intéresse davantage à mon problème de direction (autrement plus dangereux que les plaques !!) puisque, je le redis, ce problème était évident et qu’un « vrai » pro ne pouvait passer à côté, à fortiori du personnel de chez Suzuki donc normalement pleinement au courant de la défaillance chronique de ce boîtier. Sinon, il est inutile de nous « rabâcher » que les techniciens sont constamment en stage ou en formation pour rester en permanence à la pointe de la technologie et maitriser la parfaite connaissance des « produits » du constructeur… et autres foutaises du même style !!!
    Evidemment, 3 mois et environ seulement 1000 kilomètres plus tard (à très exactement 10000), aux alentours de 90 km/h sur une 4 voies très chargée, d’un seul coup… énormes « shimmy » et « guidonnage » extrêmement dangereux avec la quasi perte de contrôle du véhicule et « louvoiement » entre muret central, rails de sécurité, autres voitures et camions !!!! Du fait de ce louvoiement, j’ai même cru un instant partir en tonneaux. Par contre, comme le décrit un internaute sur un forum, l’avantage est que les autres usagers laissent ensuite un espace de 2 ou 300 mètres entre eux et vous !!!
    Le phénomène s’est prolongé sur les 500 mètres nécessaires pour stopper le véhicule au milieu de la nationale... position très « inconfortable » !!! Impossible ensuite de dépasser les 30 km/h du fait d’un guidonnage et de vibrations tellement violentes qu’on pensait qu’elles allaient « disloquer » le Jimny !!!
    A allure très réduite donc très dangereuse et avec une direction floue et imprécise présentant du retard par rapport aux actions effectuées sur le volant, j’ai pu rejoindre la première sortie, heureusement distante d’un petit kilomètre et heureusement encore, située à environ 1 autre kilomètre de ma concession Suzuki.
    Pas encore remis de mes frayeurs, j’y dépose le Jimny en expliquant ce qui vient d’arriver et là, surprise… on me dit : « oui, je crois que c’est un problème connu chez Suzuki » !!! Problème que la même concession semblait pourtant ne pas connaître 3 mois auparavant !!!
    J’étais abasourdi… mais malheureusement pas encore au bout de mes surprises !!!
    Je ne me faisais cependant pas trop de souci compte tenu que mon véhicule était encore garanti 2 ans mais 4 jours plus tard, la concession, qui n’avait pas eu le temps de s’en occuper plus tôt, m’appelle : les 4 pneus sont ovalisés, morts, impossibles à équilibrer…
    Moi : pas étonnant après un guidonnage pareil !! (Je sais que quelques centaines de mètres d’un tel « traitement » suffisent puisque cela m’est déjà arrivé, en beaucoup moins « intense », il y a une vingtaine d’années suite à l’utilisation d’une roue de secours mal équilibrée).
    Concession : avant toute réparation, il faut les changer.
    Moi : bah faites-le !!
    Concession : oui mais ce sera à votre charge !!
    Moi : les 4 pneus morts, à 10000 km ?? Alors qu’ils étaient à l’état neuf ?? C’est évidemment le guidonnage qui les a détériorés instantanément. (On ne voyait aucune déformation apparente mais il est vrai qu’ils étaient certainement foutus compte tenu des très sévères contraintes qu’ils avaient dû subir).
    Concession : oui mais Suzuki ne prend pas en charge les pneus.
    Sur plusieurs forums j’avais déjà constaté ce genre de refus pour des pneus détruits par un guidonnage alors qu’il était indiscutable que cela provenait de ce trop fameux défaut de conception du train avant mais ce refus concernait (généralement mais pas toujours !!) des véhicules hors garantie.
    Donc lettre recommandée à Suzuki France. Le service « Relation Client » me téléphone et là, commence une série de dialogues souvent « surréalistes » !!!
    Tout d’abord pour la garantie il faut, avant toutes choses, savoir si mon Jimny est bien « enregistré » ?? Pour moi, ça ne fait aucun doute puisqu’il existe et roule (tant bien que mal !!!) mais apparemment… pas pour Suzuki. Pour tous les véhicules que j’ai possédés (une quarantaine) achetés neufs ou d’occasion, à chaque fois qu’une mise en œuvre de la garantie s’est avérée nécessaire, seule la date de 1ère mise en circulation a été prise en compte sans jamais le besoin de la vérification d’un « enregistrement » préalable.
    Au bout de 3 ou 4 questions, donc suscitées par mon étonnement, je préfère me taire mon interlocutrice me faisant comprendre à demi-mots que je suis un peu « simplet » de ne pas comprendre la nécessité de cette vérification !!
    Bon, finalement… il est bien enregistré !! Vient ensuite le « coup » (et non le « coût » !!!) des « pièces d’usure »… argument merveilleux, quasiment sans limite un peu comme souvent la con…rie humaine !! En effet, qu’est ce qui n’est pas une pièce d’usure ?? Il semble en tous cas que les pneus en font bien évidemment partie !!!
    Mais pour le problème récurrent de train avant qui a indiscutablement endommagé ces pneus… rien à faire !!! Cette responsable « Relation Clients » n’a jamais entendu parler d’aucun problème sur le Jimny, ne connaît pas les forums ni les autres responsables Suzuki qui sont pourtant intervenus sur ces mêmes forums. D’après elle… très certainement des témoignages de quelques mythomanes !!! Bien au contraire pour ce véhicule… que de bons retours de clients pleinement satisfaits !!!
    Les « victimes » du Jimny apprécieront, je vous avais prévenu… surréaliste !!!
    Pour elle, incontestablement, c’est moi qui suis l’unique responsable et fautif de la destruction de mes pneus !!! C’est une évidence… pas d’autres causes possibles envisageables !!!
    Pourtant, j’avais relevé ce message sur plusieurs forums : je suis le Directeur technique de SUZUKI FRANCE et je vous informe que les problèmes de vibrations rencontrés sur quelques Jimny sont bien connus de notre service après-vente ainsi que de nos concessionnaires.
    Problèmes donc totalement inconnus de la responsable actuelle qui ne se fie, exclusivement et aveuglément, qu’à l’« expertise » de ses concessionnaires… c’est évidemment tellement plus « commode » : avec une telle attitude, Suzuki est certain d’avoir raison à tous les coups !!! Concessionnaires par définition infaillibles, surtout le mien… l’un des meilleurs !!! J’ai du coup un sérieux doute quant à la compétence des autres !! Pas étonnant que, je le répète, sur les innombrables forums consacrés aux innombrables problèmes du train avant du Jimny, nombre d’intervenants conseillent expressément de ne plus « fréquenter » les concessions Suzuki !!!
    J’avais d’ailleurs été un jour très étonné qu’on me facture, dans une autre concession, 6 litres d’huile pour la vidange d’un Grand Vitara qui n’en contenait, d’après le carnet d’entretien et filtre compris, que 5,1 ???
    Toujours en parcourant ces forums, on découvre qu’il existe d’autres concessions largement aussi « incapables » que la mienne qui, comme dans mon cas, n’ont pas pris en compte le signalement par les propriétaires de Jimny d’un problème initialement bénin mais qui s’est ensuite considérablement aggravé.
    J’étais, une fois de plus, abasourdi, sur le c… !!! Je m’attendais de la part du Service Clientèle à une réponse du style : « vraiment désolés, nous allons tout mettre en œuvre pour réparer au plus vite… ». Rien de tout ça… bien au contraire… envoyé poliment « promené » de plus avec l’« accusation » de la destruction de mes 4 pneus !!!
    Pris en otage, je règle donc une facture de 533€ pour 4 pneus (les concessions ne vendent pas au prix du net !!!), montage, équilibrage… pour pouvoir récupérer mon Jimny.
    Mais sur la dite facture il est précisé « un réglage du boîtier de direction », apparemment non facturé… quand même !!!!
    Tiens… il existait donc un problème ?? Dans ce cas pourquoi ne pas l’avoir réglé à la première révision, lors de mon signalement et alors qu’il était « minime » ??
    Peut-être, je dis bien peut-être, plus intéressant de laisser s’aggraver le problème malgré sa dangerosité potentielle et de facturer ensuite 4 pneus que d’effectuer une réparation sous garantie certainement « sous-payée » par Suzuki ???
    Donc re-lettre recommandée à Suzuki pour re-manifester mon mécontentement et re-dialogues de sourds surréalistes au téléphone dont le point d’orgue a été que je devais m’estimer heureux que la concession ait bien effectué les réparations ?? Je suppose que je dois comprendre que le réglage ait été pris en garantie ?? Je n’ai pas bien compris et de toute façon…pas facile de discuter avec quelqu’un qui a « inventé » la mauvaise foi !!! Car, là aussi à demi-mots, il n’est apparemment pas exclus que c’est la détérioration des 4 pneus, de mon fait bien évidemment, qui aurait ensuite pu entrainer la détérioration d’autres parties du train avant… sidérant !!!
    Les seules choses qui semblaient en fait réellement « obséder » cette responsable était que mon Jimny venait du Luxembourg et était de 2ème main !! Je précise que quand j’ai repéré ce véhicule en annonce, j’ignorais qu’il venait du Luxembourg. Ce n’est qu’au moment de l’achat que je l’ai vu en consultant le carnet d’entretien, achat effectué auprès d’un particulier, 1er propriétaire, une dame qui m’a semblée de toute confiance. Cela ne m’a pas gêné puisque je pensais, naïvement là aussi, qu’il existait une garantie européenne applicable sans histoire et valable quel que soit le pays d’origine du véhicule et son nombre de propriétaires.
    Pourtant, tout au long des entretiens téléphoniques, la responsable qui s’autoproclame donc être réellement la seule à détenir la vérité historique des problèmes de mon Jimny qui sont, pour elle, indiscutablement de ma faute, n’a cessé de répéter qu’il provenait du Luxembourg et que je n’étais pas le 1er propriétaire !!! Et alors… quelle importance ? Pourquoi ces allusions ? Quels rapports avec la garantie ? Mystère !!!
    Et finalement, cette fois dans une lettre, par ailleurs totalement inutile où il m’est annoncé, après 2 ou 3 banales formules de politesse et de profonds regrets qui donnent réellement le sentiment d’être pris pour un c…, qu’il ne sera pas donné suite à ma demande pour mon Jimny… importé du Luxembourg et de 2ème main… re-précisé au cas où, certainement toujours en tant que « simplet », je n’aurais toujours pas compris !!!
    On m’y parle aussi d’une correspondance du 22 juillet ??? Jamais reçue !!!
    Enfin cette lettre se termine par « une invitation à mon concessionnaire à me répondre pour toute question d’ordre technique » ??? Je pense que là… c’est de l’humour !!!
    Au téléphone on m’avait parlé de « ma demande d’un geste commercial » ???
    Je tiens à préciser qu’à aucun moment je n’ai « sollicité » de geste commercial !!! Alors qu’il s’agit d’un véhicule quasi neuf, sous garantie, sortant de révision et à la dangerosité connue et reconnue !!! On croit rêver !!!
    Comment est-il possible qu’il existe des gens avec une telle mentalité… écœurant !!!
    Pour finir, je veux « commenter » l’intervention (en bleu) d’un internaute « victime », parmi une multitude d’autres, du Jimny : Un peu d'humour pour expliquer à ces charmants messieurs (dans mon cas, c’est une dame !!) que je leur rends entre 15 et 20 ans d’âge… moi, même peut-être entre 20 et 30 ( !!!) et c’est pour cette raison qu’il est toujours désagréable d’avoir le sentiment d’être un peu « pris de haut » !!
    et que j'ai appris à conduire avec une simca, ma premiere auto etait une 204 peugeot et que je suis ambulancier depuis 30ans ce qui m'a permis de conduire et d'user un certain nombre de vehicules neufs, moins neufs, des 'poubelles' trés souvent chez certains employeurs, par tous les temps, dans toute la france, en limousin ou je suis né, à monaco, en urgence, en assistance pour des rapatriements sanitaires, des caravanes, des campings car pour europe assistance, mondial, intermutuelles assistance, j'ai traversé l'europe dans tous les sens avec des vehicules parfois incertains et je vais arreter ici, et jamais, vous m'entendez bien, jamais je n'ai trouvé ou conduit un vehicule vibrant comme le jimny.

        Pour ma part, à 63 ans, j’ai possédé environ 40 véhicules, de la 2cv à la Ferrari, de la Renault 4L à la Porsche, de la Lada Niva au Pajero en passant par le Land Cruiser et donc le Grand Vitara et le Jimny (4 !!). Compte tenu de cette « modeste » expérience automobile, je le redis : il est toujours désagréable d’avoir le sentiment d’être un peu « pris de haut » et si je ne suis bien évidemment pas un grand pilote, je pense savoir un peu conduire. J’ajoute que de formation ingénieur, également pilote d’avion léger, je suis généralement très attentionné et toujours respectueux de la mécanique… pas du genre à « fusiller » d’un seul coup 4 pneus quasi neufs comme certains et surtout certaines semblent le laisser supposer !!! Il faudrait d’ailleurs un réel acharnement pour parvenir à un tel « exploit » d’autant qu’il est parfaitement visible que mon Jimny est comme neuf…dessous, dessus et dedans !!!
        Je confirme donc, moi aussi… « jamais, vous m'entendez bien, jamais je n'ai trouvé ou conduit un véhicule vibrant comme le jimny ».
        Et aussi quelques copiés-collés de témoignages trouvés sur différents forums :
        Ce premier qui a :
        fait un blog pour récolter un max de témoignages, et là vous pouvez croire que suzuki est réactif ! en deux mois nous avons reçu plusieurs menaces de leur part ! mais rien à faire, il ne se sont pas protégé en achetant les noms de domaine, alors pour une fois qu'ils aillent se faire foutre !
        Et cet autre : Notre Jimny a été acheté et réparé 12 fois chez un concessionnaire SUZUKI. Depuis le début, vous êtes au courant qu'il y a des gros soucis de vibrations sur certaines séries de Jimny et vous n'avez fait aucun rappel... et vous avez continué à en vendre.
        Ou encore (référence aux pneus !!) : Un simple rappel de vos véhicules aurait aidé à calmer les esprits... plutôt que d'user anormalement les pneus et la patience de vos clients.
        Ou alors celui-ci : J'ai aussi déclaré ce phénomène à ma compagnie d'assurances car il représente un risque important.
        Et aussi : Grosse frayeur avec mon Jimmy… failli me planter !! La dépanneuse est venu... Impossible de rouler. Lorsque je braque, j'ai tout l'avant de la voiture qui se translate, impressionnant a voir.
        Et un dernier, toujours relevé dans un forum :
        ils me font bien rire ces concessionnaires, c'est fou ils ne sont jamais au courant de rien.
        J’arrête là mais je pourrais bien sûr remplir des pages de doléances relevées au fil de nombreux forums où l’on peut très facilement trouver une foule de témoignages de ce type. Ils donnent une idée de l’exaspération que peuvent légitimement ressentir de nombreux clients Suzuki d’abord confrontés à ces très sérieux car très dangereux problèmes, confrontés ensuite à des personnes qui, je le répète, ont « inventé » la mauvaise foi, grossièrement « formatés » pour répondre malhabilement à côté des questions « réelles » et passés maitres dans l’art de « noyer le poisson », puis clients au final complètement abandonnés !!!
        Déjà surpris par ces inadmissibles défauts de conception beaucoup, dont moi le premier, sont effarés que Suzuki n’ait pas organisé une campagne de rappel pour le Jimny comme l’aurait fait n’importe quel constructeur un tant soit peu « sérieux ». Cela semble pourtant être une évidence compte tenu de la dangerosité, depuis longtemps avérée, pouvant résulter de ces défaillances. En effet, de très nombreux possesseurs de ce véhicule témoignent souvent de la quasi perte de contrôle de leur voiture suite au guidonnage, comme cette personne qui conseille de laisser un document écrit à sa famille pour servir en cas d’accident, ou cette autre qui « interdit » à sa femme de l’utiliser ou encore cette dame qui n’ose plus emmener ses enfants à l’école à bord de son Jimny !!!
        Décidemment, Madame la Responsable Clientèle, cela semble quand même faire énormément de mythomanes affabulateurs !!!
        D’expérience je sais qu’il n’est pas toujours simple de faire appliquer une garantie, qu’il s’agisse d’une machine à laver, une tondeuse ou un grille-pain et qu’il faut parfois un peu « parlementer » pour obtenir satisfaction !!! Cependant, pour reprendre les termes relevés sur un forum et précédemment cités, jamais… vous m’entendez… jamais je ne me suis heurté à un tel « mur » de mauvaise foi… d’autant plus révoltant lorsqu’il s’agit de faits aussi gravissimes !!! Se voir opposer, d’ « entrée de jeu » et sans discussion possible, un refus pour une chose à laquelle on a pleinement droit est intolérable à fortiori venant de personnes qui mentent de manière éhontée en se disant « pas au courant » de problèmes universellement connus et reconnus et dont tout le monde sait qu’ils leur ont été signalés à maintes reprises !!! Personnes qui sont donc bien évidemment au courant puisque faisant partie du service clientèle et par conséquent les premières averties chaque fois que se manifeste un client mécontent. Dans le cas du Jimny, on doit facilement pouvoir en trouver quelques-uns !!!
        Je précise enfin qu’aucun véhicule de remplacement ne m’a été accordé ni par Suzuki France ni par mon concessionnaire qui ne m’a pas non plus raccompagné à mon domicile, distant de 15 kilomètres, le jour de ma mésaventure. Nous sommes donc restés une quinzaine de jours sans véhicule… pas facile à la campagne alors que j’avais clairement signifié à Suzuki France mon impératif besoin d’un véhicule notamment pour des rendez-vous à l’hôpital impossibles à reporter.
        J’avais pourtant cru comprendre que, sous garantie, j’y avais droit… sûrement trop naïf ou simplet !!
        Encore toutes mes excuses pour la longueur de mon intervention et merci à tous ceux qui auront lu jusqu’ici !!!

    0
  1. 1
  2. 2
Écrivez votre message ci-dessous