L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Vignette Crit'Air. Un projet pour intégrer aussi les émissions de CO2

Répondre
  1. 1
  2. 2
  • jleblanc956 #1 25-06-2021 09:36:00

    Basées sur le type de carburant employé et sur les diverses normes antipollution Euro, les vignettes Crit'Air ne tiennent pas compte aujourd'hui des émissions de dioxyde de carbone. Mais un projet d'arrêté gouvernemental pourrait changer la donne en intégrant une notion de seuil de CO2.

    Lire la suite : Vignette Crit'Air ...
    0
  • ChristophedeN #2 25-06-2021 16:43:15

    "Le classement Crit'Air fait ainsi la chasse aux oxydes d'azotes (Nox) et aux particules (Pm)", c'est totalement FAUX.
    Le classement Crit'Air est basé uniquement sur les émissions de NOx et oublie totalement les émissions de particules, pourtant le polluant le plus dangereux et sans seuil d'innocuité.
    Un seul exemple, une voiture essence id sans FAP est en 1 si elle est d'après janvier 2011 quand une voiture essence non id ne l'est pas si elle est d'avant janvier 2011. Pourtant c'est bien la problématique des particules ultrafines en nombre des id qui est à l'origine de l'introduction d'une limite.
    Mais le plus problématique c'est qu'en se basant sur les normes Euro, le classement Crit'Air oublie plus de 80 % de la pollution aux particules sur une voiture récente, celle provenant des phénomènes d'abrasion.
    Résultat des courses lors d'un pic de pollution aux particules, on se retrouve avec une AX à allumage commandé de 630 kg interdite de circuler quand un tank électrique de plus de 2 t le sera. Pourtant il ne fait aucun doute que le tank électrique de plus de 2 t émet beaucoup plus de particules qu'une AX de 630 kg.
    In fine l'introduction de ce critère des émissions de CO2 amplifie le problème. Si encore il était basé sur les émissions réels de CO2 et pas seulement sur les seules émissions directes.
    Il est plus que temps de mettre en place des restrictions de circulation basées à la fois sur l'usage et la pollution intrinsèque en prenant en compte tous les polluants. Cela ne pourra conduire qu'à la seule solution, à la fois pour réduire la pollution, dont sonore, et les émissions de GES, la réduction drastique de la circulation automobile.

    0
  • jchab657 #3 26-06-2021 07:21:54

    Et on se demande pourquoi les français ne veulent plus voter ?
    C'est pourtant simple: Ils en ont par dessus la tête qu'on les emmerde et que toutes tendances confondues, nos politiciens et quelques penseurs de salon ne trouvent de solutions que dans les interdits , les taxations, le besoin de réduire la place de l' automobile, sans le moindre souci des gênes que ça engendre.

    Alors qu'en harcelant les automobilistes, en exigeant la "réduction drastique" de la voiture sans bien sûr avoir de solution réaliste en contrepartie, on exaspère les français tout en feignant d' ignorer que les contraintes réclamées ne seront qu'un cautère sur une jambe de bois, tellement l'auto en France et la France elle-même ne comptent que pour très peu dans les émissions diverses.

    Les penseurs et censeurs de tous poils feraient bien de revoir leur copie en commençant par prôner des solutions permettant une approche mondiale des problèmes climatiques:
    Quand bien même la France n' émettrait plus de CO², ça ne changerait en rien les émissions globales donc l' évolution du climat.

    Par contre ça ruinerait nos activités industrielles et mettrait toute une partie du pays à l' arrêt dans notre vie professionnelle et privée, compromettant de fait l' avenir de nos enfants dont on nous rebat les oreilles.

    Cette avalanche de contraintes réglementaires et fiscales nous pourrit la vie en pure perte au nom des diktats d' une écologie avide de pouvoir. C'est contre ça qu'il faut lutter, et enfin admettre qu'on évoluera avec les français, pas contre eux et de force. ET qu'il est temps de trouver de vraies solutions aux problèmes qu'on prétend résoudre, et non de simples leurres comme ces mesures de taxation dérisoires et pesantes:

    L' essence, produit de première nécessité sur la plus grande partie du territoire et pour tous ceux qui n' n'habitent pas en ville est déja taxée à 150%. On voudrait en rajouter ? Restreindre encore, taxer plus ?
    Un nouveau scandale d' Etat en perspective.

    0
  • fred2020 #5 26-06-2021 09:03:02

    120g/km beaucoup de véhicules neufs les dépassent.
    Nos décideurs sont vraiment hors sol.
    On se demande bien comment les familles vont se déplacer.(en autre)
    Car une Twingo ou un vélo électrique (fabriqué en Chine), ça ne convient pas a tous le monde.
    Combien de famille peuvent mettre 50000€ dans une familiale Hybride rechargeable? (qui en plus a moins de coffre pour loger les batteries smile )
    Et puis non, ils sont aussi contre les Hybride rechargeable, qui sont trop lourd, consomme trop...etc
    Un Suv électrique? Ben, non, les Suv c'est pas bien, ça consomme trop aussi...
    Bref, que de l'exclusion et aucune solution de remplacement (encore pour en trouver une, faudrait il être sensible aux faits et pas aux dogmes).
    C'est bien continuez comme cela, le fruit est en train de pourrir.

    0
  • Sce99 #6 26-06-2021 10:22:46

    Les elus sont vraiment déconnectés de la population en pondant ce genre de nouvelles lois ! Pas étonnant que plus personne ne s’intéresse aux élections ! Ce qui fait bien le jeu de certains groupes écolos qui en profitent pour prendre le pouvoir avec aussi peu de votants et nous pondre par la suite encore plus de lois discriminatoires et punitives sous prétexte d’écologie.
    On en vient à un ras le bol de l’écologie au final !!! Elle n’est que punitive et sujette à de nouvelles taxes ou impôts, elle divise les populations alors qu’au contraire nous devrions tous aller dans le même sens pour un monde meilleur. Cela va finir par créer un seconde fronde de gilets jaunes qu’on appellera les gilets « verts » pour s’opposer à toutes ses aberrations écologiques !!!!
    Les pouvoirs publics ont quand même réussi à nous faire avaler cette couleuvre de crit’air qui comme beaucoup le supposaient à son apparition ne va aller qu’en s’alourdissant pour re-devenir une vignette de taxes …. Cette vignette a quand même été créée sur des bases totalement farfelues et invérifiables : dans les hautes sphères technocrates, on « suppose » que les nox (uniquement les diesels) et particules fines  (que l’on retrouve dans tous les moteurs essences modernes à injection d’où le FAP devenu obligatoire sur ces mêmes essences) « pourraient » causer le décès de 40 000 morts. Par an ? Sur une décennie ? Sur quelles données réelles s’est basée cette fumeuse étude amenant à ce rapport repris ensuite par les parlementaires ? Qui était à la manœuvre derrière tout cela ? Je vous invite à jeter un œil du côté de « puissantes » associations dirigées par d’anciens ministres écologiques à qui on donne tout crédit et pleine page dans les médias dès qu’un « rapport » à connotation climatique ou écologique est publié par on ne sait qui…
    Bref, un dispositif totalement anti-Europe, car on interdit ainsi la libre circulation des personnes dans des « zones » réservées à une certaine catégorie de citoyens, ayant été créé sur des suppositions et non des données factuelles, qui va mettre à dos toute une partie de la population française. Tout cela va finir en révolution, que nos « chers » représentants de l’Etat (qui nous coûtent aussi un bras) redescendent de leur tour d’ivoire  et se confrontent à la réalité plutôt que de nous abreuver de belles paroles qui finissent toujours en taxes ….!!!!!

    0
  • Tamtam4 #7 26-06-2021 10:53:54

    Tiens ! Une nouvelle idée pour exclure plein de gens💡et tout particulièrement les familles !
    Un grand bravo à la ministre de l'écologie et à ses collaborateurs énarques, champions du monde, hé !

    Je venais de coller ma vignette crit air 1 sur le pare-brise, c'était trop beau...

    0
  • Sce99 #8 26-06-2021 13:06:23

    Les commentaires sont-ils lus par les rédacteurs des articles de l’argus.fr ?
    Il pourrait être intéressant de faire un vrai article, plutôt que reprendre des dépêches journalistiques, comparant les différentes mesures mises en place chez nos chers voisins européens, et pas uniquement en comparant avec la Norvège ou le Danemark qui sont des petits pays avec un parc automobile réduit.
    Histoire de voir si encore une fois les français seront les plus taxés et les dindons de la farce …!!
    Le bonus / malus pénalise les rejets de co2 élevés, il partait d’un « bon » principe impulsé par des directives européennes sur la réduction des émissions à gaz effet de serre.
    Malheureusement l’état s’en est vite servi pour renflouer ses caisses au détriment des automobilistes qui peuvent encore se payer des voitures moyennes ou haut de gamme en décuplant sa grille malus : 30 000€ en 2021 au dessus de 220g, 40 000€ en 2022 et  50 000€ prévus en 2023. Au final cela pénalise la classe moyenne ou csp++ qui pouvait encore s’offrir ce genre de véhicule au dessus de la moyenne. Les très riches pourront toujours s’acheter Ferrari et consorts, ils sont pas à 50 k€ près…le prix de quelques options sur les véhicules de luxe.
    Le gros problème, et là où l’état devrait faire profil bas, c’est que ce sont les diesels qui émettent le MOINS de co2 par rapport aux véhicules essence. Ce même diesel qui reste défiscalisé et qui a été soutenu par les pouvoirs publics français pendant des décennies.
    Avec la mise en place de crit’air, sous prétexte de porter atteinte à la santé des individus mais sans jamais montrer aucun chiffres réels et factuels, on a mis au banc des accusés le diesel alors même que les constructeurs avaient réussi à en faire des moteurs PLUS propres que les essences avec les dernières directives euro 6d (attention, + ne veut pas dire 100% propre). Mais au final le diesel reste banni, l’affaire VW ayant signé son arrêt de mort.
    Donc en 2024 en région parisienne, on ne pourra plus rouler avec un diesel en semaine de jour même si vous achetez votre modèle tout neuf le 30 déc 2023…. Crit’air 2 oblige !!!
    En prévision de cet interdit qui touchera tous les véhicules diesel à l’intérieur de l’a86 (avant que cela soit étendu à toute l’île de France ??), certains ont anticipé (et ont le pouvoir d’achat de le faire) et changé pour des modèles essence, MAIS, en passant par la douloureuse case du malus largement alourdi car un modèle essence rejette beaucoup plus de co2 que sont équivalent diesel.
    C’est la double peine en sorte:
    1/ Les conducteurs sont incités puis interdit de diesel, qui compensera la perte de valeur des diesels arrivant en marche sur le marché de l’occasion ?
    2/ on les incite à se tourner vers l’essence, il faut régler des malus importants.

    Voire la triple peine avec le rush sur les hybrides rechargeables mais qui se retrouvent dans le collimateur des autorités car beaucoup trop polluantes en co2 quand leurs batteries sont vides par rapport à leurs équivalents essence non hybridées..!!!

    Les pouvoirs publics et nos représentants (dont cela ne semble pas être le souci en roulant en véhicules de fonction qu’ils ne payent pas ou très peu) auraient du réfléchir plutôt que nous imposer 2 systèmes opposés depuis des années. ! Comment est-il possible que les associations de type 40 M d’automobilistes n’aient pas été PLUS écoutées que les lobbys et associations écologistes voulant interdire la voiture tout simplement ???!!!
    Messieurs les rédacteurs, j’attends avec impatience ce comparatif exhaustif des taxes entre pays européens, cela sera très instructif !!…

    0
  1. 1
  2. 2
Écrivez votre message ci-dessous