L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

ZFE. Les diesels de 15 ans et plus bannis du Grand Paris dès juin 2021

Répondre
  • ggaudy061 #1 02-12-2020 23:43:00

    Les Zones à Faibles Emissions (ZFE) vont se multiplier en France. 7 métropoles vont rallier le mouvement dès 2021 au côté des 4 déjà déclarées, dont le Grand Paris. Le Conseil de la Métropole a publié le calendrier qui prévoit l'exclusion des véhicules Crit'Air 4 à 2 entre juin 2021 et janvier 2024.

    Lire la suite : ZFE Les ...
    0
  • jchab657 #2 03-12-2020 09:17:19

    Faut-il encore rappeler l' effarante ineptie de ces mesures puisque les voitures électriques actuelles polluent autant que les thermiques si on inclut leur production et les contraintes telles que le déploiement massif de réseaux électriques...Entre la montagne de cuivre nécessaire, les terres, les métaux rares et toute l'infrastructure qu' elles exigent sans parler de l' appro de millions de bornes...
    Une catastrophe environnementale en pure perte consommatrice d'une électricité qu'on ne saura produire qu' au charbon et d' immense déchets liés à la fièvre de l' éolien (surtout) et des panneaux solaires dont on est infoutus de recycler les déchets...
    En France on oublie que le climat et l' effet de serre sont un problème mondial et que polluer en Chine ou au Chili pour nos autos à pile est une absurdité typique des écolos. Excellent reportage à ce propos sur Arte il y a 15 jours.

    0
  • ChristophedeN #3 03-12-2020 10:21:23

    "L’objectif final est d’atteindre 100% de véhicules propres dans ces espaces en 2030."
    Seulement il y a un gros problème dans la classification prise en compte pour définir la "propreté" d'un véhicule.
    Les essais de l'IFPEN et de GreenNcap montrent qu'un diesel Euro 6 SCR émet moins de particules à l'échappement qu'un essence même équipé d'un FAP.
    Les mêmes essais démontrent que les diesel Euro 6d respectent les normes en terme de NOx et pour certains en émettant moins de NOx que les essence.
    Les même essais démontrent que les essence émettent plus de précurseurs de particules secondaires que les diesel Euro 6d (notamment NH3).
    Il y a donc un gros problème puisque les diesel Euro 6d ont une vignette Crit'Air 2 quand des voitures plus polluantes ont une vignette Crit'Air 1 ce qui signifie qu'elles sont sensées être plus propres.

    Mais le plus gros problème n'est pas là. Pour les véhicules récents l'ultramajorité de la pollution provient des phénomènes d'abrasion qui sont fonction de la masse en mouvement.
    Au moins deux études ont confirmé qu'une voiture électrique 300 kg plus lourde qu'une voiture thermique émettait autant de particules qu'une voiture thermique qui pourtant en émet à l'échappement.
    C'est d'autant plus problématique que :
    - une étude récente indique que la particules d'abrasion des pneus et des freins seraient les plus toxiques après les particules de combustion de la biomasse,
    - les particules sont le polluant le plus tueur,
    - 80 % du coût de la pollution du trafic routier est du aux particules,
    - il n'y a pas de seuil d'innocuité pour les particules.

    Il y a donc un gros problème puisque des diesel Euro 6d avec une vignette Crit'Air 2 sont moins polluants que des voitures électriques avec une vignette Crit'Air verte ce qui signifie qu'elles sont sensées être plus propres.

    Chacun méditera qu'une e208 fait 1455 kg quand la version diesel en fait 365 de moins tout en offrant 100 kg de charge utile en plus.
    En faisant croire qu'une e208 est propre on incite son propriétaire à rouler plus et donc au final on augmente la pollution.
    A contrario, en réduisant l'usage en fonction de la pollution intrinsèque d'un véhicule (donc en intégrant les particules d'abrasion) on réduit la pollution sans pour autant mettre au rebut des véhicules qui peuvent encore servir. Ce qui est bon aussi pour la planète.

    0
  • ceyal #4 03-12-2020 17:11:34

    Le problème principal c'est la création d'un apartheid essence/diesel des véhicules neufs alors que les diesel ont éradiqué les particules il y a 10 ans et que els NOX ont été divss par QUINZE depuis 2010. Un tel apartheid n'existe pas en Allemagne où tous les véicules EURO6, y compris Euro6b, peuvent enter dans le coeur des villes

    Comparatif ADAC véhicules essence/ diesel Euro6d-temp
    Moyenne de 93 véhicules diesel par km : 26mg de monoxyde de carbone, 48mg de NOx (divisé par QUINZE depuis 2010), 0.27mg de particules et 32 milliards de particules
    Moyenne de 118 véhicules essence par km : 1135 mg de CO (43 fois plus que le diesel), 12mg de NOx (4 fois moins), 0.53 mg de particules (2 fois plus en progrès car en Euro6b c'était CINQ fois plus), 263 milliards de particules (8 fois plus, en progrès car en Euro6b c'était CINQUANTE fois plus)
    Et cela c'est sans compter les polluants non réglementés : particules en dessous de 23nm émis en qun,atité par les motorisations essence et encore plus par les moteurs à gaz, c'est sans compter le NH3 (30mg/km vs 10 mg pour un diesel) qui feront autant de particule ultra fines ...
    Mais voilà comme Personne en France ne fait ni ne publie des mesures de pollution des véhicules neufs, la légende urbaine "le diesel pollue plus que l'essence" perdurera et les écolos continueront de colporter ce qu'ils ont appris à l'école du parti en 1995 ...depuis complètement obsolète avec en final des mesures stupides comme ces ZFEs.
    En 2022; il y a des élections ... souvenez vous en
    Alleluia

    0
  • algour #5 06-12-2020 11:11:40

    J'espère que vous n'avez pas tous jeté votre gilet jaune! il va bientôt re-servir

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous