L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Graves malfaçons révision automobile

Répondre
  • Patrick33 #1 01-03-2021 14:41:00

    Bonjour,

    Je souhaiterais connaitre la meilleure façon d’obtenir réparation suite à de graves malfaçons occasionnées à notre véhicule dans un centre automobile. Depuis cet évènement, nous sommes sans véhicule et devons faire face à un processus complexe et peu lisible pour faire valoir nos droits.

    Voici le résumé de la situation. Le centre automobile Euromaster **** modéré pas de nom précis*** a procédé à la révision de notre véhicule. Dans cette opération, le centre a vidangé la boite de vitesses au lieu de celle du moteur et rempli le moteur avec de l'huile neuve en plus de l'huile ancienne toujours présente. Du liquide frein a également été répandu dans le compartiment moteur à l’occasion de cette intervention.

    Le véhicule a ensuite roulé plus de 80 km sans huile dans la boite de vitesses provoquant un bruit croissant dans cette dernière. Au cours de la même journée, le véhicule a été représenté au centre automobile en vain, laissant ainsi ce dernier repartir pour la deuxième fois en état dégradé de fonctionnement. Le bon sens nous a amené à immobiliser le véhicule le jour même pour éviter tout risque d'aggravation, ne sachant pas ce dont il s'agissait.

    Une expertise s'est déroulée fin février et s'est orientée principalement sur la boite de vitesses après un essai routier. Malgré les évidences (bruit, absence d’huile de la boite et filtre à huile neuf souillé d'huile usagée), l’expertise adverse ne valide pas le remplacement de la boite de vitesses et souhaite des tests complémentaires en faisant l'appoint d'huile dans la boite. Ces tests sont cependant de nature à fausser les conclusions en notre défaveur. La photo jointe montre les 10 cl d'huile brulée restante trouvés dans la boite de vitesses avec présence de limaille. un problème de bruit du volant moteur a également été relevé, pourtant non présent juste avant cette révision. Un constructeur de volant moteur m'a depuis confirmé que des éléments du volant moteur tels que le roulement de l'axe central est un élément pouvant avoir été altéré par une chaleur excessive dû aux frottements de la boite de vitesse sans huile. D'éventuels autres dommages pourraient aussi être éventuellement mis en évidence par la suite, notamment en raison du trop-plein d'huile moteur.

    Nous avons écrit à Euromaster France pour relater cet incident et reçu cependant jusqu'alors aucune réponse ni excuses de quelques sortes de leur part, pas plus que de la part du centre automobile à l'origine des malfaçons. Nous trouvons ce silence vraiment étonnant de la part d’une grande enseigne, d’autant que ce type de malfaçons étaient de nature a nuire gravement à la vie des occupants du véhicule. Le trop-plein d’huile aurait pu causer un emballement du moteur et sa destruction par combustion. Une casse de la boite de vitesses aurait également pu avoir des conséquences dramatiques selon le contexte dans lequel elle serait survenue.

    Nous avons le sentiment d’être les dindons d’une farce sinistre ou tout est amoindri, édulcoré, temporisé alors que les conséquences sont bien réelles et directement tangibles pour nous (plus d’usage de notre véhicule depuis plus de 2 mois, bataille pour faire valoir nos droits, incertitude sur la prise en charge des dommages occasionnés par la partie adverse et usure prématurée d’éléments mécaniques dans le temps si pas remplacés).

    Je vous remercie par avance pour vos conseils ou expériences similaires déjà vécues et résolues.

    images
    0
  • bricolo1000 #2 01-03-2021 15:18:39

    Bonjour

    Attendez les conclusions de l'expertise contradictoire. Ça reste une procédure amiable. Si le résultat ne vous convient pas, vous irez au tribunal.

    (Si vous allez au tribunal, évitez les pleurnicheries sur les dangers de mort...)

    0
  • Patrick33 #3 02-03-2021 11:18:10

    Bonjour,

    Merci pour votre retour. Sans notion de pleurnicherie, le fait que ce centre ait laissé le véhicule partir à 2 reprises (la première fois s'explique peut-être par une erreur commise mais pas la 2ème) alors qu'il n'était pas en état normal de marche est factuel et constitue je pense une faute grave.

    0
  • daniel303 #4 02-03-2021 12:40:27

    bonjour-888

    Citation

    alors qu'il n'était pas en état normal de marche est factuel et constitue je pense une faute grave.

    cela ne change absolument rien sur le fait que ce seront les experts qui décideront.
    à ce stade, comme il a été dit ce n’est qu'une procédure amiable et donc un arrangement peut être trouvé et ce avant de continuer en justice si les propositions ne vous satisfassent pas .
    cette expertise contradictoire donc reconnue par la justice servira de base pour que le juge puisse statuer, pour vous et pour nous vu votre récit cela est évident qu'il y a eu une faute du réparateur et on ne remet pas cela en cause.
    entre nous quelle idée d’être allé hormis faire de fausses économies dans un centre connu pour monter des pneus pour faire un entretien mais bon c'est un autre sujet. roll

    0
  • Patrick33 #5 03-03-2021 19:56:43

    Bonsoir, merci pour ces éléments. Effectivement, aller dans ce centre auto n'était pas l'idée du siècle. Je m'interrogeais également sur le process des assurances car notre expert nous a expliqué que l'assurance adverse ne s'engagera pas officiellement sur la prise en charge des réparations. Il nous a dit qu'en général, la compagnie d'assurance adverse suit les conclusions de son expert. Le en général peut faire peur et nous fait d'ailleurs peur car les montants sont très élevés, que ce soient pour en faire l'avance mais aussi et surtout dans l'incertitude d'être ensuite remboursé.

    0
  1. 1