L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Peugeot 308 SW (03/2011) : Treuil de roue de secours bloqué

Répondre
  • Demian54 #1 02-01-2016 15:25:53

    Bonjour,

    Je suis en pétard contre le Centre Auto Leclerc de ***modéré*** et j'ai besoin de vos lumières svp.
    Historique. Je passe le CT de la voiture début mars et on me dit que ce serait bien que je prévoie de changer mes pneus avant, pas dans l'immédiat mais bon, à faire avant l'hiver par précaution.
    Peu après, je vois de la pub chez Leclerc Auto pour des pneus qui sont garantis deux ans contre les crevaison, à un prix correct. J'y vais et je change mes deux pneus avant. Nickel.
    Le lendemain, je m'aperçois qu'un des écrous anti-vol a été forcé et détérioré. Je me dis que si je crève à nouveau, pour peu en rase campagne, je serais incapable de démonter pour mettre la roue de secours...
    J'en parle à des collègues bricoleurs qui me disent que c'est vraisemblablement parce que les écrous ont été ôtés au pistolet pneumatique. Je retourne au centre auto Leclerc et je demande des explications. On m'appelle le responsable de l'atelier, style ancien militaire, trapu, crâne rasé et sûr de lui, qui m'assène que c'est impossible car ses troupes ont interdiction d'utiliser un pistolet pneumatique sur des écrous anti-vols, que ce sont des professionnels qui connaissent leur métier et tout le toutim. Il ne veut rien entendre et essaie me démontrer que je suis responsable de la chose et que c'est moi qui ait abîmé l'écrou en forçant. Je ne suis pas bricoleur ni manuel et je sais quand même par expérience que si on force, on abîme tout. Je me suis déjà fait avoir dans le passé, alors merci, j'ai compris la leçon. En attendant, j'avais quand même réussi à ôter le pneu crevé et à remettre la roue de secours et les écrous sans soucis avant d'aller chez eux. Toujours est-il que lui est obligé d'utiliser un pistolet pneumatique puis une clé dynamométrique pour démonter l'écrou incriminé ! Allez comprendre. Ça doit être l'art et la manière, sûrement.
    Cette petite bagatelle et sa mauvaise foi m'ont coûtés 45 euros pour racheter un jeu d'écrous anti-vol McGard, qui ne s'abîment pas...
    En juillet, je crève. Pas de chance. Moindre mal, sur un des nouveaux pneus qui sont garantis, comme je m'étais inscrit en ligne. Je leur laisse la voiture une heure et ils me changent la roue non réparable et me remettent la roue de secours en place sous la voiture. Efficaces, sympas. Tout va bien.
    Début décembre. Travaux dans la rue. Nouvelle crevaison, cette fois sur l'autre pneu avant ! Je retourne chez Leclerc Auto pour qu'ils fassent le nécessaire. Là encore, pneu irréparable, qu'ils changent sans sourciller et ils remettent la roue de secours en place. Je dois être dans une période "Loi de Murphy" semble-t-il car je crève à nouveau quinze jours plus tard,  vendredi en 15, cette fois sur l'autre pneu avant qui avait déjà été changé !
    Je retourne dans le centre auto Leclerc près de chez moi en espérant qu'ils pourront mettre une mèche. Ce qu'ils font. Ouf. Pas besoin de changer le pneu. Pas beaucoup de monde, tout se déroule en quinze minutes chrono. Je récupère la voiture sur la parking et trouve bizarre que la roue de secours soit dans le coffre et qu'ils ne l'aient pas remis en place, alors qu'ils le faisaient à chaque fois. Bref, j'étais avec ma femme, il était tard et on devait encore aller faire des courses... Je ne vais pas râler mais je les traite de fainéants dans ma tête.
    Le surlendemain, dimanche, un peu de calme et de temps libre. Je veux remettre la roue de secours sous la voiture et là, je comprends mieux : impossible, le treuil est bloqué !!!
    Il faut qu'on m'explique comment cela a pu se produire. Vendredi soir à 16h00 : crevaison. Je mets la roue de secours : aucun souci de manivelle pour la descendre et remonter le câble. Vendredi soir à 17h30 : ils ne remettent pas la roue de secours sous la voiture. Dimanche à 14h30 : câble bloqué, impossible de faire quoi que ce soit. J'ai essayé de pulvériser un dégrippant, sans succès. Je me suis glissé sous la voiture, pour essayer de comprendre. On ne peut rien faire sans démonter des écrous etc. Merci, mais je ne souhaite pas aggraver la chose.
    Je suis aussitôt retourné, le lundi soir, demander pourquoi ils n'avaient pas remis la roue et surtout pourquoi ils ne m'ont pas prévenus qu'ils avaient bloqué le câble. Et demander à ce qu'ils me trouvent un solution. Il n'est pas question que je reste avec une roue de secours dans le coffre, surtout en cette période. Et je ne peux pas prendre le risque de la laisser dans le garage.
    Mon problème : le cerbère de l'autre fois qui m'avait pris pour un demeuré avec l'écrou anti-vol n'était pas là, c'est déjà cela. Mais j'ai droit à : il est impossible qu'un pistolet pneumatique ait été utilisé; ce système d'accrochage par le dessous est très mal fait et cela arrive souvent... Je devrais essayer d'en trouver un d'occasion pour limiter le coût... Ils n'ont pas remis la roue car ils n'ont pas eu le temps – alors qu'il n'y avait pas un chat--, puis parce qu'ils ne le font pas d'habitude (sic)... Un coup de malchance...
    Ils n'ont pas d'explications sauf à s'embrouiller et à se contredire... Bref, ils n'y sont pour rien. Circulez, il n'y a rien à voir ni à attendre !!!
    Que peut-on faire contre de la mauvaise foi ?

    Ma question : comment le câble a-t-il pu se bloquer tout seul ?
    Bien que pas bricoleur, dans mon esprit, lorsque qu'on dévide le câble pour descendre la roue de secours, cela va tout seul du fait du poids de la roue. Idem lorsqu'on la remonte : on ne peut pas forcer à cause du poids.
    La partie délicate est lorsqu'on remonte ou qu'on descend le câble à vide. Si on utilise la petite manivelle à main, on ne peut pas tourner plus vite que la musique et il n'y a donc pas de risque que le câble s'enroule ailleurs que dans son logement. Par contre, si on utilise quelque chose de plus rapide (style un pistolet pneumatique ..?), la vitesse de rotation est plus rapide que la descente du câble, entrainé par le seul petit poids au bout, et donc cela crée des boucles qui n'ont pas le temps d'être évacuées, faute de poids pour les tirer vers le bas. Comme pour un touret électrique qu'on rembobine. Est-ce que ce raisonnement est correct ? Ou avez-vous une autre explication svp ?

    Je suis en pétard car je suis persuadé que c'est de leur faute et que j'ai eu droit à nouveau à de la mauvaise foi. Comment, en une heure de temps, un système qui fonctionnait a-t-il pu de gripper sans que personne ne soit intervenu dessus ? On est en période de Fêtes, mais de là à y voir une opération négative du Saint-Esprit...
    Tout ce que je demande, c'est qu'ils réparent la faute commise. Mais il faudrait qu'ils démontent et remplacent le treuil, donc cela a un coût...
    Je me demande si la personne qui est intervenue est la même que celle pour l'écrou : si "oui", on pourrait plus que supposer que cette récurrence est bien à l'origine du problème. Mais comment obtenir cette information ? Ce n'est pas eux qui vont me la donner...
    Pareil, y aurait-il des caméras de surveillance dans l'atelier ? Si "oui", on pourrait tout de suite voir ce qui s'est passé, s'ils ont essayé ou non de la remettre... Mais, là encore, comment voir ces images, pour autant qu'elles existent ?

    Leur erreur m'avait déjà coûté 45 euros la dernière fois pour les écrous anti-vol et là, il y en aurait entre 150 et 200 euros... alors que cela leur est imputable.
    Il est clair qu'ils ont perdus un client car je n'y mettrai plus les pieds et que je vais leur faire de la publicité autour de moi.
    Je vais aussi écrire au directeur du Centre Auto Leclerc pour expliquer la situation en espérant un geste commercial, mais je ne crois pas trop aux bonnes fées, même en début d'année,
    Cela ne résout cependant pas mon problème : je ne peux pas laisser la roue de secours en permanence dans le coffre...
    Merci par avance pour vos conseils, idées et autres suggestions.

    0
  • bricolo1000 #2 02-01-2016 15:33:31

    Bonjour

    Localisation modérée, ils ne sont pas là pour se défendre.

    Le système leur a pété dans les doigts, ça arrive de temps en temps.
    Pour préserver les systèmes Peugeot, il faut les graisser abondamment régulièrement.

    Pas certain que ce soit leur faute.
    Mais qu'ils ne disent rien, ce n'est pas pro.

    0
  • chari #3 02-01-2016 18:08:13

    Bonsoir
    Ne vous mettez pas martel en tête ; utilisez une forte pince coupante et coupez ce câble ; vous récupérez l'ensemble par le haut ( le coffre ) et vous allez dans une casse pour trouver l'équivalent et le mettre à la place ; comme précisé plus haut , ce système se grippe si pas graissé de temps en temps , car trop rarement mis en oeuvre .
    A propos , qu'est-ce que c'est que ces pneus qui crèvent tellement souvent ???
    Quelle est leur provenance ( pays ) ? (C'est marqué en petites lettres sur le flanc des pneus , près du rebord de la jante ) . Je crains déjà votre réponse ...
    Ne vous laissez jamais avoir par ces offres mirobolantes ; le pneu est votre seule assurance -vie entre vous et la route et la 308 , d'une tenue de route exemplaire , a besoin de très bons pneus .
    Bonne année

    0
  • rody en 76 #4 02-01-2016 18:55:11
    Citation de Demian54
    Bonjour,

    Je suis en pétard contre le Centre Auto Leclerc de ***modéré*** et j'ai besoin de vos lumières svp.
    Historique. Je passe le CT de la voiture début mars et on me dit que ce serait bien que je prévoie de changer mes pneus avant, pas dans l'immédiat mais bon, à faire avant l'hiver par précaution.
    Peu après, je vois de la pub chez Leclerc Auto pour des pneus qui sont garantis deux ans contre les crevaison, à un prix correct. J'y vais et je change mes deux pneus avant. Nickel.
    Le lendemain, je m'aperçois qu'un des écrous anti-vol a été forcé et détérioré. Je me dis que si je crève à nouveau, pour peu en rase campagne, je serais incapable de démonter pour mettre la roue de secours...
    J'en parle à des collègues bricoleurs qui me disent que c'est vraisemblablement parce que les écrous ont été ôtés au pistolet pneumatique. Je retourne au centre auto Leclerc et je demande des explications. On m'appelle le responsable de l'atelier, style ancien militaire, trapu, crâne rasé et sûr de lui, qui m'assène que c'est impossible car ses troupes ont interdiction d'utiliser un pistolet pneumatique sur des écrous anti-vols, que ce sont des professionnels qui connaissent leur métier et tout le toutim. Il ne veut rien entendre et essaie me démontrer que je suis responsable de la chose et que c'est moi qui ait abîmé l'écrou en forçant. Je ne suis pas bricoleur ni manuel et je sais quand même par expérience que si on force, on abîme tout. Je me suis déjà fait avoir dans le passé, alors merci, j'ai compris la leçon. En attendant, j'avais quand même réussi à ôter le pneu crevé et à remettre la roue de secours et les écrous sans soucis avant d'aller chez eux. Toujours est-il que lui est obligé d'utiliser un pistolet pneumatique puis une clé dynamométrique pour démonter l'écrou incriminé ! Allez comprendre. Ça doit être l'art et la manière, sûrement.
    Cette petite bagatelle et sa mauvaise foi m'ont coûtés 45 euros pour racheter un jeu d'écrous anti-vol McGard, qui ne s'abîment pas...
    En juillet, je crève. Pas de chance. Moindre mal, sur un des nouveaux pneus qui sont garantis, comme je m'étais inscrit en ligne. Je leur laisse la voiture une heure et ils me changent la roue non réparable et me remettent la roue de secours en place sous la voiture. Efficaces, sympas. Tout va bien.
    Début décembre. Travaux dans la rue. Nouvelle crevaison, cette fois sur l'autre pneu avant ! Je retourne chez Leclerc Auto pour qu'ils fassent le nécessaire. Là encore, pneu irréparable, qu'ils changent sans sourciller et ils remettent la roue de secours en place. Je dois être dans une période "Loi de Murphy" semble-t-il car je crève à nouveau quinze jours plus tard,  vendredi en 15, cette fois sur l'autre pneu avant qui avait déjà été changé !
    Je retourne dans le centre auto Leclerc près de chez moi en espérant qu'ils pourront mettre une mèche. Ce qu'ils font. Ouf. Pas besoin de changer le pneu. Pas beaucoup de monde, tout se déroule en quinze minutes chrono. Je récupère la voiture sur la parking et trouve bizarre que la roue de secours soit dans le coffre et qu'ils ne l'aient pas remis en place, alors qu'ils le faisaient à chaque fois. Bref, j'étais avec ma femme, il était tard et on devait encore aller faire des courses... Je ne vais pas râler mais je les traite de fainéants dans ma tête.
    Le surlendemain, dimanche, un peu de calme et de temps libre. Je veux remettre la roue de secours sous la voiture et là, je comprends mieux : impossible, le treuil est bloqué !!!
    Il faut qu'on m'explique comment cela a pu se produire. Vendredi soir à 16h00 : crevaison. Je mets la roue de secours : aucun souci de manivelle pour la descendre et remonter le câble. Vendredi soir à 17h30 : ils ne remettent pas la roue de secours sous la voiture. Dimanche à 14h30 : câble bloqué, impossible de faire quoi que ce soit. J'ai essayé de pulvériser un dégrippant, sans succès. Je me suis glissé sous la voiture, pour essayer de comprendre. On ne peut rien faire sans démonter des écrous etc. Merci, mais je ne souhaite pas aggraver la chose.
    Je suis aussitôt retourné, le lundi soir, demander pourquoi ils n'avaient pas remis la roue et surtout pourquoi ils ne m'ont pas prévenus qu'ils avaient bloqué le câble. Et demander à ce qu'ils me trouvent un solution. Il n'est pas question que je reste avec une roue de secours dans le coffre, surtout en cette période. Et je ne peux pas prendre le risque de la laisser dans le garage.
    Mon problème : le cerbère de l'autre fois qui m'avait pris pour un demeuré avec l'écrou anti-vol n'était pas là, c'est déjà cela. Mais j'ai droit à : il est impossible qu'un pistolet pneumatique ait été utilisé; ce système d'accrochage par le dessous est très mal fait et cela arrive souvent... Je devrais essayer d'en trouver un d'occasion pour limiter le coût... Ils n'ont pas remis la roue car ils n'ont pas eu le temps – alors qu'il n'y avait pas un chat--, puis parce qu'ils ne le font pas d'habitude (sic)... Un coup de malchance...
    Ils n'ont pas d'explications sauf à s'embrouiller et à se contredire... Bref, ils n'y sont pour rien. Circulez, il n'y a rien à voir ni à attendre !!!
    Que peut-on faire contre de la mauvaise foi ?

    Ma question : comment le câble a-t-il pu se bloquer tout seul ?
    Bien que pas bricoleur, dans mon esprit, lorsque qu'on dévide le câble pour descendre la roue de secours, cela va tout seul du fait du poids de la roue. Idem lorsqu'on la remonte : on ne peut pas forcer à cause du poids.
    La partie délicate est lorsqu'on remonte ou qu'on descend le câble à vide. Si on utilise la petite manivelle à main, on ne peut pas tourner plus vite que la musique et il n'y a donc pas de risque que le câble s'enroule ailleurs que dans son logement. Par contre, si on utilise quelque chose de plus rapide (style un pistolet pneumatique ..?), la vitesse de rotation est plus rapide que la descente du câble, entrainé par le seul petit poids au bout, et donc cela crée des boucles qui n'ont pas le temps d'être évacuées, faute de poids pour les tirer vers le bas. Comme pour un touret électrique qu'on rembobine. Est-ce que ce raisonnement est correct ? Ou avez-vous une autre explication svp ?

    Je suis en pétard car je suis persuadé que c'est de leur faute et que j'ai eu droit à nouveau à de la mauvaise foi. Comment, en une heure de temps, un système qui fonctionnait a-t-il pu de gripper sans que personne ne soit intervenu dessus ? On est en période de Fêtes, mais de là à y voir une opération négative du Saint-Esprit...
    Tout ce que je demande, c'est qu'ils réparent la faute commise. Mais il faudrait qu'ils démontent et remplacent le treuil, donc cela a un coût...
    Je me demande si la personne qui est intervenue est la même que celle pour l'écrou : si "oui", on pourrait plus que supposer que cette récurrence est bien à l'origine du problème. Mais comment obtenir cette information ? Ce n'est pas eux qui vont me la donner...
    Pareil, y aurait-il des caméras de surveillance dans l'atelier ? Si "oui", on pourrait tout de suite voir ce qui s'est passé, s'ils ont essayé ou non de la remettre... Mais, là encore, comment voir ces images, pour autant qu'elles existent ?

    Leur erreur m'avait déjà coûté 45 euros la dernière fois pour les écrous anti-vol et là, il y en aurait entre 150 et 200 euros... alors que cela leur est imputable.
    Il est clair qu'ils ont perdus un client car je n'y mettrai plus les pieds et que je vais leur faire de la publicité autour de moi.
    Je vais aussi écrire au directeur du Centre Auto Leclerc pour expliquer la situation en espérant un geste commercial, mais je ne crois pas trop aux bonnes fées, même en début d'année,
    Cela ne résout cependant pas mon problème : je ne peux pas laisser la roue de secours en permanence dans le coffre...
    Merci par avance pour vos conseils, idées et autres suggestions.

    On est est vraiment desoles pour tout ces problemes mais avec les garages c est
    le pot de terre contre le pot de fer.
    je vous souhaite de recuperer quelque chose mais bien souvent ils nous prenne pour des abrutis .
    mais en premier je tenais a vous feliciter pour cet expose sur vos problemes
    redigé sans ratures ni fautes d hortographe c est la premiere fois queje vois cet etat de fait.  vraiment BRAVO.
    quans je lis toutes les discutions beaucoup pourrais allez ce rhabiller !!

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous