L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

probleme avec mon assureur suite au vol de ma voiture

Répondre
  • patrick74100 #1 13-09-2006 14:02:18

    bonjours a tous
    suite au vol de ma voiture :sm1: qui as ete retrouvée 3 jours plus tard au vu des reparations l'expert a décider de la metre en epave alors que les réparation au dela de la valeur de la voiture n'etaient que quelques coups et rayures qui ne m'aurait pas gener si on m'avait reparer ma voiture jusque a auteur de sa valeur.
    or mon garagiste m'a dit que puisque il me metait ma voiture en epave j'etait en droit de demander a mon assurance qu'il me retrouve une voiture de modele et de valeur egale ce que mon assureur conteste qui a raison et si c'est mon garagiste sur quel texte puis je m'appuyer pour faire plier mon assureur icon_confused:
    merci d'avance

    0
  • WillCoyote #2 13-09-2006 14:34:03

    Bonjour,

    "déclaré épave" n'est pas un terme juridique, il faudrait savoir si votre véhicule est en procédure "VEI" ou "VGA". Suivant le cas, vous aurez ou non possibilité de continuer à utiliser votre véhicule vous-même après réparations. Pour la vente, ce n'est pas la même musique, voir le sujet ouvert par bernard94  wink

    La seule obligation de votre assureur dans la mesure où votre contrat garantit le vol, c'est de vous rembourser des réparations (à concurrence de ...) ou de la valeur vénale de votre véhicule. Si votre garagiste est si compétent en droits et devoirs de l'assureur, demandez-lui de téléphoner pour vous icon_mrgreen

    0
  • cbrun #3 16-09-2006 13:40:12

    Bonjour,

    Citation

    La seule obligation de votre assureur dans la mesure où votre contrat garantit le vol.

    Je crois qu'il faut ajouter pour être très clair que l'obligation de l'assureur ne prend naissance que si la garantie est acquise, ce qui semble bien être le cas ici.

    Quant à la déclaration du garagiste....Qu'en dire ? Quelle fait partie de celles que l'on qualifie de "légendes urbaines" ce qui, tout de même, est plus élégant que l'ancienne formule d'avant-guerre (celle de 14/18 hein !) qui était : "c'est encore un bobard !".

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous