L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Vente de voiture à particulier : précautions à prendre ?

Répondre
  • graphoced #1 25-04-2009 18:58:18

    bonjour

    je m'apprête à vendre ma seat toledo tdi 110 cv de 1998 à un particulier. elle a pas mal de "petits" soucis :

    - clim ne fonctionne plus (un garagiste me dit que c'est juste une fuite à rechercher et effectivement il y a eu une perte soudaine du gaz et Seat me dit peut-être le compresseur à changer)
    - perte de puissance quand il fait très chaud : il faut couper et remettre le contact. ça arrive assez rarement. Seat me dit débitmètre comme un autre garagiste et un 3e me dit peut-être turbo grippé.
    - télécommande ne fonctionne plus (piles neuves) mais centralisation avec la clé OK
    - la voiture a été accidentée (l'avant) avec pas mal de réparation il y a 4 ans, depuis les réparation zéro souci
    - pneus neufs (moins de 1000 km)
    - l'acheteur l'a essayée librement sur nationale

    je précise que je la vends à 143 000 km pour 2200 euros, courroie de distrib refaite à chaque fois un peu en avance (70 000 et 140 000). Je vais faire signer en double exemplaire (un pour lui, un pour moi signés par les deux) un papier de cession indiquant tous les problèmes (ainsi que ce que m'ont dit les garagistes)et indiquer que la voiture est vendue sans garantie. Je suis sur qu'elle roule très bien actuellement (sinon, très soucieux de la sécurité je ne transporterai pas ma famille dedans) mais ne pouvant prévoir ce qui se passera à l'avenir, est-ce qu'en cas de problème (et quelt ype de problème) l'acheteur pourrait se retourner contre moi ? L'acheteur la prend car il a une toledo tdi 90cv (300 000 km)  et compte s'en servir de réservoir de pièces et connait bien la mécanique auto pour en avoir fait 6 ans.
    Merci de me rassurer ou de m'inquiéter pour que je sache si je la vend ou si j'utilise la prime à la casse (en perdant donc 1200 euros et en mettant une voiture de moins de 150000 km à la casse). Je ne veux pas rouler cette personne, j'essaie d'être réellement le plus honnête possible et je pense que je ne la surestime pas mais il ne faudrait pas que ça se retourne contre moi.

    0
  • celijul #2 25-04-2009 19:06:46

    Vous faites un contrat de vente qui définit très clairement ce que vous indiquez dans votre message.
    Dans ce contrat, vous stipulez que votre acheteur est au courant et qu'il s'engage à ne pas exercer de recours contre vous sur ces points.
    Vous faites 2 exemplaire ORIGINAUX signés de vous et de votre acheteur.
    Et normalement, vous voila tranquille.

    0
  • graphoced #3 25-04-2009 23:07:19

    merci pour la réponse qui va dans le sens de ce qu'on m'a déjà dit par ailleurs. J'espère que rien n'arrivera (pour moi et pour l'acheteur)

    0
  • graphoced #4 27-04-2009 00:16:54

    bonjour,
    une petite précision : l'acheteur compte me payer en liquide. Sur le principe, ça ne me gène pas mais y a t'il des contre-indications pour moi à procéder ainsi ? je précise que le prix REEL de vente de la voiture sera indiqué sur l'acte de cession, il n'est donc pas question par exemple d'indiquer voiture vendue 1200 euros avec 1000 euros "au black"
    Si j'avais affaire à un indélicat qui me paye en faux billets, pourrais-je récupérer la somme ? Je doute que ce soit le cas car ces gens ne sont pas des inconnus qui disparaitraient dans la nature après m'avoir donné ces faux billets puisqu'ils sont commerçants dans ma ville.
    Merci de vos avis

    PS : j'imagine que c'est pour leur comptabilité interne et ce qu'ils déclarent aux impots ou autres qu'ils préfèrent me payer en liquide (je n'en sais rien en réalité) mais j'imagine que je ne fais rien d'illégal à accepter du liquide si le prix de vente est bien spécifié (et cet argent sera déposé illico à ma banque)

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous