L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

VICES SUR UN ESPACE ACHETE A UN PARTICULIER EN DEC 2004?

Répondre
  • kubernet34 #1 17-02-2005 11:46:09

    Bonjour à tous,

    J'ai un espace 2000-1 essence de 1989, acheté le 17/12/2004 moins de 200 000 km au compteur.

    D'après le contexte et l'avis (verbal) d'un expert, je ne suis pas dans mon droit quant à un recours légal ! (vente d’un particulier) mais je vois sur ce forum qu’il existe un recours sur vice caché, un maigre espoir de revoir mon argent.
    Je vous laisse juge et expert, sur ce qui suit >>> désolé c’est très long, mais je préfère un long discours circonstancié, qu’un bref sans détail….

    L’histoire du 17/12/2004 à aujourd’hui :
    -j'achète le véhicule le 17/12/2004 dans l'enceinte d'un garage/vendeur de voitures (INTERLINK à Saint-Gély du Fesc -34).
    -le véhicule est au nom de la femme du patron (CG), son adresse est le garage
    -je donne un cheque d'arrhes, après avoir inspecté la voiture (avec des yeux néophytes) et je l'essaie, elle n'est pas neuve, mais des signes m'interpellent:
    -la barre stabilisatrice est complètement décrochée des rotules de chaque côté.
    -elle ne freine pas bien (ne bloque pas les roues).
    -le compteur km ne fonctionne pas (les km ne défilent pas, l’indicateur de vitesse ne tourne pas).

    J'apprends en discutant dehors avec le "mécano" (qui n'est autre qu'un laveur de vitres argentin, d'après ses propres dires). Il est avec nous pour l’essai. Je lui pose des questions. Il est assez fier d'avoir remonté le moteur "tout seul" ! (un moteur d'occasion changé qui a selon le patron 65 000 km). Il me promet de m’envoyer la facture, que j’exige, car il ne la trouve pas sur le moment.

    Je signifie verbalement au patron (c’est avec lui que je traite), et lui demande de passer le CT avec ces choses à régler (freins, compteur…). On me dit : « pas de problème, bien sûr ! Luis (l’argentin) s’en occupera…A la semaine prochaine… »

    Quant au compteur km, le mari de la vendeuse (et le patron du garage, de Luis etc…) me dit sèchement qu’il ne le changera pas. Il ne veut pas mettre 100 euros de plus. De toutes façons, au CT, ils ne regardent pas ce genre de détail.  Je le crois.

    La semaine d'après, j'ai appelé et le CT doit être passé dans la journée. Je dois prendre le véhicule le soir même, il sera prêt.
    J'arrive vers 17h30, il fait nuit le CT n'est pas encore passé, ledit mécano part à toute vitesse pour le passer, il revient 40 minutes après de chez DEKRA Saint-Gely-du-Fesc avec le papier.
    Il est à noter que je traite cette fois avec la femme du patron et Luis, la propriétaire, car elle est seule au magasin.

    Le mécano doit tout de même devant mes yeux refaire le plein du réservoir de liquide de freins, d'après les conseils du contrôleur de DEKRA (qui y a vu certainement un défaut de niveau ?).
    Je ne trouve pas ça plus bizarre que ça, je me penche pour m'assurer que la barre stabilisatrice a été fixée, elle ne « pendouille » plus en effet.

    Tout est ok pour moi, le CT ne dit rien d’inquiétant, je paie , nous partons.

    Premier plein d'essence (à 500 m du garage), la voiture ne redémarre plus, je mets ça sur le compte d'un manque d'habitude de l'injection. « Je l’ai engorgée », me dis-je. Ca sent l’essence. Je remonte chez le garagiste, assez paniqué quand même, et le lui explique. Il me rejoint, et le redémarre en insistant (ce détail est important pour la suite). Je rentre chez moi, suivi de ma copine dans l'autre voiture, pas rassurés tout de même sur l’autoroute.

    Première visite de mon père (ex mécano), il me reproche d'avoir acheté une telle bagnole. D'après lui, tous les signes sont là : cette voiture a été bricolée, mal bricolée. Je lui rétorque que ça n’est pas une voiture neuve, encore convaincu qu’il est normal et honnête d’accepter ses quelques « défauts ». Je serai en effet trop patient et trop indulgent dans cette histoire… trop longtemps. La bonne poire, comme on dit !

    Détails après son « expertise » :
    -les freins ne sont toujours pas fermes, même si le CT donne des chiffres équilibrés.
    -les ventilateurs ne se déclenchent pas quant le moteur monte en température ; ce qui peut le dégrader rapidement, étant donné qu’il est vite privé d’un refroidissement vital.

    Il faut s’occuper de ces deux problèmes, les plus importants à mon goût, les freins et le refroidissement :

    1)LES FREINS
    Nous faisons une purge du liquide de frein sur les 4 cylindres de roue ; une gelée blanche sort des purges. De toute évidence un liquide de frein qui n’a jamais été changé. Nous le changeons entièrement. Le véhicule ne freine toujours pas.
    Je me rends compte que le maître cylindre principal fuit, et que ce n’est pas récent (des traces de liquide visibles sur la cloche de l’assistance au freinage ont déteint). Elles sont toujours visibles encore aujourd’hui.
    Ca y est, me dis-je ! j’ai trouvé le problème des freins ; le maître-cylindre est changé. Le véhicule a retrouvé des freins, mais qui ne demeurent pas très puissants ; je ne peux pas bloquer les roues par exemple.

    2)LES VENTILATEURS
    Nous déduisons , après l’avoir testée, que la sonde de température d’eau (sur le radiateur d’eau) est HS (celle qui commande l’allumage et la coupure des ventilateurs).
    Je n’ai pas beaucoup d’argent, nous décidons d’installer un bouton de type ON/OFF à l’intérieur de la cabine : ainsi, dès que le moteur chauffe (visible d’après les indications au compteur, pris d’une autre sonde, et qui fonctionne apparemment!) , je peux refroidir le moteur à ma convenance, et éteindre les ventilateurs également quand l’aiguille au compteur a baissé. CA MARCHE à merveille ! J’adopte le procédé, même si ça n’est qu’un procédé à but temporaire. « Pour éviter le pire, c'est-à-dire, la casse du moteur… »

    3)LA BARRE STABILISATRICE
    Un peu plus tard dans la semaine, j’ai roulé (environ 200 km, 300 tout au plus) : je me rend compte rapidement que la barre stabilisatrice a de nouveau sauté sur un côté seulement, et je trouve assez vite une rondelle avec des point de soudure dans un recoin du triangle avant droit . Elle s’est logée là quand la barre a sauté : la soudure n’a pas tenu…
    ILS ONT FIXE LA BARRE STAB AVEC UNE SOUDURE A L’ARC !
    Imaginez que j’aie été en route montagneuse quand la barre a sauté… La dangerosité du fait est incontestable. Je commence à tiquer sur les manières dont tout a été fait ; le patron m’a MENTI et donc pris pour un parfait IMBECILE (ce que personne ne supporte en général) >> il devait changer cette pièce commandée chez Renault, d’après ses dires.

    J’appelle Renault, la pièce à changer coûte 2,40 euros TTC (2 jeux de rondelle+clips)!!! Je l’achète, et je la change bien sûr. (j’ai pris une photo du bricolage précédent)

    J’ai énormément de preuves qui m’indiquent que je devrais en faire part au vendeur, et je ne le fais bêtement pas. J’ai encore le sentiment que je dois me débrouiller, en pensant que tout ça n’est pas du vice caché, après tout… que ça fait partie de l’occasion.

    Mon avis changera à partir du moment où le véhicule tombera en panne tous les jours, sur le bord de la route plusieurs fois par jour.
    Ce véhicule n’est évidemment pas fiable pour rouler. Cette fois, c’est l’allumage.

    4)ALLUMAGE
    -Je change la tête de delco et les faisceaux (un faisceau est grillé et coupé à la base de l’antistatique ; je m’aperçois aussi que la tête de delco n’est pas serrée, elle s’est usée de travers, et l’allumage ne se fait que par intermittence.

    Ca me rappelle le premier jour de l’achat : quand j’ai mis de l’essence et que je n’ai pas pu redémarrer sans l’aide de Luis… cette panne était donc en germe.

    -Toujours pareil, démarrage, je roule, l’allumage coupe. Bord de la route. Elle redémarre quelquefois tout de suite. Quelquefois au bout de quelques heures.
    -J’opte pour un test à la valisette RENAULT (Renault PEZENAS-34)

    Le 16/12/2005 : le DECLIC
    C’est le déclic. Le mécano RENAULT m’indique que tout est bricolé ; il ne peut pas me donner de diagnostic. Il pourrait y passer 10 heures sans trouver l’origine de cette panne aléatoire. Ils ne me font même pas payer la valisette, tellement mon cas inspire de la pitié , c’est dire si c’est le cas !!!
    J’en profite pour discuter avec leur expert (en visite ce jour-là au garage Renault).
    Il m’ouvre enfin les yeux (un avis extérieur est souvent le meilleur) ; il m’indique qu’il faut que je repasse un CT très minutieux, et que je fasse part de cette histoire au vendeur.

    Il me dit également qu’un recours à l’encontre d’un particulier n’est pas évident. Je le crois, mais je ne peux de toutes façons plus rouler avec ce véhicule. Je ne peux me résigner non plus à avoir perdu 1800 euros dans l’achat. Et je sens la responsabilité du garage par « je m’enfoutisme » ou par vice je ne sais, que je ne peux pas prouver, mais uniquement déplorer par ma parole et le témoignage de ma copine qui a assisté à ca.

    J’ai eu le patron du garage où a eu lieu  l’achat (mais n’étant pas le vendeur à part entière je le rappelle) au téléphone, et je lui ai expliqué chaque détail. Il ne me croit qu’à moitié, et me mets dans le sac des clients contestataires, qui se réveillent injustement 2 mois après.
    C’est justement tout l’inverse avec moi et ma conscience : j’ai toujours, à mon grand défaut, essayé de régler les choses seul, au lieu de « gueuler » tout de suite.
    Ma réaction et mon déterminisme est aujourd’hui justifié : ras-le-bol !

    J’ai été obligé depuis d’acheter un 2eme véhicule (1550 euros), une AUDI80 TD qui fonctionne à merveille.
    Le Renault Espace est dans un jardin, dans l’attente d’avoir son sort réglé… je continue cependant à chercher la panne d’allumage. J’ai commandé le capteur PMH chez Renault, qui est souvent l’origine de ce type de troubles. Première étape dans la résolution de ce nouveau problème.

    CONCLUSION :

    Je ne pensais pas avoir été victime d’un vice caché ; je pense sincèrement aujourd’hui que les 4 points abordés (principaux) découlent directement de la malfaçon dans le changement du moteur par le « mécanicien » d’INTERLINK.

    -J’attends toujours LA FACTURE dudit moteur, je crains qu’elle ne me soit jamais envoyée. J’ai écris aujourd’hui une lettre avec AR au vendeur pour ce motif.

    -Je souhaite démontrer , en passant un nouveau CT, que le CT original de DEKRA Saint-Gely, fait sur ordre d’INTERLINK (et signé comme tel),  n’est pas conforme au véhicule en question, et qu’il m’a par conséquent donné l’impression d’avoir acheté un véhicule non dangereux, ce qui n’est pas le cas.

    -Je souhaite recourir à une solution amiable, en premier lieu ; c’est-à-dire la reprise (à sa charge) du véhicule par le propriétaire et son remboursement intégral (1800euros + les frais de Carte Grise : 130 euros) ; ainsi que la reconnaissance de la responsabilité d’INTERLINK dans les problèmes mécaniques de ce véhicule.

    FIN pour le moment…-------------------------------------------------------

    Que puis je faire officiellement face à un cas comme celui-ci d’après vous ?
    Le recours à une assoce de consommateur est il fondé ?
    Objectivement, je suis prêt à faire n’importe quoi, mais sérieusement, et dans les termes de la Loi.
    Merci de m’avoir lu…

    0
  • FredP #2 17-02-2005 14:57:53

    Je crois me rappeler que toute vente conclue dans l'enceinte d'un garage implique obligatoirement la responsabilité professionnelle de l'établissement, et qu'à ce titre le véhicule est vendu avec une garantie minimale et obligatoire de fait de 90 jours.

    Dépèche toi de demander l'annulation pure et simple de la vente, par lettre recommandée AR, et cours à la Direction Départementale de la Concurrence Consommation et Répression des Fraudes de ton coin.
    Tu peux aussi écrire à la BP5000 de ton département, ça aboutit chez eux (le plus efficace est d'y aller en personne, prendre rendez vous).

    Les agents de la DDCCRF sont des fonctionnaires de l'état, ils ont le pouvoir de dresser procès verbal, et leur intervention est gratuite.

    Ils sauront t'aider à monter un dossier de contestation, en te proposant des lettres type, une démarche adaptée à ton cas, etc...

    Par contre, dépèche toi : 90 jours seulement!!

    0
  • domine #3 17-02-2005 15:04:20

    Ton histoire n'est pas facile à comprendre mais je vais quand même essayer de t'éclairer un peu.
    Tout ceux qui te disent que contre un vendeur particulier il n'y a pas de recour se trompe royalement ( surtout l'expert qui te l'a dit).
    Par contre un fait certain tout se que tu as changés ou réparer s'est pour ta pomme.
    La procédure normal ( je t'aide car tu as mis beaucoup de volonté pour mettre ton véhicule à niveau avant d'attaquer bêtement le vendeur).
    Faire un courrier recommandé avec AR à ton vendeur lui stipulant tout les problèmes recontrer du départ jusqu'à aujourd'hui. Et que ton véhicule est impropre à la consomation ( vices cachés rendant le véhicule non roulable ou tellement important que si tu l'avait su tu en aurait donné qu'un moindre prix). Si tu a besoin je te donnerais les termes exactes à employer.
    Il n'y a pas de délai légal pour faire valoir ses droits pour un vice caché mais plus vite il est déclaré mieux c'est. Stipule dans ton courrier que tu souhaite que ton vendeur prenne à sa charges les réparation ou te rembourse le véhicule . Donne lui un délai de 8 à 15 jours pour te donner une réponse.
    Attend la réponse du vendeur à ton courrier recommandé s'il va le chercher.
    A tu contracté avec une de tes assurances une garantie '' recours juridique'' car si ton vendeur ne te répond pas dans les délais ou t'envoi sur les roses par un courrier fait jouer par l'intermédiare de ton assurance ta protection juridique qui nomeras un expert pour faire une expertise contradictoire avec le vendeur.
    Voilà pour le moment aprés tu verras en fonction de l'expertise.
    Garde le moral s'est pas perdu d'avance je te parle en connaissance de cause mais moi j'étais le vendeur.
    A+

    0
  • kubernet34 #4 18-02-2005 10:22:54

    tout d'abord un grand merci pour vos deux reponses

    pour fredp : d'accord pour la clause citée, la voiture a été vendue dans l'enceinte du garage, mais il se trouve qu'ils habitent aussi là. De plus, le vehicule est au nom de la femme du patron, que je n'ai quasiment pas vue. Donc un particulier.

    Comment puis je avoir la confirmation de cette clause, d'après toi?

    Je lui ai envoyé une lettre AR pour demander la facture du changement du moteur, qu'il m'avait promis. Ca m'étonnerait qu'il l'envoie, car ca me donnerait du champ pour mettre en évidence la responsabilité du garagiste aussi (qui n'est qu'un vendeur de voitures je le rappelle).

    Pour Domine : je suis assez d'accord pour appeler un service juridique, je le ferai aujourd'hui pour obtenir une expertise.

    D'après vous, il vaut mieux une expertise d'un expert plutot qu'un nouveau CT dans un centre de CT ?

    Je suis d'accord pour que tu m'envoies les termes exacts à utiliser légalement pour faire pression sur le vendeur. on peut se contacter par email peut etre ? (moutonvert@tele2.fr)

    De toutes manières, je suis maintenant décidé à aller jusqu'au bout des choses. J'ai mis du temps, mais c'est maintenant clair... si ca ne se fait pas à l'amiable en tout cas.

    MERCI ENCORE POUR VOTRE SOUTIEN !

    0
  • FredP #5 18-02-2005 11:44:06
    Citation

    pour fredp : d'accord pour la clause citée, la voiture a été vendue dans l'enceinte du garage, mais il se trouve qu'ils habitent aussi là. De plus, le vehicule est au nom de la femme du patron, que je n'ai quasiment pas vue. Donc un particulier.

    Comment puis je avoir la confirmation de cette clause, d'après toi?

    Je lui ai envoyé une lettre AR pour demander la facture du changement du moteur, qu'il m'avait promis. Ca m'étonnerait qu'il l'envoie, car ca me donnerait du champ pour mettre en évidence la responsabilité du garagiste aussi (qui n'est qu'un vendeur de voitures je le rappelle).

    Première chose à faire : un courrier en recommandé avec accusé de réception en demandant l'annulation pure et simple de la vente, avec remboursement du véhicule, des frais d'immatriculation (CG), des frais consécutifs aux différentes pannes (joins une copie des factures), et ce sous un délai de 8 jours à réception, sous le motif de tromperie sur l'état réel du véhicule (non conformité au CT) -> Fais une copie du courrier à ton assureur (protection juridique).
    Deuxième chose à faire, après les huit jours : cours à la DDCCRF, explique leur ton PB, présente un dossier propre avec le maximum de photocopies (factures, courriers, CT, CG, photo du garage etc...), n'oublie pas de leur présenter les originaux (ne te défais JAMAIS des originaux).

    Le fait que le "vendeur" soit la femme du patron, et le fait qu'ils habitent sur place joue en ta faveur : ne lâche pas le morceau. C'est un professionnel qui déguise ses ventes douteuses en se servant de son épouse!

    Pour la petite histoire, j'avais obtenu le remboursement total (plus CG)d'une voiture achetée par une copine de boulot, qui s'est fait voler : CG de la voiture au nom de la femme du chef mécano depuis moins d'un mois, "vendue par un particulier" par petite annonces dans un gratuit(mais essayée entre midi et deux sur le parking du garage!!), "retapée" (moteur HS, arrière (mal)redressé, km visiblement faux, etc...).
    Il m'avait suffi de leur dire que la gendarmerie se trouvait à 200m, et qu'ils avaient 10 minute pour faire un chèque et reprendre la voiture... sous peine de dépot de plainte.

    Le patron du garage (visiblement de connivence) est sorti de son bureau, et il a mis ... 30 secondes pour prendre sa décision : on est reparti à pieds, mais avec un chèque!

    Quelques temps après, ce garage a perdu son enseigne (concession d'une marque nationale avec un lion dessus), et s'est mis à faire dans "la voiture d'occasion bricolée sur le trottoir"... Il ne va pas tarder à fermer définitivement, je pense.

    Bon courage!

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous