L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

certification des contrôles règlementaires des radars poste fixe MESTA

Répondre
  • EMORAUD #1 15-11-2008 18:17:58

    Merci à tous ceux qui contribuent à apporter un éclairage complémentaire sur le sujet de la légitimité du bon fonctionnement de nos chers radars plantés un peu partout sur le territoire.

    J'ai moi-même été flashé ou phtographié sur le même axe autoroutier A9 à deux reprises alors que mon limiteur de vitesse sur peugeot 308 était activé et calé sur  130.

    Ces 2 flash espacé de 1h

    Les 2 contraventions que je reçois font état des vitesses dépassées soit:
    - 139 enregistré et 132 retenue par le radar situé sur A9 PR 59,765
    - 141 enregistré et 133 retenue par le radar situé sur A9 PR 185,300


    les 2 radars selon les indications portées sur l'avis de contravention, ont été vérifiés par la DRIRE et les dates de vérification mentionnées sont:
    - 12/02/2008 pour le premier
    et
    - 29/05/2008 pour le second

    A mi-chemin entre le premier et le second radar comme identifié ci-dessus, je suis passé devant le radar A9 PR 102,295 situé entre l'échangeur de Vendargues et la barrière de péage de St-Jean-de-vedas ou la limitation de vitesse est portée à 110 km/h ce qui m'a amené à recaler mon limiteur de vitesse sur 110.   
    (pas d'infraction signalée)

    compte tenu du ralentissement (130 en 110, le passage au péage,  j'ai en 1h40 mn parcourue la distance de 125 km séparant le radar 1 du radar 2.


    Alors qu'est-ce qu'il faut en déduire ? :
    a) que la précision de mon limiteur de vitesse est erronée ?
    b) que la précision des instruments composants les radars est erronée ?
    c) que les vérifications règlementaires se traduisent par :
    - une revue documentaire par la DRIRE des PV de contrôle de vérification périodique réalisé par autre organisme agrée (réparateur, bureau de contrôle, constructeur)
    - une revue documentaire par la DRIRE des PV de réinstallation sur site réalisé par un organisme agrée (réparateur, bureau de contrôle, constructeur,..)


    Je suis amené à mettre en doute les performances établies des instruments de mesure ou des vérifications des radars incriminés.

    Dans le système de management de l'assurance qualité (normatif AFAQ) tout contrôle ou vérification règlementaire d'instrumentation de mesure est réputée conforme et certifié vrai si :
    - l'Organisme Notifié est en mesure de produire l'évidence des contrôles qu'il a réalisés par inspection et visite contradictoire conduisant à l'enregistrement (traçabilité) des performances constatées et déclarées conforme à la loi.

    Donc je devrai être en mesure de demandé toutes les évidences propres à cette affaires.

    merci de vos conseils et commentaires

    Eric

    0
  • titidu59 #2 15-11-2008 20:28:34
    Citation de EMORAUD
    Merci à tous ceux qui contribuent à apporter un éclairage complémentaire sur le sujet de la légitimité du bon fonctionnement de nos chers radars plantés un peu partout sur le territoire.

    J'ai moi-même été flashé ou phtographié sur le même axe autoroutier A9 à deux reprises alors que mon limiteur de vitesse sur peugeot 308 était activé et calé sur  130.

    Ces 2 flash espacé de 1h

    Les 2 contraventions que je reçois font état des vitesses dépassées soit:
    - 139 enregistré et 132 retenue par le radar situé sur A9 PR 59,765
    - 141 enregistré et 133 retenue par le radar situé sur A9 PR 185,300


    les 2 radars selon les indications portées sur l'avis de contravention, ont été vérifiés par la DRIRE et les dates de vérification mentionnées sont:
    - 12/02/2008 pour le premier
    et
    - 29/05/2008 pour le second

    A mi-chemin entre le premier et le second radar comme identifié ci-dessus, je suis passé devant le radar A9 PR 102,295 situé entre l'échangeur de Vendargues et la barrière de péage de St-Jean-de-vedas ou la limitation de vitesse est portée à 110 km/h ce qui m'a amené à recaler mon limiteur de vitesse sur 110.   
    (pas d'infraction signalée)

    compte tenu du ralentissement (130 en 110, le passage au péage,  j'ai en 1h40 mn parcourue la distance de 125 km séparant le radar 1 du radar 2.


    Alors qu'est-ce qu'il faut en déduire ? :
    a) que la précision de mon limiteur de vitesse est erronée ?
    b) que la précision des instruments composants les radars est erronée ?
    c) que les vérifications règlementaires se traduisent par :
    - une revue documentaire par la DRIRE des PV de contrôle de vérification périodique réalisé par autre organisme agrée (réparateur, bureau de contrôle, constructeur)
    - une revue documentaire par la DRIRE des PV de réinstallation sur site réalisé par un organisme agrée (réparateur, bureau de contrôle, constructeur,..)


    Je suis amené à mettre en doute les performances établies des instruments de mesure ou des vérifications des radars incriminés.

    Dans le système de management de l'assurance qualité (normatif AFAQ) tout contrôle ou vérification règlementaire d'instrumentation de mesure est réputée conforme et certifié vrai si :
    - l'Organisme Notifié est en mesure de produire l'évidence des contrôles qu'il a réalisés par inspection et visite contradictoire conduisant à l'enregistrement (traçabilité) des performances constatées et déclarées conforme à la loi.

    Donc je devrai être en mesure de demandé toutes les évidences propres à cette affaires.

    merci de vos conseils et commentaires

    Eric

    Bonsoir

    Pour répondre à votre question, oui vous pouvez toujours essayer de demander le pv d'étalonnage de l'appareil concerné avec bien sur la preuve que l'instrument à bien fait l'objet d'un étalonnage ( suivant des procédures écrites) avec des étalons de reference ratachés au BNM! mais là franchement pas sur que les fdo vous donnent toute la doc ( tracabilté) de l'ensemble des moyens mis en oeuvre pour cette opération.
    Si vous y arrivez, merci de nous en tenir informé.
    @+
    Ps- AFAQ ou autres organismes de certification, ne font tout simplement que de vérifer la conformité du système qualité par rapport à un réferentiel tel que ISO 9001.

    Nota: Concernant votre compteur de voiture voir même votre limiteur de vitesse , pouvez vous apporter la preuve tangible que ce dernier est conforme ( en présentant un pv de vérification ou d'étalonnage de ce dernier) ?:shock:

    0
  • ViveLeVTT #3 15-11-2008 20:58:29

    Bonjour

    Bon courage. Pour le limitateur de vitesse, le dispositif se contente juste de bloquer l'accélérateur mais il n'empeche pas la voiture d'aller plus vite dans une descente où il n'y a pas besoin d'accélerer.

    0
  • grincheux #4 16-11-2008 00:42:28

    Bonsoir,
    Ne confondez pas le régulateur de vitesse qui est sur votre voiture avec un limiteur de vitesse que vous n'avez pas.
    Le régulateur coupe l'arrivée du carburant lorsque la vitesse limte est atteinte et ...c'est tout. Si vous étes dans une descente, même légére, vous dépasserez la vitesse limite . Un "limiteur de vitesse" si cela existe, devrait actionner automatiquement les freins dans un pareil cas !! Je n'ose même pas penser à ce que cela impliquerait.

    0
  • Papymèche #5 16-11-2008 11:22:27

    Bonjour

    Citation

    Emoraud a dit : compte tenu du ralentissement (130 en 110, le passage au péage,  j'ai en 1h40 mn parcourue la distance de 125 km séparant le radar 1 du radar 2.

    Avez vous les moyens de de vérifier l' heure de passage sur ces 2 radars, ou est-ce l' heure donnée par les PV ,
    Avez vous les moyens de démontrer que votre vitesse n' est jamais decendue sous la vitesse que vous avez reprogrammé au passage du radar 110
    Avez vous les moyens de démontrer que vous n' avez fait aucune halte sur une aire.
    Avez vous les moyens de fournir une indication sur la pente de l' autoroute au droit des PK radars (Plutôt 300 m avant)
    Et pouvez vous aussi dire si ces radars étaient des radars en cabine fixe ou des radars (ou cinémomètres laser) installés par les FDO à des endroits aléatoires du parcours. (Les PV donnent en principe cette indication)

    Ceci dit, vous posez des questions de fond sur la vérification périodique des radars, que je me pose aussi. Mais j' ai un peu de pain sur la planche en ce moment.

    0
  • CamilleA #6 16-11-2008 12:56:48

    Bonjour,

    Citation de Papymèche
    Avez vous les moyens de démontrer que votre vitesse n' est jamais decendue sous la vitesse que vous avez reprogrammé au passage du radar 110

    Par quel moyen de mesure ?

    Citation de Papymèche
    Avez vous...

    Est-ce bien nécessaire ?
    Flashé à deux reprises, coup sur coup.
    Qu'un radar déraille, je veux bien, que deux radars successifs déraillent, moi je veux bien... mais dans ce cas, moi, je commencerais plutôt par vérifier le régulateur avant de vérifier les radars (vieux réflexe, on commence par vérifier l'élément commun à deux évènements bizarres)...
    Pourquoi EMORAUD fait-il plus confiance à son appareil, jamais vérifié, même au moment de sa mise en service, qu'à d'autres qui sont régulièrement vérifiés ? Peut-il, lui, exhiber une "certification des contrôles règlementaires" ? Ensuite, pour pouvoir "réguler" la vitesse, comment son régulateur connait-il la vitesse du véhicule ?

    Et je me permets de rappeler, indépendamment du problème de la prise d'information de la vitesse, que ce qu'on baptise pompeusement "régulateur" en matière d'automobiles n'a qu'un très lointain rapport avec ce qu'on appelle couramment un "régulateur" dans les équipements industriels destinés à la fabrication de ces automobiles...

    Avez-vous d'ailleurs remarqué ? EMORAUD, comme beaucoup de ceux qui postent sur ce sujet, ne parle que de son régulateur et pas de son compteur de vitesse. Que disait-il pendant ce temps-là ? Mystère et boule de gomme. Un peu comme si, seul l'affichage du régulateur était "le juge de paix".
    Parce que quand même, quelque chose m'échappe et devrait interpeller EMORAUD :
    139 enregistré, ça doit bien faire 143 affiché au compteur, régulateur ou pas ;
    141 enregistré, ça doit bien faire 145 affiché au compteur, régulateur ou pas icon_confused

    Questions à se poser avant de passer à la suite...

    0
  • Papymèche #7 16-11-2008 20:51:45

    Bonsoir

    @ Camille : Moi je laissais venir Emeraud, et bien sûr, je lui auirai fait remarquer tout ça Camille. Et lui aurait conseillé de vérifier son limiteur sur autoroute ou route plate sur l' ensemble de la plage utile en chronométrant ses passages entre plusieurs points kilométriques.
    Puis de faire la même chose dans une descente régulière et longue telle que la rampe de Capvern (prés de Tarbes). D' ailleurs il y a un censeur à mi pente. (110)

    Cependant, il y avait du normatif AFAQ, et peut être de l' ISO 9001 ou 9000 (Un peu loin), et une bonne occasion de reparler un peu métrologie.
    Celle des industriels responsables, qui savent qu' il faut au moins 2 étalonnages concluants entourant une mesure à un instant T, pour ne plus avoir de doute inconsidéré sur la validité de l' instrument, et corolairement de la mesure.
    Vous savez, de ces industriels qui savent vous dire en plus : Attention, l' instrument que vous nous avez envoyé en vérification/calibration était hors clous, et qui de plus font la recherche des utilisateurs ayant profité malgre eux d' une mesure erronée.

    Pas celle (leur métrologie) de vérificateurs de radar ou de cinémomètres. icon_cool

    J'espère que Emeraud va revenir sur la file.

    0
  • CamilleA #8 17-11-2008 13:48:27

    Bonjour,
    Voui, mais je rappelle qu'un régulateur genre "control cruise" n'a jamais eu pour objectif de maintenir la vitesse d'une voiture à 0,1% en toutes circonstances et qu'ils sont tous très loins d'y arriver.

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous