L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Galère expertise à posteriori (après cession à une casse auto VHU)

Répondre
  • loulousalegros #1 06-10-2015 20:15:47

    Bonsoir,

    Suite aux intempéries dans les alpes maritimes du 03/10, j'ai noyé ma moteur en roulant dans une grosse flaque. et mon véhicule a par la suite été dépanné via mon assurance jusqu'à un garagiste.

    Deux jours plus, tard le garagiste m'annonce que le moteur est définitivement mort et qu'il ne lui parait pas judicieux de procéder à des réparations vu l'âge et le kilométrage élevés de mon véhicule.

    Etant assuré au minima, et ne bénéficiant donc pas de la garantie "évenements climatiques" et "catastrophes", j'apprends dans un premier temps que je ne toucherais strictement aucune indemnité.

    Afin que ma voiture ne reste pas indéfiniment chez mon garagiste, je prends les devants et décide de là céder pour destruction à une casse auto agréé VHU qui prend en charge le dépannage.

    Or coup de théâtre, alors que j'appelle mon assurance pour lui notifier de la cession pour destruction de ma voiture et donc mettre fin à mon assurance, celle ci m'annonce qu'eu égard aux conditions climatiques exceptionnelles, l'assureur indemniserait finalement les contrats "éco". De ce fait, cette indemnisation nécessitera la réalisation d'une expertise. La cession pour destruction de mon véhicule ne serait à priori pas un obstacle au passage de l'expert.

    Tout heureux de cette bonne nouvelle, je m'empresse d'appeler le gérant de la casse auto afin de lui demander de ne pas détruire céans ledit véhicule afin de permettre le passage de l'expert. Le gérant du centre agréé me reçoit alors sur les roses et exige le paiement, par ma pomme ou via l'assurance, des frais d'enlèvement ainsi que la facturation journalière du stockage de la voiture jusqu'au passage de l'expert.

    Ayant repris l'attache de mon assurance, celle ci m'a affirmé que je ne devais absolument rien à la casse étant donné qu'ils étaient désormais les propriétaires de mon ancien véhicule en bonne et due forme. L'expert mandaté doit par ailleurs me contacter très prochainement afin de convenir de la date de l'expertise du véhicule.

    En résumé, j'ai l'impression d'être dans la mouise et de m'être trop hâté à faire enlever ma voiture.  D'une part, je ne dois rien à la casse mais d'autre part, en tant que nouveaux propriétaires ils peuvent très bien faire de l'obstruction au passage de l'expert en détruisant précocément mon véhicule.

    Bref, je me permets de solliciter vos avis sur mes chances d'indemnisation ainsi que ce que vous me conseillerez de faire (exposer dans un premier temps la situation à l'expert ? Rappeller mon assurance pour qu'ils contactent directement la casse incriminée ?) en cas d'obstruction manifeste à l'expertise.

    Merci par avance

    0
  • 45phh #2 06-10-2015 20:46:50

    bonjour

    vous avez cédé votre vhl a la casse donc hormis une entente avec eux le vhl leur appartient si vous avez bien effectué les papiers et dans ce cas
    votre assurance n a plus rien a voir

    0
  • GLUCK #3 06-10-2015 21:00:32

    Bonjour,
    Comme le dit 45phh le véhicule appartient maintenant au casseur donc l'assurance vu l'impossibilité de faire expertiser puisque rien n'oblige le casseur à  faire voir ce véhicule l'assurance classera l'affaire et ne te donnera rien.
    De plus le casseur te dis ça seulement si tu t'obstines a vouloir revoir ce véhicule pour une expertise.
    A+

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous