L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

COMMENT NETTOYER MOTEUR PAS A PAS , 106??????

Répondre
  • volcane 43 #1 30-08-2008 13:52:12

    BJR, a tous je viens vous demander de l'aide car j'ai ma 106 color line qui a le moteur pas apas qui fait des sienne!!!! et la pièce coute 100 eur!!!! un peu chère pour mon véhicule qui ne roule pas du tout seulement de temps en temps , bref , je voudrai savoir avec précision les étapes pour démontages et nettoyages et avec quoi et quels produits? comment faire pour que je puisse le nettoyer et que ça remarche. merci j'attends vos réponses . amicalement

    Le modèle de la voiture
    Peugeot 106
    Catégorie de la panne : Moteur
    5
  • davio06 #2 30-08-2008 15:33:52

    Bonjour, voici un descriptif de démontage et nettoyage que j'ai trouvé sur le net, je n'ai pas entièrement lu car c'est un peu long...
    J'espère que ça t'aidera.., il s'agissait d'une 206 et non pas une 106 !

    Ciao à +

    REPONSE//
    Comment ça se remplace :

    On commence par enlever le raccord d'air (le gros truc noir en plastique avec un soufflet). Il se démonte en dévissant 2 colliers et en debranchant le reniflard (appuyer sur le rectangle jaune et tirer délicatement).
    Débrancher électriquement le réchauffeur (la prise noire qu'on voit à gauche du collier que vous avez devissé). Pour le débrancher, il faut enlever une pièce de maintient métallique avec un tournevis.
    Débrancher électriquement la sonde de temperature d'air (la prise grise qui se trouve sous le bloc dans lequel est branché le réchauffeur que vous venez de débrancher. Le principe est le même : pièce métallique de maintient à enlever au tournevis)
    Débrancher électriquement le moteur pas à pas et le potentiomètre : ce sont les deux dernières prises branchées dans la zone. Ces prises se debranchent en soulevant une languette de plastique avec la main gauche et en tirant doucement dessus avec la main droite (les languettes ne se voient pas si vous êtes face à la voiture)

    Ensuite, démonter les 3 vis de maintient du bloc d'admission d'air qui se trouvent à peu près en triangle autour de l'orifice sur lequel était branché le raccord noir démonté en premier. La première vis en clairement visible tout en haut. Je conseille de débloquer les 3 vis, puis d'enlever les 2 du bas et de finir avec celle du haut. Selon l'age de la voiture, le bloc vous tombera dans la main ou sera légèrement collé. Attention au joint qui se trouve entre l'admission que vous démontez et le répartiteur d'air. Normalement il faut le remplacer. Personnellement, ce joint n'étant pas en stock au moment ou j'ai fait l'operation je l'ai laissé en vérifiant tout de même son bon état.
    La seule chose qui retient maintenant le bloc que vous avez en main est le cable de l'accélérateur. Il est très facile de le détacher.

    Maintenant que vous avez votre admission dans la main, vous pouvez admirer le potentiomètre et le moteur pas à pas.
    Commencez par démonter le potentiomètre, car il empêche d'accéder correctement à l'une des vis du moteur pas à pas. Attention, une fois enlevé la deuxième vis, il tourne un peu sur lui-même : il est légèrement sous la tension d'en ressort de retour, même au repos.
    Puis, démontez le moteur pas à pas en dévissant les 2 vis et en tirant dessus. Un joint torrique viendra avec, faites-y attention si vous voulez juste nettoyer le moteur plutôt que de le remplacer.

    Le principe de fonctionnement de ce moteur est très simple : la pointe que vous avez sortie avance et recule pour obturer plus ou moins le trou que vous voyez au fond de son logement. Cela permet à un flux plus ou moins important d'air d'entrer malgré le papillon fermé (le gros "truc" sur axe que le cable d'accélérateur fait tourner et sur lequel est monté le potentiomètre). Au ralenti, le moteur ouvre cette arrivée et lorsque vous accélérez, il la referme doucement. C'est aussi l'un des composant du "starter automatique" puisque ça permet au calculateur de fournir plus ou moins d'air selon la température.

    Une fois le principe de fonctionnement compris, mes symptômes deviennent un peu plus évident :
    - au debrayage, le compte tour tombe plus bas que le ralenti : le moteur pas à pas étant très sale et collant, il a du mal à ouvrir le flux d'air.
    - compte tour qui parfois "rebondit" sur 400-500tr/mn pour remonter au debrayage : le moteur arrive soudain à ouvrir brusquement l'ouverture
    - voiture qui parfois cale : le moteur n'a pas pu ouvrir le flux à temps
    - saccade au retour vers 1000 : au lieu de s'ouvrir de manière fluide, il accroche et donc s'ouvre par saccade, ce qui se ressent au niveau du régime moteur puisque celui-ci est dépendant de la quantité d'air que le moteur reçoit.
    - 1 trou dans l'accélération : hors ralenti, le moteur est censé fermer totalement cette arrivée; s'il accroche et ferme brutalement, le flux d'air qui arrivait par cette ouverture est déduit du flux d'air que recevait le moteur ce qui donne la même sensation que si on relève un peu le pied brutalement, ou une sensation de blanc si on est en train d'accélérer puisqu'à position d'accélérateur égale le flux devient légèrement moins important (ce dernier symptôme est un peu plus compliqué à expliquer, j'espère avoir pu faire passer mon analyse  )

    Maintenant, revenons à notre démontage :

    Commencez par nettoyer le bloc d'admission d'air avec du nettoyant frein pour enlever toute la couche de saleté. Prenez un soin particulier au pourtour du papillon et au fond du logement du moteur (pour éviter qu'ils collent). Surtout ne touchez pas à la butée du papillon, ca n'est pas le réglage du ralenti ! Le ralenti est totalement géré par le calculateur.
    Si vous ne remplacez pas le moteur, nettoyez l'axe avec un chiffon imbibé de nettoyant frein (attention de mettre des gants si vous ne supportez pas les produits un peu corrosif). Ne tirez pas l'axe pour le sortir, vous casseriez le mécanisme. Utilisez un trombone déplié pour elever la crasse du fond mais sans forcer. N'envoyez jamais de produit avec la bombe directement dans le moteur, sauf si vous utilisez un nettoyant-lubrifiant spécial électronique (mais franchement, il sera impuissant face à la crasse)
    Une fois le logement du moteur propre (plus de trace noire, surtout au fond où la pointe du moteur va obturer l'arrivée d'air), mettez le moteur neuf (ou propre) dans son logement en prenant soin de ne pas écraser le joint. Revissez ses vis de maintient.
    Remettez en place le potentiomètre. Attention au sens de montage : les connecteurs du moteur et du potentiomètre doivent pointer dans la même direction.

    Vous êtes prêt à remonter le bloc sur le répartiteur d'air.

    Commencez par remettre en place le cable de l'accélérateur.
    Ensuite, replacez le bloc sur le répartireur. 2 ergots vous aiderons à le placer parfaitement. Remettez les vis en commencant par celle du haut (c'est plus facile, ça évite au bloc d'admission de tomber pendant que vous mettez les autres vis)
    Resserez les 3 vis sans forcer (je ne connais pas la pression à mettre, je l'ai fait au jugé).
    Rebranchez électriquement le moteur pas à pas et le potentiomètre.
    Rebranchez la sonde de température d'air (connecteur gris).
    Rebranchez le réchauffeur (connecteur noir).
    N'oubliez pas les pièce métallique de maintient des connecteurs gris et noir.

    Remontez le raccord d'air.

    Voilà, vous êtes content d'avoir tout bien remonté.

    Si vous avez mis un nouveau moteur, ca n'est pas fini...

    Personnellement, j'ai eu le nouveau moteur en position complètement ouvert. Au premier démarrage, le moteur est parti à 4000 tr/mn. Ne paniquez pas.
    Coupez le contact et recommencez. Le régime va repartir vers 4000tr, puis tomber vers 3500.
    Coupez le contact et recommencez. Le régime va repartir vers 3500tr, puis va diminuer.
    Coupez le contact et recommencez. A chaque redémarrage, un phénomème similaire se produira : montée au regime au moment de la coupe du contact puis descente. 
    Mon analyse est la suivante : le calculateur, constatant que le régime est trop élevé, ferme l'arrivée d'air par le moteur pas à pas, mais pas trop pour éviter de le griller s'il était fermé et qu'en fait c'était le potentiomètre qui ne marchait pas en lui indiquant que le papillon était fermé.
    Après 5 ou 6 cycle comme ça (pauvre batterie...), le démarrage s'effectue bien. Dans mon cas, j'ai l'impression qu'ensuite le calculateur réapprend à utiliser le nouveau moteur parce qu'il a eu l'air au début de laisser le régime un tout petit peu trop haut, puis au fur et à mesure de l'enchainement des debrayages (j'ai fait de la ville, donc feu rouges et ronds points en serie) il arrivait directement au bon ralenti. Il faut dire que ca fait un mois que mes problèmes duraient...

    2
  • volcane 43 #3 30-08-2008 22:34:31

    merci  pour l'info je vais essayé mais est ce le bon montage car c'est une 206 dont parle le texte et moi c'est une 106 est ce que s'est les mémes? merci

    0
  • sabotage #4 31-08-2008 11:35:25

    salut c et trés bien expliquer. mais j irais encore plus loin pour etre sur qu il marche corectement il y a un test tout simple a faire .tu met le circuit d allumage sous tension. a la mains tu ouvre ou bascule le papillion de l acelerateur se qui libere l acées au poussoir du moteur pas pas .et tu apuie dessu si il fontionne il va reculer completement dans son logement tu va entendre fonctionner le petit moteur qui et dans le boitier du pas a pas. autrement si il force et ne rentre pas il et gripper.et de la viens les probleme qui on etait citer dans le message precedent.et si aprés remontage sa ne fonctionne pas change ton moteur cars il y a de forte chance que l axe ou tourne l engrenage du pas a pas soit casser et les lamelle qui font contact ne peuve plus fonctionner corectement voila a plus

    2
  • françois1 #5 17-07-2017 18:00:20

    salut , qu entendez vous par mettre le circuit d allumage sous tension ?

    1
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous