L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Clio II 1,9D Alizée - Voyant "défaut d'injection" s'allume par intermi

Répondre
  • youpla13 #1 22-08-2008 23:12:32

    Clio II 1,9D Alizée - Voyant "défaut d'injection" s'allume par intermittence

    Bonsoir,

    J'ai un voyant qui s'allume sur ma clio depuis quelques semaines, et d'après mes recherches, il s'agirait du "défaut d'injection" (voyant orange en haut à gauche du tableau de bord).
    Le voyant s'allume par intermittence, il semble s'allumer plus souvent à bas régime et s'éteindre avec une accélération.
    La voiture est une Clio II phase 1 de 1999, 1.9D Alizée, elle a 218 000 km et l'an dernier la culasse, distrib et pompe à eau ont été remplacés suite à un accident. Le tuyau de clim a été percé aussi mais je ne l'ai pas fait remplacer.
    Savez-vous de quoi cela peut venir ?

    De plus, j'aurais besoin de votre avis sur le prix que je pourrais vendre cette voiture sachant ce problème. Je vais avoir un bébé et je voudrais en acheter une plus grande (mettez une poussette dans le coffre d'une clio et vous n'y mettez rien d'autre !!)

    Merci d'avance,
    Damien.

    Le modèle de la voiture
    Renault Clio 2 1999 - Diesel 1.9D Alizée
    Catégorie de la panne : Electronique
    1
  • electronicien #3 02-09-2008 06:01:52

    Bonjour
      Je ne m'y connais pas trop en mécanique, mais votre problème peut provenir soit d'un faux contact sur de l'électronique qui fait croire à un problème sur l'injection soit d'un réel problème sur l'injection

    Pour ma part j'avais de manière intermittente  le message injection à contrôler vers les 80000 km et mon petit garagiste  m'a changé les 4 bougies sur mon SCENIC 1.9 DCi en me disant que 2 bougies étaient HS

    Bon courage

    0
  • Pierrot du 84 #4 03-09-2008 00:36:19

    Salutation,
    Pour comprendre se que ce voyant veut dire, revenons au source. Jadis, l'automobiliste devait lui-même réguler des paramètres comme l'avance à l'allumage (manette au volant qu'il fallait amener au point juste indépendamment de l'accélérateur). Puis sont arrivées les régulations automatiques, mécaniques ou électroniques. Aujourd'hui, le conducteur n'est même pas tenu de savoir ce qu'est l'avance à l'allumage.

    Mais, comme partout, l'électronique a un défaut : la panne, si rare soit elle, est difficile à diagnostiquer. Les garagistes disposent d'un système d'analyse de l'allumage électronique, qui se raccorde au moteur par l'intermédiaire d'une prise dite de diagnostic, dont disposent toutes les voitures modernes.

    D'ailleurs, depuis l'apparition de l'injection mono ou multipoint en série (couplée au pot catalytique sur les voitures essence postérieures au 1er janvier 1993, et diesel postérieures au 1er janvier 1996), les combinés d'instruments proposent un témoin d'autodiagnostic, qui indique par son clignotement ou son allumage prolongé un défaut du système d'allumage ou d'injection.

    Ce témoin avertit également le conducteur que le système de dépollution ne fonctionne pas correctement, puisque la combustion ne se fait plus dans les conditions optimales. Il est donc important de remédier à la panne rapidement, sous peine de détériorer des organes comme le pot catalytique.

    Pierrot

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous