L’Argus : cote auto, voiture d’occasion et actualité auto

Recherche doc sur Citroen DB2 1939

Répondre
  • YvesF #1 12-01-2007 09:38:49

    Bonjour.

    Je viens d'acquérir une maquette (ESDO) de Citroen DB2 de 1939. Il semble que ce soit un proto ou un exemplaire unique, la documentation est donc très dure à trouver. En tous cas, une recherche Google n'a rien rapporté.
    Donc, si quelqu'un peut me fournir quelques photos, cela me serait très utilie. Notamment les détails extérieurs, poignées de porte, calandres ou autres, et de l'aménagement intérieur. Rien sur le moteur, elle restera fermée.

    Merci d'avance,

    Yves.

    0
  • YvesF #3 16-01-2007 10:01:46

    Bonjour.


    Après recherches et investigations, j'ai finalement réussi à avoir une réponse que je donne car pouvant vous intéresser.

    Deutch et René Bonnet ont fondé en ~1936 la société D&B qui a produit un modèle de compétition, la DB1, qui a raflé pas mal de trophés. Encouragés, ils produisent alors la DB2, le modèle sur lequel je cherche des infos.

    Un ancien collaborateur de René Bonnet, Dominique Perruchon, tient un site sur le sujet, que vous pourrez trouver à l'adresse suivante: https://dbrb.free.fr/


    Contacté par mail, il m'a fourni à propos de le DB-2 les informations suivantes (je cite):

    "Vous aurez effectivement beaucoup de difficulté pour vous documenter sur DB.2 car cette voiture n’a pas eue de carrière. Voici ce que je puis vous en raconter en ma qualité de « dernier légataire » de René Bonnet et de ses compagnons.
    La construction de DB 2 a été engagée au printemps 1938, dès que le premier modèle s'est affirmé globalement réussi. Cette D.B. seconde était destinée à Charles Deutsch. Elle reprenait, la même conception que sa devancière, toutefois, il avait été décidé d'aller plus en avant en ce qui concernait l'aérodynamisme. D.B. numéro 2 avec sa carrosserie fermée visait de s'attaquer aux records de catégorie. Et puisque Charles Deutsch était de petite taille, on avait réduit au plus bas la garde au toit pour obtenir le maitre couple le plus réduit possible Si le châssis, l'assemblage mécanique et le mannequin en bois de carrosserie ont été réalisés au garage de la route de Villiers, la carrosserie de cette voiture ne fut pas effectuée par les compagnons du Garage du Marché. On inscrivit la D.B. numéro 2, juste terminée, pour l'épreuve des 12 heures de Paris prévue le 10 septembre1939. Les affiches furent imprimées, mais à cause de la guerre l'épreuve n'eut pas lieue. DB 2 fut immédiatement vendue à un dénommé Kieffer et on la peignit en noir Citroën pour cette occasion. Charles Deutsch, ne fit que quelques tours de roues à son bord. En 1947, elle revint en vente au garage de Champigny, mais quasi méconnaissable, car son propriétaire, faute d’avoir pu s’y installer normalement l’avait faite transformée en cabriolet.
    Début 1989, un de mes amis me tendit la page 9 de la revue "Rétroviseur" où, sous des photos qui me firent immédiatement bondir, il était raconté par le détail la destinée d’une voiture présentée comme étant D.B. numéro 1... L'article était accrédité par André Orif, ancien propriétaire de la voiture montrée et l'ensemble de la thèse soutenue par Lucien Loreille, historien connu de l'automobile. Dans la minute qui suivit, par l'intermédiaire de la revue, je me procurais les coordonnées de monsieur Orif et lui téléphonais dans la banlieue Lyonnaise.
    André Orif avait été un ami du pilote André Bossut. Après la mort tragique de ce dernier, ses frères voulurent, par sentiment, récupérer sa voiture accidentée ( DB 1). C'était une épave sans forme. Ils demandèrent à René Bonnet de la reconstruire, mais n'eurent pas le coeur de la garder très longtemps. Début 1950, c'est André Orif qui par leur intermédiaire devint le légataire de la D.B. de son ami. A son tour, en 1958, il la revendit à un étudiant des beaux arts. En 1962 devant partir pour son service militaire, il la met en vente pour 1600 francs. C'est alors qu'intervient l'historien Lucien Loreille. Ne pouvant l'acheter lui-même, il met le jeune homme en rapport avec Henri Malatre afin que cette voiture, qui est pour lui l'historique D.B. numéro 1, entre au musée de La Rochetaillée près de Lyon. Elle y séjourna quelques temps, en réserve, avant de quitter la France pour la Suisse alémanique et figurer aujourd’hui dans la collection privée du sympathique Walter Grell à Rheinfelden, tout près de Bâle.
    Ainsi tout le monde avait été dupé, depuis la famille en passant par l'ami, l'historien, le conservateur de musée, le collectionneur éclairé, la revue spécialisée... Aucun n'avait remarqué que c'était D.B. numéro 2 qu'ils avaient eu devant les yeux... Et oui, paix à l'âme de mon ami Bonnet, je crois qu'il avait dû considérer l'épave de D.B. numéro 1 trop difficile à reconditionner.. ! D.B. 1 est hélas partie à la casse fin 1947. Bruno de Marchio le mécanicien; André Renault le carrossier m'en ont fait le témoignage, si le doute pouvait subsister. Car, un examen attentif entre des photos originelles de D.B. numéro 1 et de D.B. numéro 2, n'aurait dû laisser aucun doute. La voiture livrée aux frères Bossut avait le dessin de calandre de DB. 2. La position des phares était celle de D.B. 2. Autre signe distinctif, la forme de la chute des portières était moins inclinée sur DB. 1 que sur D.B. 2. Et puisque DB 2 en parfait état était en vente, quoi de plus simple pour Bonnet que d'avoir fait plaisir à une famille et des amis, en redonnant vie spirituelle à une voiture normalement détruite... Par courrier du 16 janvier 1989, André Orif me répondit. Lucien Loreille et lui-même en vinrent à rejoindre ma démonstration. D.B. numéro 1, hélas n'existe plus depuis longtemps, mais nous reste fort heureusement la superbe DB 2 aussi vaillante qu’en sa jeunesse de 1947…. Les photos jointes ont été prises à Champigny le 5 setembre 2004 à l'occasion de la manifestation pour le centenaire de René Bonnet. Vous y trouverez je l'espère les détails attendus pour parfaire votre maquette.
    Dominique Perruchon le 14 janvier 2007"

    Avec cette réponse, M. Perruchon me transmet des photos de ce qu'est devenu la DB-2. Voici tout d'abord la photo de la notice de la maquette, montrant la voiture complète:
    l_de1b588fe1df98d84607feff9dd07110.jpg
    et une photo de la caisse de la maquette:

    l_43d96d231e164141fabfd8bed375d77e.jpg
    Elle a de la gueule, non?

    Et les photos transmises par M. Perruchon:
    l_490b5485d50ab83fbcec31c64a012c0e.jpg

    l_ee902e8a6e2aa8014351bfbcf2721580.jpg

    l_e5abf9c3530faf15d6468febc92a178c.jpg

    l_bc25b7a0554faa1c7659b742548ac279.jpg

    Je précise que tout ce matériel est diffusé ici avec l'accord de M. Perruchon.

    Voila, comme je suis partisan de la diffusion de l'information par Internet, j'ai voulu donner la réponse sur les forums où j'avais posé la question. J'espère que tout cela servira un peu.

    Yves.

    0
  1. 1
Écrivez votre message ci-dessous