Alpina B3 Touring : plus puissante que la M3

voir les photos
Alpina B3 Touring Francfort 2019
Même s'il est plus puissant que la BMW M3 et adopte des réglages de suspensions spécifiques, le break B3 Touring d'Alpina conserve un esprit Grand Tourisme.

[Mis à jour le 11/09/19] BMW s'est toujours refusé à produire un break M3. Alpina s'engouffre dans la brèche en déclinant le tout nouveau break Série 3 dans une version forte de 462 ch, soit 12 ch de plus que l'actuelle version Compétition.

Pour un petit préparateur comme Alpina, il est nécessaire d’avoir le nez creux pour survivre et de remplir les niches de marché qu’ignore son constructeur fétiche, en l’occurence BMW. Ainsi, si un break M3 a bien été envisagé un temps à Munich, il n’est toujours pas apparu au catalogue du constructeur. Aussi, le préparateur a beau jeu de proposer à Francfort son nouveau B3 Touring, basé sur le tout nouveau break M340i xDrive Touring.

Avec 462 ch et 700 Nm de couple
, il se donne le luxe d’être plus puissant encore que la M3, même si son apparence est beaucoup plus discrète. Pour y parvenir, le préparateur a travaillé sur le système de refroidissement, l’admission d’air et bien sûr les turbos. Il reste associé à la transmission ZF à 8 rapports, mais fait fi de la limitation électronique de la vitesse : le B3 dépasse les 300 km/h. C’est d’ailleurs là la seule information qu’il consent à divulguer en ce qui concerne les performances.

 

Le culte de la discrétion

Alpina B3 Touring Francfort 2019

Contrairement à la plupart de ses confrères, Alpina a toujours opté pour une certaine discrétion esthétique. Le B3 Touring ne s’offre pas l’attirail esthétique de la M3 et n’adopte même pas de boucliers spécifiques, mais il reste reconnaissable grâce aux jantes à bâtons typiques du préparateur. Selon le choix du client, il peut également être revêtu du coloris vert ou bleu métal qu’il utilise depuis ses origines et revêtir les fameux liserés dorés ou argent. On remarque aussi les haricots BMW peints en noir entre lesquels vient se placer son logo, qui ne remplace pas l’hélice BMW.

Dans l’habitacle en revanche, l’ambiance est bien celle de la BMW Série 3. Seuls certains détails distinguent le modèle : les seuils de portes et les logos ainsi que le cuir spécifique du volant. Quant au tarif, il n’est pas encore connu : ce nouveau break ne sera disponible qu’au deuxième trimestre 2020.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (3)
Routesdunord

J'ai oublié de vous rappeler que loin d'être "un petit préparateur" comme le dites, Alpina est bel et bien un constructeur à part entière, reconnu comme tel, même si sa production reste très limitée. Et par expérience j'ajoute que bien que couverte pas la garantie BMW, celle-ci ne fonctionne pas en France...Il faut me rendre en Belgique pour l'entretien de ma B3 bi-turbo...

Routesdunord

Nouveauté visible: les disques ventilés. Pour le reste on fait confiance: super performances dans un confort de grand tourisme, une qualité de fabrication irréprochable, une fiabilité exemplaire, une discrétion totale, au moins en France. Il est vrai que BMW France ne se sent pas concerné: jalousie peut-être ? Hélas, au moins 10% de coût supplémentaire pour la CG...

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
A Lire aussi
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de BMW-Alpina