Mazda CX-5 (2017) : le match face aux Peugeot 3008 et VW Tiguan

voir les photos
Mazda CX-5 (2017) : le match face aux Peugeot 3008 et VW Tiguan

Le nouveau Mazda CX-5 s'attaque de front aux meilleurs SUV du marché européen que sont les Peugeot 3008 et Volkswagen Tiguan. Le japonais a t-il ses chances ? Premiers constats sur le salon de Genève 2017.

Le nouveau Mazda CX-5 ne bouscule pas les codes esthétiques du modèle de première génération. Il a affiné ses lignes et élancé son profil, mais il ne fait de révolution. C’est de toute façon inutile, le CX-5 est bien installé au cœur du segment des SUV compacts qui a tant le vent en poupe en Europe.

nouveau mazda CX5 2017
Le nouveau Mazda CX-5 exposé au salon de Genève 2017.

Face aux ténors du marché, le premier CX-5 avait du mal à s’imposer commercialement en dépit d’évidentes qualités. Voyons ce que le nouveau CX-5 peut faire en 2017 face au nouveau Peugeot 3008 et au Volkswagen Tiguan II.

A lire > Le nouveau Mazda CX-5 déjà à l'essai
 

Dimensions : le CX-5 un cran au-dessus

Le nouveau CX-5 stabilise sa longueur à 4,55 m. Tant mieux, car il est déjà positionné dans la fourchette haute de son segment. Le Peugeot 3008 (4,45 m) et le Volkswagen Tiguan (4,49 m) proposent des gabarits un peu plus compacts et plus compatibles avec un usage urbain. La hauteur du CX-5 confirme qu’il évolue un cran au-dessus de ses concurrents : 1,68 m contre 1,62 m au Peugeot et 1,63 m au Volkswagen.

nouveau mazda CX5 2017
Mazda CX-5.
nouveau Tiguan 2017
Volkswagen Tiguan.
nouveau peugeot 3008
Peugeot 3008.

Au-delà de sa stature un peu plus imposante, le japonais affiche un design dynamique qui n’a rien à envier aux européens. La calandre puissante et le long capot participent à la mise en valeur de la voiture.

 

Poste de conduite : rude concurrence

nouveau mazda CX5 2017
Mazda CX-5 : des progrès à bord et un écran tactile en tête de planche de bord.
nouveau peugeot 3008
Peugeot 3008.
nouveau Tiguan 2017
Volkswagen Tiguan.

A l’avant, les passagers du CX-5 sont assis un peu plus haut que dans les 3008 et Tiguan. La présentation de la planche de bord progresse avec des assemblages précis et des inserts en alu qui rehaussent l’aspect qualitatif. Dommage, le graphisme des compteurs est un peu triste.

Le Peugeot 3008 exhibe son original i-cockpit qui plaît tant (petit volant, compteurs HD en position haute et écran tactile avec touches « pianos »). C’est moderne, bien présenté et nouveau dans le segment. Seul grief, on se sent un peu enfermé par la large console.

nouveau peugeot 3008
nouveau peugeot 3008

Le Volkswagen Tiguan manque d’originalité dans sa présentation, mais sa fabrication est exécutée avec soin et l’ergonomie générale est bien pensée : commandes faciles d’accès, nombreux (et grands) rangements et bon espace. Le Tiguan s’équipe en plus de la dernière évolution du système multimédia Volkswagen (avec commandes gestuelles) qui est le plus moderne du lot.

nouveau Tiguan 2017
nouveau Tiguan 2017

 

 Places arrière : le CX-5 généreux

Le CX-5 et le Tiguan sont les plus accueillants aux places arrière : bonne largeur, place aux jambes généreuse et bonne position posturale. Le 3008 coiffe ici le bonnet d’âne avec un espace plus étriqué et une banquette moins accueillante. Le Volkswagen avance un dernier argument pour s’imposer : sa banquette coulissante qui privilégie, au choix, l’espace aux jambes ou le volume de coffre.

nouveau mazda CX5 2017
Espace agréable et banquette accueillante dans le Mazda CX-5.
nouveau peugeot 3008
Peugeot 3008.
nouveau Tiguan 2017
Volkswagen Tiguan.

En matière de coffre, c’est le Mazda qui est moins-disant avec 506 l contre 520 l au 3008 et au Tiguan. Ce dernier profite une fois de plus de la banquette coulissante pour proposer jusqu’à 615 l (mais, dans ce cas, la place aux jambes à l’arrière est ridicule).

 

Moteurs : le Mazda démarre haut

Le Mazda CX-5 reprend la plateforme du modèle remplacé et les moteurs qui y sont associés. On retrouve donc deux propositions essence 2.0 de 160 et 165 ch et deux diesels 2.2 de 150 et 175 ch.

nouveau mazda CX5 2017

Rien en dessous de 150 ch en diesel donc, c’est maigre face aux concurrents qui démarrent plus bas pour proposer une grille de prix plus attractive. Le 3008 et le Tiguan propose quatre puissances chacun en diesel : BlueHDi 100, 120, 150 et 180 ch pour le Peugeot, TDI 115, 150, 190 et 240 ch pour le Volkswagen.

Heureusement le CX-5 possède une offre assez centrale avec son diesel de 2.2 de 150 ch. Il est disponible aux choix en 4x2, 4x4, boîte manuelle et boîte automatique. Idem pour le TDI 150 sur le Tiguan. En revanche, le 3008 est à la traîne avec cette motorisation BlueHDi 150 : pas de boîte automatique de disponible et encore moins de transmission 4x4, puisque le Peugeot est uniquement proposé en traction (roues avant motrices).

 

Prix : des SUV au coude à coude

nouveau mazda CX5 2017

Le Mazda CX-5 2.2 diesel de 150 ch Dynamique sera la version de cœur de gamme du Mazda. Son prix s’établit à 34 500 € avec un bon équipement : GPS, phares LED adaptatifs, système de lecture des panneaux de vitesse, sièges avant chauffants, caméra de recul et jantes en alliage de 17 pouces.

Le prix du Peugeot 3008 BlueHDi 150 Allure est comparable (35 250 €), mais l’équipement est un peu plus complet : système mains libres, mise en tablette du siège passager et jantes en alliage de 18 pouces.

nouveau peugeot 3008
nouveau Tiguan 2017

Le Volkswagen Tiguan 2.0 TDI Confortline reste dans les mêmes sphères de prix (35 540 €), mais avec un équipement moins fourni (pas de GPS ni de phares à LED) et une présentation qui a moins de cachet dans cette finition. Pour la modernité et le la technologie, il faut mettre le prix sur le Tiguan.

 

Bilan : Mazda CX-5, le bon outsider

nouveau mazda CX5 2017
nouveau mazda CX5 2017

Bonne allure, accueil soigné et nombreux équipements dès la version intermédiaire : le CX-5 possède de solides fondamentaux pour percer sur le segment des SUV. Il présente même un rapport prix/équipement mieux placé que le Tiguan et un habitacle plus spacieux que celui du 3008. Alors, pour changer des ténors de la catégorie, voici un outsider tout désigné. Le nouveau CX-5 doit maintenant confirmer sur la route (un point fort du 3008), se construire une notoriété (un point fort du Tiguan) et disposer de plus de points de vente pour réellement percer.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Mazda CX-5
Recevez par e-mail toutes les infos de la Peugeot 3008
Recevez par e-mail toutes les infos de la Volkswagen Tiguan