Pagani fête les 20 ans de la Zonda à Genève

voir les photos
Pagani  Zonda (Genève 2019)
20 ans après sa présentation, on reste toujours bouche-bée devant la sublime Pagani Zonda.

La toute première Pagani Zonda avait été dévoilée en 1999 au salon de Genève. Vingt ans après, elle fait son retour sur le salon suisse et autant dire qu'elle fait toujours autant d'effet !

On aurait pu être un peu déçus qu'il n'y ait pas de véritable nouveauté chez Pagani pour cette édition 2019 du salon de Genève. Malgré tout, on repart du stand avec le sourire aux lèvres, après avoir admiré une nouvelle fois sous toutes les coutures l'une des supercars les plus marquantes des années 2000 : la vénérable Zonda. La première auto développée par Pagani avait en effet été dévoilée à Genève en 1999 et elle y fête aujourd'hui ses 20 ans.

La voiture exposée est la toute première Zonda C12 produite, arborant le numéro de châssis 001. C'est d'ailleurs cette auto qui avait été utilisée pour les crash-tests et l'homologation du modèle. Elle a depuis été entièrement restaurée et remise dans sa configuration d'origine, en utilisant notamment des pièces neuves, refabriquées grâce aux documents d'archives de la marque. A noter que seuls cinq exemplaires de la Zonda C12 ont été produits.

Pagani Zonda (GenÚve 2019)
On retrouve en position centrale arrière le V12 6.0 atmosphérique fourni par Mercedes, qui équipait à l'époque les versions 600 de la limousine Classe S et du rodster SL. Il semblerait que ce bloc ait bénéficié d'une optimisation lors de la réfection de la voiture, puisqu'il est aujourd'hui annoncé pour 450 ch, alors qu'il en développait 394 à l'époque.

 

Chef-d'oeuvre transalpin

Pagani Zonda (GenÚve 2019)
La Zonda bénéficiait du gros V12 6.0 atmosphérique Mercedes, lui permettant d'afficher des performances ébouriffantes pour l'époque.

Une puissance qui paraît aujourd'hui modeste, surtout si on la compare aux 768 ch de la Huayra roadster avec laquelle elle partage le stand Pagani. Pourtant, à l'époque, cela permettait à la Zonda d'afficher des performances exceptionnelles, avec notamment 320 km/h en vitesse de pointe. Il faut dire que cette supercar était très légère, accusant seulement 1 250 kg sur la balance, soit un bon quintal de moins que la Ferrari 360 Modena, présentée sur ce même salon de Genève 1999. Très vite, une version C12 S plus puissante fut proposée, bénéficiant d'un V12 7.0 de 550 ch.

Toujours est-il que 20 ans plus tard, la Zonda fait toujours le même effet, grâce à sa silhouette d'une rare élégance. Alors que le concurrent Koenigsegg présente sur le stand d'en face une Jesko d'une rare bestialité, la Zonda apparaît certes un peu moins féroce, mais tellement plus pure et sensuelle...

Partager cet article
À lire aussi
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
415 648 voitures
L'argus  en kiosque numérique
L'argus  en kiosque numérique
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !