Vous êtes ici :

Quant F : NanoFlowcell renouvelle l'expérience des batteries à fluide

Derrière les roues de cette supercar, se cache une puissance électrique de 1 090 chevaux !
Derrière les roues de cette supercar, se cache une puissance électrique de 1 090 chevaux !

La société NanoFlowcell sera une fois de plus à Genève avec la Quant F, une supercar électrique de 1 090 chevaux, évolution de sa Quant e-Sportlimousine de l'année dernière. La technologie Redox permettant de recharger les batteries par une vidange d'électrolyte est toujours d'actualité.

C’est en 2010 que le premier concept Quant de sportive électrique a été présenté à Genève. Depuis, nous avons découvert l’année dernière la Quant e-Sportlimousine dotée d’une batterie de type Redox qui se recharge en refaisant le plein d’électrolyte.

A LIRE. La Quant e-Sportlimousine expérimente la batterie à fluide


Une puissance de feu

Pour ce salon de Genève 2015, la société NanoFlowcell basée au Liechtenstein et qui est à l’origine de ces concepts exposera la toute nouvelle Quant F, version revue et améliorée de la e-Sportlimousine.

Impressionnante au niveau du design avec son allure fluide et racée ainsi que ses portes en élytre, la Quant F l’est également sur le plan technique. Ses quatre moteurs électriques, placés près de chaque roue, développent une puissance maximale de 1 090 chevaux –sur un temps limité-, soit 165 chevaux de mieux que ce que proposait la e-Sportlimousine.



Aidé par une toute nouvelle transmission automatique à deux rapports développée en interne, cette motorisation permet théoriquement à la supercar électrique d’atteindre une vitesse de 300 km/h. Deux modes de conduite sont disponibles : propulsion et quatre roues motrices.

A LIRE. Renault prévoit 300 à 400 km d'autonomie pour Zoé en 2018


Les batteries qui vont avec

Cette puissance de 1 090 chevaux demande une tension extrême mais l’ensemble des cellules des batteries électriques produisent un total impressionnant de 735 volts. Le constructeur explique cependant qu’une éventuelle version de série se contenterait de 400 volts environ.

Le but serait en effet de privilégier l’efficience et l’autonomie. Le concept dévoilé à Genève dispose déjà d’une capacité à rouler sur 800 kilomètres environ sans recharge.



A LIRE. La Ford Mondeo Hybrid (2015) à l'essai


La recharge sans branchement

Comme avec la e-Sportlimousine, cette recharge s’effectue sur la Quant F en renouvelant l’électrolyte, c’est-à-dire le liquide qui permet l’échange d’ions afin de générer l’électricité. Un échange qui, avec la technologie de batterie Redox utilisée, se créée au passage de l’électrolyte sur une membrane.

La capacité totale des réservoirs atteint 500 litres, via deux modules placés séparément dans la structure du véhicule. Malgré leur présence et celle des batteries, le constructeur assure que l’espace à bord de ce modèle de 5,25 mètres de long permet d’accueillir confortablement quatre passagers.


A quand sur la route ?

L’intérieur de la Quant F n’a pas été dévoilé mais devrait se rapprocher de celui –magnifique– découvert l’année dernière sur la e-Sportlimousine. NanoFlowcell explique qu’il est à 90% prêt pour la production.

Mais il ne faut pas oublier que les concepts de ce constructeur sont essentiellement des démonstrateurs technologiques. Cependant, des séances de crash-test soi-disant concluantes auraient déjà été menées…
Partager cet article
À lire aussi
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
Annonces auto
144 363 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !