Mécanique Dacia Duster I (H79) (2010  -  2017 )

Petit diesel, mais volontaire

29 juin 2012


Pas de surprise côté motorisations. Tous les moteurs sont des pensionnaires de longue date de la gamme Renault. En essence, le 1.6 16V de 105 ch, fonctionnant au bioéthanol depuis juillet 2010, s'adresse uniquement aux petits rouleurs. Faible en puissance et en couple, sa consommation approche trop facilement 10 l/100 km. Le choix du diesel, nettement mieux représenté, est donc recommandé.
 

Transmission à la carte

Deux variantes du 1.5 dCi sont proposées.

La première de 85/90 ch peut suffire. Mais il ne faut pas trop lui en demander, surtout lorsqu'elle est associée à la transmission à quatre roues motrices.

La seconde de 110 ch est nettement plus à son aise.

Dans les deux cas, l'agrément est au rendez-vous, la souplesse caractérisant ces moteurs. Il faut cependant composer avec leur émission sonore élevée, surtout pour le plus puissant.
 

Côté transmission, le choix entre deux et quatre roues motrices est possible avec l'ensemble des motorisations.

La première s'impose dans le cadre d'une utilisation routière. Ce n'est pas la puissance des moteurs qui peut mettre à mal la motricité et cela permet de maîtriser les consommations.

La seconde est à conseiller pour les utilisateurs évoluant à la campagne ou en montagne. Grâce au premier rapport court, au blocage de différentiel électronique 50/50 et à son aspect général rustique, le Duster peut convenir comme voiture « bonne à tout faire ». La plupart des SUV actuels ne peuvent en faire autant. Il faut associer cette transmission au dCi 110 sous peine de voir les performances en pâtir. Comme le veut la tendance, la transmission 4 x 4 perd du terrain face au 4x2.

Qualité & fiabilité

C'est dans les vieux pots...
Le 1.5 dCi est devenu un classique car présent sur nombre de modèles de l'Alliance Renault-Nissan. Il est donc fiabilisé avec le temps.

Les avaries sont ainsi rares et l'architecture électronique simple limite les sources d'ennuis. Cependant quelques cas d'usure prématurée de l'embrayage ont été rapportés.

Sur les diesels, la vanne EGR peut s'encrasser notamment dans le cas d'une utilisation urbaine fréquente.

Les retours concernant le bloc à essence, peu vendu, sont donc rares.