Mécanique Hyundai ix35 (2010  -  2016 )

Des CRDi souples mais bruyants

28 juin 2012


Composée de quatre moteurs, la gamme du ix35 essence répond à toutes les attentes. Hyundai s'est contenté du nouveau 1.6 GDI de 135 ch à injection directe. Vu les ventes réalisées, il pourrait même s'en passer car ce bloc manque de caractère et de punch, pénalisant la consommation.

Ainsi, en raison de sa définition technique (poids, aérodynamique...), le logo CRDi s'impose. Si en termes de performances, ils marquent le pas face à la concurrence, les trois blocs diesels séduisent par leur souplesse et leur excellente implantation sous le capot qui rendent les vibrations quasi imperceptibles.

On aimerait pouvoir en dire autant de leurs vocalises, car les claquements des injecteurs sont omniprésents au ralenti et à moyenne vitesse.
 

Diesels modernes
En guise de hors-d'œuvre, le 1.7 CRDi de 115 ch pourrait paraître un peu tendre pour les 1 500 kg de ce SUV. Mais à la conduite, il semble plus « gros » qu'il ne l'est en réalité. Sa petite cylindrée est compensée par son couple délivré à très bas régime (260 Nm dès 1 250 tr/min) et un turbo qui répond présent immédiatement. Sa souplesse le rend agréable et suffisant au quotidien.

À l'étage supérieur, le 2.0 CRDi de 136 ch demeure le maillon fort. Il évolue tout en douceur sur un filet de gaz et quand la situation le nécessite, il montre qu'il a du coffre.

Avec la déclinaison de 184 ch, l'ix35 est le plus puissant de la catégorie. Sauf que l'unique transmission automatique à six rapports lui coupe les ailes. Cette boîte est lente, peu réactive, et fait brailler un CRDi qui n'est déjà pas un exemple de discrétion.

Qualité & fiabilité

R.A.S.
Les rectifications apportées se résument à des reprogrammations.

C'est le cas du 2.0 CRDi 136 qui peut manquer de puissance par intermittence, ou pour éradiquer le bruit du volant moteur à la coupure du moteur.

D'autres problèmes sont réglés sur plainte du client comme la reprogrammation du 1.6 GDI pour améliorer le démarrage à froid d'août à novembre 2010.

L'actuateur OCV peut aussi poser problème sur ce moteur.

Le 1.7 CRDi se distingue par des hésitations (reprogrammation).