Dossier Qualité / Fiabilité Seat Ibiza III (2002  -  2010 )

Tempérament à petits prix

Techniquement, elle a tout de la Volkswagen Polo, mais à des tarifs nettement plus accessibles. De quoi se laisser tenter, même si toutes les versions ne sont pas recommandables et que la petite espagnole n'est pas la reine du confort.

Points forts

  • +Sur le marché des citadines polyvalentes, l'Ibiza se pose en outsider des stars de la catégorie. Face aux Peugeot 206, Renault Clio..., la petite Seat séduit par son habitabilité supérieure et son volume de coffre intéressant.
  • +Sans oublier son tempérament sportif qui vaut autant pour le style que par le comportement routier.
  • +Mais le principal atout de cette Volkswagen Polo made in Spain demeure son rapport prix/équipement attractif.
  • +En parallèle, la Seat laisse le choix entre de nombreuses motorisations, notamment en diesel.

Points faibles

  • -Certes, elle se négocie à des tarifs attrayants mais, sur certains points, cela s'explique aisément. Les matériaux intérieurs ne sont pas d'une grande qualité et l'insonorisation est traitée à l'économie.
  • -Si l'offre en moteurs est riche, tous ne se valent pas. En plus d'être bruyants, les trois-cylindres limitent le champ d'action de l'Ibiza et dégradent fortement l'agrément de conduite.
  • -D'autre part, ceux qui cherchent un minimum de confort passeront leur chemin. Les suspensions ont des réactions sèches et ce ressenti ferme n'est pas atténué par le rembourrage des sièges.

Témoignage d'internaute - marc rullac

+ Comportement routier -Maniabilité -Fiabilité -Prix entretien raisonnable -Courbe et dessin agréable a l œil
- Coffre -suspension ( plutôt ferme ) -système audio ( perfectible )

Tous les témoignages Donnez votre avis

Ibiza, Fabia et Polo, même combat ? Étroitement apparentée à l'allemande, l'espagnole est techniquement parlant le clone de la Volkswagen afin de respecter la logique du groupe. Toutefois, la comparaison s'arrête là car, esthétiquement, l'Ibiza met en avant son tempérament latin. Cette génération est d'ailleurs, la première réalisation de Walter de Silva, auquel on doit les Alfa Romeo 156 et 147. Ce qui explique sûrement la forte personnalité de la Seat qui mélange subtilement rondeurs et traits dynamiques.

D'autre part, l'espagnole se démarque de ses cousines par les réglages du châssis, nettement plus fermes et sportifs. Le positionnement est aussi différent puisque l'Ibiza joue sur un registre bien moins huppé que la Polo.
 

L'atout prix
Par conséquent, la présentation et la qualité intérieure s'en ressentent, mais le rapport prix/prestations est nettement plus attractif dans le but de séduire une clientèle jeune. Fleuron de la gamme Seat, cette génération a remporté un beau succès en France. Au point de jouer les prolongations malgré la sortie du nouveau modèle.

Sur le marché de l'occasion, l'offre est suffisante, mais il faut savoir que ce sont les versions à trois portes qui trustent les listes de petites annonces. Si elle ne joue pas les premiers rôles, l'Ibiza séduit les acheteurs à petit budget. Avec une enveloppe de 5 500 €, on trouve des modèles sans trop de kilomètres et pas trop anciens.

Si les premiers millésimes ont rencontré pas mal d'ennuis de jeunesse, l'amateur d'un modèle de seconde main doit principalement se préoccuper du suivi en entretien. Pour moins de 10 000 €, vous accédez à une version restylée qui est arrivée à maturité en termes de fiabilité.

Sérénité sur le tard
À l'image de la Volkswagen Polo, sa cousine catalane a connu un début de carrière semé d'embûches avec des avaries graves (train avant, turbo...). Nombres d'entre elles ont été réglées dans le cadre de la garantie. Si vous souhaitez jouer la carte de la sécurité, optez pour un modèle restylé depuis mars 2006. À partir de cette date, la volumétrie de notes techniques est encourageante.