Vous êtes ici :

Audi A1 Sportback (2018) : nos impressions à bord de la nouvelle A1

Audi A1 Sportback 2018 grise noire et bronze Launch Edition vue avant Didier RIC Largus.fr
La nouvelle Audi A1 Sportback 2018 adopte un museau viril. L'Edition de lancement (photo) se distingue par des touches couleur bronze, ses jantes de 18 pouces et ses logos Audi noirs. L'A1 sera commercialisée en novembre 2018.

L'A1 Sportback muscle son style en faisant un clin d'œil à un glorieux modèle du passé, le coupé Quattro Sport. Par ailleurs tournée vers l'avenir, elle adopte un mobilier intérieur et une interface digitale qui ressemblent beaucoup à ceux de la... Volkswagen Polo. Les temps changent ?

Audi quattro sport rouge Didier RIC Largus.fr

L'Audi Quattro Sport de 1984 a été l'inspiratrice de la nouvelle Audi A1 Sportback.

Certains clients trouvaient la robe de l’Audi A1 un peu fade, d’autres trop féminine. Alors, au moment de dessiner la seconde mouture, les designers ont poussé le curseur de la virilité à fond.

L’inspiration est venue d’un modèle iconique et bourré de testostérone : l’Audi Quattro Sport ! Version raccourcie d’une trentaine de centimètres du coupé Audi Quattro, la Quattro Sport a un gabarit proche de celui de la nouvelle Audi A1 Sportback. L'ouverture des commandes aura lieu en octobre, lors du Mondial de l'auto à Paris, puis le lancement de la nouvelle Audi A1 Sportback interviendra en novembre 2018.

Les trois trous à la base du capot, les ailes enflées et l’épais montant de custode attestent de cette filiation. C’est une bonne surprise de la part d’une marque adepte d’une très subtile théorie de l’évolution. L’aileron de toit et le dessin agressif des boucliers sont également dans cette veine.
 

Audi A1 Sportback 2018 grise noire et bronze Launch Edition vue arrière Didier RIC Largus.fr
A l'arrière, le dessin du bouclier est là encore très sportif, il s'agit toutefois d'une version S line.

Toutefois, les feux arrière en forme de « L » évoquent davantage l’univers BMW que celui d’Audi. Heureusement que la signature lumineuse discontinue fait référence à la nouvelle A7 Sportback et au l'Audi Q8.
 

Audi A1 Sportback 2018 jaune et noire Launch Edition vue arrière
L'Audi A1 Sportback 2018 persiste et signe dans la voie de la personnalisation. Le pavillon flottant est une nouveauté.

Comme sa devancière, la nouvelle A1 Sportback mise sur la personnalisation. Mais c’en est fini des arches de toit (A1 3 portes) ou de toute la partie haute de la carrosserie, selon une découpe dite coupole (A1 5 portes), de teinte dissociée. Désormais, la peinture bicolore passe par un pavillon flottant. L’édition de lancement se démarquera par des nuances exclusives : bronze, blanc ou noir, appliquées aux jantes, sur les logos de carrosserie et dans l’habitacle.

Audi A1 3 portes rouge brancards pavillon noir
L'actuelle Audi A1 3 portes dissocie les brancards de pavillon du reste de la carrosserie.
L'actuelle Audi A1 Sportback (5 portes) dissocie les brancards et le pavillon.

 

La petite A1 a grandi

Audi A1 Sportback 2018 grise noire et bronze Launch Edition vue coffre ouverte mesuresDidier RIC Largus.fr
Le volume de coffre de la nouvelle Audi A1 Sportback cube 335 litres sous tablette en configuration à 5 places, c'est 65 litres de mieux que sa devancière. Large de 1 mètre, il accueille sans problème une poussette.

La nouvelle Audi A1 repose sur la plateforme technique MQB A0 des nouvelles Volkswagen Polo (dont nous aurons l’occasion de reparler…) et Seat Ibiza (idem). Uniquement disponible en carrosserie à 5 portes, l’A1 s’est allongé de 8 cm. Son gabarit atteint 4,03 m. L’habitabilité arrière et le volume de coffre savent en tirer profit. La capacité de chargement gagne 65 litres en 5 places et 170 litres lorsque la banquette est rabattue avec respectivement un total de 335 et 1 090 litres.

Audi A1 Sportback 2018 grise noire et bronze Launch Edition vue habitacle places arrière Didier RIC Largus.fr
L'accès et l'habitabilité aux places arrière de la nouvelle Audi A1 Sportback est en nette progression.

Au quotidien, on appréciera surtout la largeur intérieure du coffre portée à 1 m grâce à la nouvelle implantation des suspensions. C’est pratique pour caser une poussette, ce qui était impossible dans l’A1 actuelle. Si elle gomme les principaux défauts de sa devancière, la nouvelle Audi A1 Sportback perd toutefois en exclusivité.

Elle n’a plus le hayon autoclave (mordant sur les flancs) que l’actuelle A1 partageait avec les SUV Q3, Q5 et Q7. Elle revient à un ouvrant très classique... à l’image de celui de ses cousines Volkswagen et Seat (encore elles !).

 

Un habitacle digital… mais peu inspiré

Audi A1 Sportback 2018 grise noire et bronze Launch Edition vue habitacle planche de bord Didier RIC Largus.fr
Le digital est omniprésent à bord de la nouvelle Audi A1 Sportback.

A bord, la nouvelle Audi A1 Sportback mets l’accent sur le digital. Elle intègre une instrumentation numérique sur une dalle de 10,25 pouces (26 cm) de diagonale qu’elle associe à un écran tactile au centre de la planche de bord. Ce dernier à une taille de 8,8 pouces (22,35 cm) en entrée de gamme et de 10,1 pouces (25,65 cm) pour les finitions supérieures. 

Audi A1 Sportback planche de bord noire, jaune
L'A1 disposera d'une instrumentation 100% numérique sur une dalle de 10,25 pouces assortie au centre de la planche de bord d'un écran tactile de 8,8 pouces, en entrée de gamme et, de 10,1 pouces pour les finitions les plus huppées.

Cette dernière évoque beaucoup celle de la nouvelle Volkswagen Polo. L’A1 positionne toutefois ses aérateurs différemment, place devant le passager avant un bandeau qui évoque les grandes sœur Audi A4 et Audi A5 ainsi que les Q5 et Q7, et ponctue l’ensemble de quelques touches de couleur et d’un rétroéclairage à LED.
 

Volkswagen Polo GTI planche de bord
Volkswagen Polo GTI

Le bas des contreportes est lui aussi très ressemblant à celui de la Polo. Jamais la communauté du mobilier n’avait été aussi visible. Audi a voulu faire des économies et ça se voit. Toujours au chapitre des doléances, nous avons également été déçus par l’aspect peu flatteur des plastiques qui recouvrent les parties basses.

 

Des moteurs essence de 95 à 200 ch

Audi A1 Quattro 2011-2012 vue avant blanche
En juillet 2012, l'Audi A1 Quattro coiffe la gamme du haut de ses 256 ch et surtout 51 190 €. Trente-cinq exemplaires ont été vendus en France et 333 dans le monde. La nouvelle A1 Sportback sera-t-elle déclinée de la sorte ?

L’actuelle Audi A1 est fabriquée à Bruxelles, la nouvelle sera assemblée en Espagne, dans l’usine de Martorell, aux côtés de la Seat Ibiza. Au lancement, l’A1 ne proposera que des motorisations à essence : le trois cylindres 1.0 TFSI de 95 et 116 ch et les quatre cylindres 1.5 TFSI de 150 ch et 2.0 TFSI de 200 ch. Les deux premiers laissent le choix entre une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports et une boîte à double embrayage S tronic à 7 rapports. Le plus puissant impose l’automatisme.

La nouvelle Audi A1 Sportback ressemble à l'Audi Quattro Sport, pourtant elle n'est pas disponible avec la  transmission intégrale

Paradoxalement, l’Audi A1 Sportback 2018 ressemble à la mythique Audi Quattro Sport, mais ne dispose pas de sa transmission intégrale. La plateforme technique MQB A0 n’est pas prévue pour.

Quid alors de la future Audi S1 ? L’actuelle associe la transmission quattro à un moteur 2.0 TFSI de 231 ch. La nouvelle S1 devra s’en passer tout en montant en puissance. Ce qui n’est pas un problème en soit, comme en témoignent la Golf GTI (245 ch) et la Seat Leon Cupra (280 ch), ses grandes sœurs sportives du groupe Volkswagen.

 

Bilan Audi A1 Sportback 2018

Audi A1 Sportback 2018 grise et noire Launch Edition vue de face
La nouvelle Audi A1 Sportback force un peu le trait avec la finition S line dévoilée en premier.

La nouvelle Audi A1 Sportback gagne en agressivité et en habitabilité et elle est plus « digitale » mais moins polymorphe. On regrettera quelques emprunts à la Volkswagen Polo et les puristes, l’absence de transmission intégrale quattro. Pas les écolos, car cela permet d’échapper au malus. Ces arbitrages sont indispensables à la survie de l’espèce. N’oublions pas que des trois marques premiums allemandes, Audi est la seule à s’aventurer en son nom propre sur ce segment. BMW avance ses pions sous la marque Mini et Mercedes n’a toujours pas trouvé la recette. Alors, soyons indulgents…

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Audi A1