Vous êtes ici :

Indiscrétions sur le programme électrique de Renault

indiscrétions sur le programme électrique de Renault Eric Feunteun
Au Mondial, Renault crée la sensation en annonçant une autonomie de 300 km en usage réel sur la Zoe. Eric Feunteun nous en dit plus sur la stratégie du constructeur en matière d'électrique.

Dans les coulisses du Mondial de Paris 2016, Eric Feunteun, directeur du programme électrique Renault nous a accordé un entretien. L'occasion de faire le point sur le futur.

Et si le véhicule électrique entrait dans une phase de démocratisation ? Outre le prix, la peur de la panne sèche freinait jusqu'alors le développement de ce type de véhicule. Mais l’annonce de la nouvelle Renault Zoe Z.E 40 et ses 400 km d’autonomie (cycle NEDC) va changer la donne.

Eric Feunteun et la nouvelle batterie de la renault ZOE ZE 40
Nouvelle batterie 41 kW de la Renault Zoe présentée par le patron du programme électrique chez Renault, Eric Feunteun.

Eric Feunteun, patron du programme électrique chez Renault depuis avril 2016, en est persuadé : « Avec une autonomie de 300 km en usage réel, nous créons une rupture technologique et les ventes vont décoller ». Leader en Europe, Renault prend une longueur d’avance sur ses concurrents qui annoncent 400 km et plus mais pas avant 2019 pour PSA et 2020 pour Volkswagen.



Nouvelle génération pas avant 2020

Une future renault zoe 2 pas avant 2020

Quant au renouvellement des modèles actuels…, Eric Feunteun affirme que « la prochaine génération de véhicules électriques n’arrivera pas avant 2020 ». En effet, selon nos informations, le constructeur travaille sur l’électrification de la plate-forme CMF, notamment la CMF/B prévue pour la Clio 5 fin 2018. Et pour la suite ?

Cette nouvelle batterie équipera aussi les Kangoo et Fluence Z.E, probablement dans le courant de l’année prochaine. Une évolution (restylage ?) de la Zoe est aussi inscrite au programme.



Un électrique low-cost et un utilitaire

Avant cette date, Renault lancera un véhicule électrique abordable pour la Chine selon Eric Feunteun (sur la base technique Global Acess, celle de la Renault Kwid).

indiscrétions sur le programme électrique de Renault Eric Feunteun

Il reconnaît aussi qu’en raison d’une « forte pression sur le marché des utilitaires », suite au Dieselgate, le constructeur travaille sur un véhicule électrique de 10m3 (volume équivalent à celui d’un Master).

La firme au Losange n’est pas la seule à se pencher sur les utilitaires électriques puisque, selon nos informations, PSA travaille aussi sur l’électrification des Citroën Jumpy et Peugeot Expert.

Par ailleurs, le patron de l’électrique Renault espère voir les ventes de la Twizy décoller grâce au bonus prévu par la loi de finance 2017 pour les deux roues électriques. Réponse dans quelques semaines.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
Voir tous les commentaires (4)
marc_francillon874

JE SUIS PROPRIETAIRE D'UNE ZOE PREMIERE GENERATION ET MALGRE UNE AUTONOMIE REDUITE, TRES SATISFAIT. LA LOCATION DE LA BATTERIE N'EST PAS UNE ARNAQUE ET ELLE VA ME PERMETTRE DE GARDER MON VEHICULE ET DE METTRE LA NOUVELLE BATTERIE POUR 3000 EURO ET NE PAS AVOIR A VENDRE MA VOITURE POUR EN RACHETER UNE AUTRE…..

nicolas.actitaren509

A-t-il parlé des enfants qui fabriqueraient les batteries selon Amnesty internatonal ?

derrey.gerard349

Dommage qu'il n'y ait que l'option location de batterie et non pas le choix entre location et vente. Pour moi, il s'agit d'une arnaque et je ne suis pas le seul à renoncer à l'achat d'une zoé pour cette raison. J'ai donc préféré la Leaf.

Réagir à cet article
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de la Renault Zoe