Vous êtes ici :

Peugeot e-Legend, star incontestée du Mondial de l'Auto de Paris

Peugeot e-Legend (2018)
La Peugeot e-Legend vous rappelle un modèle ancien ? Normal : elle adresse plusieurs clins d'œil à la 504 Coupé, commercialisée entre 1969 et 1983 en France.

Les voitures électriques et autonomes passionnent rarement les amateurs d'automobile, et pourtant : avec ses lignes évoquant l'illustre 504 Coupé, le technologique concept Peugeot e-Legend concentre tout le public sur le stand Peugeot. La nouvelle 508 SW le jalouse presque !

La logique était respectée : six mois après la révélation de la 508 berline au salon de Genève, Peugeot venait présenter à Paris sa déclinaison break, la 508 SW. C’était sans compter la présence de la Peugeot e-Legend qui, malgré son statut de concept-car non destiné à la production, attire davantage le public que le break familial commercialisé dès janvier 2019…

Peugeot e-Legend (2018)
Les montants très fins participent à l'élégance du concept Peugeot e-Legend. Mais ne pourraient résister aux sévères normes de crash-test contemporaines...

Nous l’avions déjà détaillée en avant-première (voir notre article complet et notre vidéo), mais avouons qu’il est bien difficile de résister à la tentation de s’approcher à nouveau de la Peugeot e-Legend : long capot plat, optiques perçantes, montants très fins, lunette encastrée, feux arrière en trois parties, les références à la 504 Coupé née en 1969 sont nombreuses et joliment modernisées.

Bonne nouvelle, ce style marqué ne sombre pas dans la caricature : la longueur pointe à 4,65 m (10 cm de moins qu’une 508 SW), les roues, à 19 pouces, alors que les rétroviseurs « caméras » (Audi e-tron) et le logo rétroéclairé (Mercedes) sont déjà homologués sur certaines voitures de série.

 

Un bolide fort de 462 ch...

L’habitacle, lui, poursuit les clins d’œil néo-rétro (velours turquoise pour les sièges à « boudins » et la moquette, boiseries, touches de laiton), mais n’oublie pas de se tourner vers l’avenir : la planche de bord se résume à une barre de son et, en mode de conduite autonome, le volant se rétracte pour laisser apparaître un écran de… 49 pouces. Mais que les amateurs de conduite se rassurent : le Peugeot e-Legend saurait aussi faire parler la poudre.

Peugeot e-Legend (2018)
Velours, bois, laiton, l'habitacle a été voulu chaleureux sur ce concept avant tout technologique : en mode de conduite autonome, le volant s'efface et dégage un écran de 49 pouces.

Ses deux moteurs électriques développent 462 ch de concert, l’autorisent à passer de 0 à 100 km/h en moins de 4 s, alors que sa batterie de 100 kWh, rechargeable en 25 minutes sur prise de recharge rapide, porte son autonomie à 600 km en cycle WLTP. Trop beau pour être vrai ? Sans doute. Au moins aura-t-on rêvé quelques instants : malgré la publicité télé dont elle est l’héroïne, et la pétition qui circule sur le Web pour réclamer sa mise en production, la Peugeot e-Legend ne devrait rester qu’un concept…
 

Peugeot e-Legend (2018)
Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Peugeot