Vous êtes ici :

Photos Opel Ampera-e (2017) : L'argus.fr déjà à bord d'un prototype

voir les photos
Opel Ampera-e
Il ne reste plus beaucoup de camouflage sur ce prototype de développement de l'Opel Ampera-e qu'il nous a été donné de découvrir. Nous avons même pu prendre place sur la banquette arrière.

Découvrez les clichés exclusifs réalisés par L'argus.fr d'un prototype d'Opel Ampera-e débarrassé de quasiment tout son camouflage. Nous sommes même montés à bord pour vous donner nos premières impressions sur l'habitabilité, le confort et l'équipement.

Elle est arrivée par surprise, sans faire de bruit - normal pour une voiture électrique. En visite hier au centre d’essai Opel de Dudenhofen, nous avons eu le privilège de pouvoir approcher un prototype très légèrement camouflé de l’Ampera-e.

Ce véhicule compact 100% électrique sera dévoilé le 29 septembre prochain au Mondial de l’automobile 2016. En attendant cette date, nous avons pu le photographier de l’extérieur, sous tous ses angles.


Eléments de style Opel

L’Opel Ampera-e est la sœur quasi-jumelle de la Chevrolet Bolt américaine. Longue de 4,16 m, elle se positionne comme une grosse citadine polyvalente ou une petite compacte. Sa vocation n’est pas familiale, mais elle peut néanmoins emmener cinq personnes à bord et des bagages. Elle peut même faire penser à un petit monospace avec son toit haut perché et son pare-brise situé dans la quasi-continuité du capot.

Opel Ampera-e
Une petite compacte...
Opel Ampera-e
... aux faux airs de monospace.

Les fins autocollants psychédéliques et les bandes noires qui recouvraient certains angles et certaines parties de la carrosserie (calandre, contours de phares, bas de caisse, montants C, etc.) empêchaient de sa faire une idée complète de sa ligne. Opel appliquera à ces endroits ses propres éléments de style à la place de ceux de Chevrolet.


Du cuir et du plastique

Nous avons pu prendre place sur les sièges arrière de l’Ampera-e (sans faire de photos de l’intérieur) et nous rendre compte que l’espace pour les passagers était dans la bonne moyenne pour un véhicule de ce gabarit. On « respire » correctement aussi bien au niveau des genoux que des coudes et de la tête, à condition de n’être que deux et pas trois.

Opel Ampera-e
Du camouflage à l'intérieur.

Sièges en cuir chauffants, 2 prises USB, haut-parleurs Bose : les passagers arrière sont choyés. Pas de trace des batteries (cachées sous le plancher), tandis que les dossiers conservent une modularité traditionnelle 2/3-1/3.

Par contre, les contreportes sont entièrement recouvertes d’un simple revêtement plastique fin et dur. Idem à l’avant, mais avec quelques inserts colorés plus qualitatifs placés dans la continuité de ceux de la planche de bord. Celle-ci était masquée, nous n’avons pu la découvrir, mais elle ne devrait quasiment pas différer de celle de la Chevrolet Bolt.

Chevrolet Bolt
Planche de bord Chevrolet Bolt.


L’autonomie annoncée bientôt

Rappelons que l’Opel Ampera-e souhaite se positionner en nouvelle référence des modèles électriques compacts en Europe, aussi bien
au niveau de la puissance que de l’autonomie. Elle embarque pour cela un moteur de 150 kW (204 ch) et 360 Nm lui permettant de réaliser
le 0-50 km/h en 3,2 s et le passage de 80 à 120 km/h en 4,4 s, pour une vitesse de pointe de 150 km/h.

L’autonomie de ses batteries lithium-ion n’est pas encore connue. Opel dévoilera ce chiffre ainsi que les temps de recharge le 13 septembre. On s’attend à un rayon d’action théorique maximal proche des 400 km, selon la norme européenne NEDC.


Double caméra de recul

Enfin, dernière petite subtilité que nous avons pu observer hier : la présence sur le hayon d’une double caméra de recul. Cela devrait permettre d’obtenir deux images de l’arrière du véhicule : une vue de près et une vue de loin.

Opel Ampera-e
Une double caméra de recul à l'arrière.

Evidemment, nous n’avons pas pu conduire ce prototype, un privilège qui a été réservé à Dan Ammann, le président de General Motors et à Karl-Thomas Neumann, le P-DG d’Opel. Le premier a semblé apprécier : « Les accélérations sont bonnes » a constaté Dan Ammann. « C’était dans nos intentions ! » lui a répondu M. Neumann.

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Commentaires
supertimide134

bonjour, je suis heureux de voir une voiture électrique digne de ce nom. afin une autonomie intéressante et je pense que le prix le sera aussi comparé par exemple au nissan leaf et renault zoe. j'attends avec impatience les comparatifs et les tests sur route en conditions réelles. GM a des objectifs et des moyens techniques de sortir une voiture performante et "pas chère" au rapport de ses capacités

Réagir à cet article
Envoi en cours
Annonces auto
145 612 voitures
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !