CNH Industrial sépare ses activités, Iveco perd Magirus
habillage
banniere_haut

CNH Industrial sépare ses activités, Iveco perd Magirus

Le groupe italo-américain séparera ses activités en 2021 : d'un côté, autour d'Iveco, le secteur routier, de l'autre, le hors-route (agricole, TP). Ce dernier récupère la marque Magirus, fondatrice d'Iveco.

Publié le Mis à jour le

Les camions de pompiers Magirus Iveco, activité historique du constructeur italien

D. R.

Le groupe CNH Industrial, dont la famille Agnelli, via sa holding Exor, détient 27 % du capital, va séparer ses activités et créer deux sociétés cotées en Bourse : l’une, autour d’Iveco, pour les camions, les cars, les bus (marque Heuliez) et les moteurs FPT Industrial ; l’autre, spécialisée dans le hors-route, pour les engins agricoles et les matériels de travaux publics (Case, New Holland).

La fusion de Fiat Industrial avec sa filiale CNH, en septembre 2013, n’aura pas tenu dix ans. La séparation sera effective au premier trimestre de 2021. Son but principal est de créer « deux leaders mondiaux », qui seront ainsi « plus agiles » et « pourront exprimer leur plein potentiel en termes de performance financière et de génération de valeur pour les actionnaires », a déclaré Hubertus Mülhäuser, directeur général du groupe.

Absence de synergies

Au-delà du manque de synergies au plan industriel comme au plan commercial entre le camion et la machine agricole (l’activité principale de la partie hors-route), les responsables de CNH Industrial constatent « des exigences diverses en termes de réglementation et de clientèles entre les deux entités, qui sont influencées de manière différente par les grandes tendances du secteur (numérisation, propulsion zéro émission…) ».

Un autre constat s’impose aussi, celui du bilan comptable. Si les deux entités dégagent sensiblement le même chiffre d’affaires (près de 12 Mds€ pour l’activité routière en 2018, 14,3 Mds€ pour la non-routière), les marges ne se valent pas. Dans l’agricole, elles sont, avec 9,1 %, trois fois plus élevées que dans le véhicule commercial. La valorisation boursière de la future société agricole-TP de CNH Industrial pourra profiter d’une sérieuse revalorisation…

Adieu Magirus et Astra

Dans son nouveau périmètre, Iveco garde le camion, bien sûr, ainsi que les véhicules de transport en commun et les moteurs FPT Industrial, des métiers qui s’appuient sur trois usines en France. Mais le constructeur italien va perdre une de ses marques fondatrices, Magirus, et son activité d’engins spéciaux, anti-incendie notamment, ainsi que les camions de chantier off-road Astra.

L’annonce de cette séparation des activités a été faite, à New York, lors de la présentation du nouveau plan stratégique de CNH Industrial, baptisé « 2020-2024 : Transform 2 Win ».