Contrats Stellantis. Situation ubuesque dans les réseaux d'agents
habillage
banniere_haut

Contrats Stellantis. Situation ubuesque dans les réseaux d'agents

Les agents Peugeot et Citroën avaient jusqu'au 17 mai 2021 pour signer leurs nouveaux contrats de réparateurs agréés, dont celui pour les véhicules utilitaires. Deux jours plus tard, ils se trouvaient déjà résiliés suite à l'annonce du groupe Stellantis.

Publié le Mis à jour le

Le réseau Peugeot dénombrait 1 886 agents en France au 1er janvier 2021

Grégory Pelletier

Deux jours. C’est le temps qu’il a fallu au groupe Stellantis pour résilier les nouveaux contrats de réparateurs agréés qui avaient été signés deux jours plus tôt par l’ensemble des agents Peugeot et Citroën. Suite à une note envoyée par les constructeurs en mars 2021, les réseaux avaient jusqu’au 17 mai 2021 pour signer électroniquement l’avenant au contrat de réparateur agréé ainsi que le nouveau, distinct, concernant les véhicules utilitaires. Pour que la Commission européenne entérine la fusion entre PSA et FCA dans le cadre de la création de Stellantis, le groupe français s’était engagé à mettre en place de nouveaux critères pour ses réparateurs agréés, et ainsi préserver un certain niveau de concurrence sur le marché des VUL. Le 19 mai, les agents apprenaient lors d’une visioconférence que ces contrats nouvellement signés étaient déjà résiliés. À la tension qui avait déjà gagné le réseau Peugeot s’est ajoutée de l’incompréhension.

À LIRE. Peugeot. Un nouveau contrat pour les réparateurs agréés VP et VUL

Tensions sur les fichiers clients des agents

Florence Gète, présidente du groupement des agents automobiles Peugeot (Gaap).
« Nous n’avons pas eu le temps de mesurer les bénéfices ou les contraintes liés à ce nouveau contrat pour les VUL, commente Florence Gète, présidente du groupement des agents Peugeot (Gaap). En revanche, ce changement a été une source de grosses tensions dans le réseau car, sous couvert de la RGPD, le constructeur nous avait demandé que nous lui remontions nos fichiers clients, raison pour laquelle beaucoup d’agents n’ont signé les contrats qu’au dernier moment. Et cette bataille sur les données clients sera toujours d’actualité dans les contrats futurs ». Si le timing peut paraître pour le moins incongru, le groupe Stellantis a vraisemblablement dû composer avec les conditions fixées par la commission européenne. « Le constructeur n’était pas très à l’aise sur le sujet, confie la dirigeante, agent Peugeot à Guilherand-Granges (Ardèche) et à Valence (Drôme). Cette signature des nouveaux contrats ne répondait pas à une stratégie du groupe mais à une obligation de la Commission européenne. La résiliation annoncée en mai était certainement dans les tuyaux depuis un moment et les deux annonces sont venues se percuter dans le calendrier ».

Un maillage des agents qui ne devrait pas trop bouger

Le réseau Peugeot dénombrait 1 886 agents en France au 1er janvier 2021
À ce stade, au même titre que pour les réseaux de distributeurs, les agents n’ont pas beaucoup d’éléments sur les contours des futurs contrats. L'incertitude domine plus que l’inquiétude. « Nous aurions aimé davantage de dialogue en amont de la part du constructeur, mais cette façon de communiquer avec les réseaux n’est pas nouvelle. Le discours du groupe se veut plutôt rassurant vis-à-vis des réseaux d’agents Peugeot et Citroën en France. Nous n’avons pas trop à nous inquiéter car le maillage correspond à leurs attentes et ne devrait guère évoluer. De plus, nous observons depuis la crise sanitaire un retour à un commerce de proximité et sur ce point il n’y a pas de débat avec le constructeur. Les agents de marques Peugeot et Citroën en Allemagne ou en Italie seront peut-être davantage en difficulté que nous ».

À LIRE. Contrats Stellantis. « Moins d'inquiétude dans le réseau Peugeot »

Des craintes, des opportunités et beaucoup d'interrogations

Les possibles mouvements de rapprochements à venir entre concessionnaires des marques du groupe Stellantis et regroupements de panneaux au sein d’un même point de vente pourraient cependant fragiliser en local la position de certains agents. « Si, par exemple, des concessions Opel ou Citroën situées à une centaine de mètres de mon agence sont rachetées par un distributeur Peugeot, et que celui-ci décide d’y ajouter le panneau de la marque, qu’est-ce que je deviens ?, soulève Florence Gète. À l’inverse, comme les exigences sur les surfaces immobilières devraient diminuer, notamment sur la partie apporteur d’affaires, peut-être que nous aurons l’opportunité de prendre les panneaux Citroën ou Opel qui ne sont pas représentés dans le coin ». De plus en plus d’agents en France arborent sur leur façade les logos des marques Peugeot et Citroën. Autre éventualité : qu’un agent devienne à l’avenir réparateur agréé sans être apporteur d’affaires.

À LIRE. Peugeot. 100 % des concessions afficheront le nouveau Lion à fin 2021

Des agents résiliés qui doivent adopter la nouvelle identité

Les concessionnaires comme les agents Peugeot doivent investir pour représenter la nouvelle image de la marque.
« Le maillage agents est très disparate ; certains commercialisent 250 voitures neuves par an en tant qu’apporteurs d’affaires quand d’autres en vendent 5 ou 6. Pour ceux qui écoulent moins de 10 VN à l’année, est-ce qu’il ne serait pas plus opportun de n’avoir qu’un contrat de réparateur agréé et ainsi se dispenser d’investir dans un showroom ? », poursuit la dirigeante.

Des showrooms qui vont devoir faire l’objet d’aménagements depuis que Peugeot, et plus récemment Citroën, ont dévoilé leurs nouveaux logos. L’annonce de la résiliation des contrats des réseaux Stellantis n’est pas forcément de nature à accélérer cette transformation. « Quand on est chef d’entreprise, nous avons besoin de certitudes pour investir. Dans le réseau d’agents, nous refaisons toute l’image intérieure, le carrelage, les banques d’accueil, le mobilier… Ce qui implique des sommes importantes. Et si nous ne sommes pas à l’image, le constructeur ne nous reconduira pas. Bon, comme on est déjà résilié, il ne peut pas nous licencier une deuxième fois, plaisante la responsable. Peugeot a bien conscience que les agents ne vont pas se ruer dans le changement de carrelage ». Certains ont déjà engagé le chantier, d'autres vont préférer attendre un peu.
Tags