Fiat Chrysler rejoint BMW, Intel et Mobileye pour la voiture autonome
habillage
banniere_haut

Fiat Chrysler rejoint BMW, Intel et Mobileye pour la voiture autonome

Fiat-Chrysler a annoncé, le 18 août 2017, qu'il rejoignait la plateforme créée par BMW, Intel et Mobileye, dans leur projet de voiture autonome.

Par Catherine Leroy
Publié le

Fiat-Chrysler a annoncé, le 18 août 2017, qu'il rejoignait la plateforme créée par BMW, Intel et Mobileye, dans leur projet de voiture autonome.

Fiat-Chrysler a décidé le 18 août 2017, de rejoindre l'alliance entre BMW, Intel et Mobileye dans leur projet de voiture autonome.

Cette plateforme créée en 2016 par le constructeur allemand de voitures haut de gamme, le géant américain des puces informatiques et le spécialiste israélien de caméras utilisées dans les systèmes anti-collisions Mobileye (en cours de rachat par Intel), doit développer le concept de voiture capable de rouler sans intervention du conducteur.

Mais pour l'instant, aucun autre constructeur n'avait rejoint BMW dans cette aventure. Seuls des équipementiers tels que Continental et Delphi avaient intégré la plateforme.

« Afin de promouvoir la technologie de conduite autonome, il est essentiel de créer des partenariats entre les constructeurs automobiles, les fournisseurs de technologies et les fournisseurs », a déclaré, dans un communiqué, Sergio Marchionne président de FCA, qui a déjà signé un partenariat avec Google sur les voitures autonomes. 

Quelque 2 000 ingénieurs des groupes signataires vont travailler ensemble sur un campus Unterschleissheim, près de Munich avec comme objectif  de mettre en circulation des véhicules autonomes à compter de 2021. 

Une autre plateforme cohabite également sur le marché : celle mise en place par Mercedes avec les équipementiers Bosch, ZF Technologies et Nvidia. Audi, Toyota Volkswagen et Volvo  sont également parties prenantes à cette seconde offre.