Guillaume Couzy : « Peugeot se focalise sur ses parts de marché »
habillage
banniere_haut

Guillaume Couzy : « Peugeot se focalise sur ses parts de marché »

A l'issue d'un cycle commercial très faste, Peugeot ralentit logiquement, mais affiche une part de marché VP historiquement haute, dominant le canal des particuliers et espérant déloger Renault sur le BtoB.

Par Alexandre Guillet
Publié le Mis à jour le

Guillaume Couzy, directeur de Peugeot France, estime que la marque peut encore aller chercher des points de part de marché

Groupe PSA

En septembre 2019, Peugeot a immatriculé 30 281 VPN, en progression de 3,2% par rapport à septembre 2018, tandis qu’au cumul des neuf premiers mois de l’année, il rend une carte de 285 030 voitures, en repli de -3,3%. « Nous avons connu un cycle très intense ces dernières années et les résultats actuels sont aussi à mettre en perspective avec les objectifs que nous avions donnés en début d’année. Nous suivons donc notre feuille de route, d’autant que nous ne transigeons pas sur notre stratégie de pricing power », cadre Guillaume Couzy, directeur de Peugeot France, avant de poursuivre : « Notre part de marché VP est historiquement élevée (17,4% sur les neuf premiers mois de 2019) et nous dominons le canal des particuliers, tout en cherchant à faire de même sur le canal BtoB ». Il s’agira d’y déloger Renault.

Place à la séquence névralgique du lancement de la Peugeot 208

Au niveau des modèles, Peugeot bénéficie toujours d’un très fort effet de gamme, avec un quatuor 208, 3008, 2008 et 308 qui reste très dynamique. « Notre empreinte est très marquée sur le territoire des SUV », se réjouit Guillaume Couzy. Les lancements récents, sur des segments parfois en contraction, jouent aussi la partition qui leur était attribuée, la 508 et le Rifter ayant le leadership sur leur périmètre. Le Partner donne aussi satisfaction à Peugeot, Guillaume Couzy s’arrêtant d’ailleurs sur les bonnes performances de la marque sur le VUL (62 625 immatriculations au cumul des neuf premiers mois de 2019, en hausse de 7,6% sur un marché global à +3,9%). En se projetant vers l’avenir, non dénué d’incertitudes (« 95 g », bonus-malus…), Guillaume Couzy martèle sa volonté d’augmenter à nouveau les parts de marché de Peugeot, ce qui passe notamment par un fin pilotage du lancement de la 208 et de la e-208.