Porsche. Feu vert pour l'introduction en Bourse, le Qatar au capital
habillage
banniere_haut

Porsche. Feu vert pour l'introduction en Bourse, le Qatar au capital

Après plusieurs mois de discussions avec sa maison mère Porsche Holding SE, le groupe Volkswagen AG a officiellement annoncé son intention d'introduire en Bourse, d'ici à fin 2022, le constructeur automobile de luxe Porsche. Le Qatar figure sur la liste des futurs actionnaires à hauteur de 4,99 %.

Publié le Mis à jour le

L'introduction en Bourse permettrait au groupe Volkswagen de valoriser Porsche à hauteur de 60 à 85 milliards d'euros, selon les investisseurs

Wilfrid Veris

L’introduction en Bourse de Porsche aura bien lieu d’ici à la fin de l’année 2022. Après avoir confirmé, en février dernier, que des « discussions avancées » étaient en cours avec sa maison mère Porsche Holding SE*, le groupe Volkswagen AG* en a fait l’annonce officiellement lundi 5 septembre.
Concrètement, le conseil de surveillance du groupe Volkswagen compte ouvrir à la souscription 25 % des actions privilégiées, sans droit de vote, de Porsche AG, qui seront ensuite cotées à la Bourse de Francfort. La procédure est prévue pour « fin septembre ou début octobre », sous réserve que les conditions du marché soient favorables, peut-on lire dans un communiqué.

À LIRE. Groupe Volkswagen. Le nouveau patron Oliver Blume fixe son cap

L’introduction en Bourse la plus importante d’Allemagne

Plus précisément, alors que le capital de Porsche a été divisé en 50 % d’actions ordinaires et 50 % d’actions privilégiées, seul un quart de ces dernières pourront être souscrites par le grand public en Allemagne, Autriche, France, Italie, Espagne et Suisse. Les investisseurs estiment la future valorisation du constructeur de la 911 entre 60 et 85 milliards d’euros, ce qui ferait donc de cet évènement, selon les données Refinitiv, la plus importante introduction en Bourse de l’histoire de l’Allemagne, mais aussi l’une des plus grosses opérations en Europe depuis 1999. À noter que le Qatar, déjà actionnaire de Volkswagen AG à hauteur de 10,5 % et détenteur de 17 % des droits de vote, s’est engagé à investir à hauteur de 4,99 % dans cette nouvelle entreprise cotée.
Pour Oliver Blume, patron de Porsche nouvellement nommé à la tête du groupe Volkswagen, « c’est un moment historique pour Porsche », qui permettra « une indépendance accrue en tant que l’un des constructeurs de voitures de sport les plus prospères au monde ». Il ajoute que « cela renforcera [sa] capacité à poursuivre l'exécution de [sa] stratégie ». Pour l’ensemble de l’année 2022, Porsche vise un chiffre d’affaires compris entre 38 et 39 milliards d’euros et une rentabilité opérationnelle comprise entre 17 et 18 %.

* Les principaux actionnaires de Volkswagen AG au 31 décembre 2021 :
  • 31,4 % : Porsche Automobil Holding SE (53,3 % des droits de vote)
  • 27 % : investisseurs institutionnels étrangers
  • 16 % : actionnaires privés
  • 11,8 % : Land de Basse-Saxe (20 % des droits de vote)
  • 10,5 % : Qatar Holding LLC (17 % des droits de vote)
  • 3,3 % : investisseurs institutionnels allemands

Nota bene : Porsche Automobil Holding SE, maison mère du groupe Volkswagen, est contrôlé par la famille Porsche-Piëch, qui détient 100 % des actions ordinaires. Le holding ne doit pas être confondu avec le constructeur automobile Porsche AG, lui-même contrôlé par Volkswagen AG.
Tags