Utilitaires et camions. Les chiffres du marché européen à l'été 2022
habillage
banniere_haut

Utilitaires et camions. Les chiffres du marché européen à l'été 2022

Selon l'ACEA, les immatriculations de véhicules commerciaux en Europe ont enregistré un nouveau repli, avec un décalage entre les mois de juillet (- 17,7 %) et août (- 9,6 %). Au cumul des huit premiers mois de l'année 2022, le marché a plongé de 310 000 unités par rapport à la même période en 2021.

Publié le Mis à jour le

Les immatriculations de véhicules utilitaires et camions en Europe ont de nouveau chuté en juillet et août 2022

@GREG, DR

Les mois se suivent et se répètent. Cela fait quatorze mois précisément que le marché des utilitaires et camions s’empêtre dans le même bourbier commercial. D'après les chiffres de l’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA), l’été 2022 a continué d’être morose. Au sein de l’Union européenne, et en comptant le Royaume-Uni, la Suisse, la Norvège et l’Islande (EU + EFTA + UK), les ventes de véhicules commerciaux ont effectivement chuté de 17,7 % en juillet, pour tomber à 149 420 unités écoulées contre 181 629 en 2021, et de 9,6 % en août, passant à 135 261 contre 149 591 un an auparavant.

La France, leader des ventes de véhicules utilitaires et de camions

Le volume total des immatriculations au cumul des huit premiers mois de l’année ne surprend guère. Il est en nette baisse, pointant à – 19,2 % avec une perte évaluée à 310 411 véhicules immatriculés par rapport à la même période en 2021 et un total tombant de 1 613 346 à 1 302 935 cartes grises. La France tient toujours son rôle de leader, malgré un recul de 21,5 %. Mais c’est le lot des autres principaux pays, qui suivent la même tendance baissière. L'Espagne notamment dévisse de 25 %, quand l'Italie décroche de 11,1 %.

Top 5 des marchés de VUL et camions en Europe (à fin août 2022)

  1. France : 259 570 unités (– 21,5 %)
  2. Royaume-Uni : 209 764 unités (– 21,2 %)
  3. Allemagne : 198 965 unités (– 17,1 %)
  4. Italie : 126 271 unités (– 11,1 %)
  5. Espagne : 93 003 unités (– 25,2 %)


Dans le détail, les véhicules utilitaires légers (jusqu’à 3,5 t) ont vu leurs volumes chuter de 22,6 % avec 1 052 636 produits vendus sur huit mois. Les camions de plus de 16 tonnes s'en tirent mieux : leur courbe progresse de 2,9 %, grimpant à 192 248 immatriculations. Quant aux fourgonnettes de plus de 3,5 t, elles sont parvenues à maintenir leurs résultats pour comptabiliser 228 570 unités. Les bus enfin ont suivi la tendance baissière, tout en contenant leurs ventes à – 5,1 %, ce qui équivaut à 21 729 mises à la route.