Vous êtes ici :

Renault à Rétromobile 2019 : visite du stand en vidéo et en images

voir les photos
stand renault rétromobile 2019
A l'occasion du salon Rétromobile 2019, Renault expose ses modèles équipés d'un moteur turbocompressé, ainsi que sa monoplace avec laquelle le constructeur a remporté sa première victoire en Formule 1.

Pour cette 44e édition de Rétromobile, le stand Renault se place sous le signe du turbo. Le constructeur célèbre ainsi le 40e anniversaire de sa première victoire en Formule 1 et présente onze modèles de série équipés d'un moteur turbocompressé. Sans oublier l'Estafette, qui fête ses 60 ans.

Améliorer le rendement d’un moteur en optimisant la quantité d’air, l’idée n’est pas nouvelle chez le constructeur français. En 1902, Louis Renault a déposé un brevet sur les moyens « d’augmenter la pression d’admission des gaz dans les cylindres [via] un ventilateur ou un petit compresseur ». Après la seconde guerre mondiale, le compresseur et le turbo, sont utilisés sur les moteurs diesels de locomotives et de poids-lourds.


Un pari fou mais gagnant !

C’est au début des années 1970 que le turbocompresseur fait son apparition sur des moteurs Renault. En 1972, une Alpine A110 groupe 5 est ainsi équipée d’un moteur turbocompressé. Malgré un temps de réponse énorme, Jean-Luc Thérier l’emmènera à la victoire au Critérium des Cévennes cette même année. Les choses sérieuses ont débuté en 1975 avec le prototype d’endurance A441T, qui sera suivi de la lignée des A442, A442B et A443 avec, à la clé, la victoire de l’équipage Jean-Pierre Jaussaud/Didier Pironi aux 24 Heures du Mans en 1978.

RENAULT F1 RS 10 retromobile 2019
RENAULT F1 RS 10 - 1979

Renault engage alors l’audacieux pari : gagner en Formule 1 avec un moteur turbo de 1 500 cm3 contre les moteurs 3 litres atmosphériques habituels. Le 1er juillet 1979, Jean-Pierre Jabouille impose sa RS 10 au Grand-Prix de France sur le circuit de Dijon Prenois et offre la première victoire à Renault en championnat du monde de Formule 1. C’est surtout le premier succès d’un moteur turbo en F1. Baptisé Renault-Gordini EF1, le 1,5 litre V6 Turbo a été étudié à partir de 1975 et fait son apparition en F1 au Grand-Prix de Grande-Bretagne, en 1977.

C’est un moteur V6 à 90°, d’une cylindrée de 1 492 cm3 à 4 soupapes par cylindre suralimenté à partir de 1979 par deux turbos. Le moteur a été calculé pour tourner à un régime de l’ordre de 12 000 tr/min.

>> Visite du stand Renault à Rétromobile 2019 en images <<

 

Renault 18 Turbo (1980)

renault 18 turbo rétromobile 2019

Dès 1980, Renault transpose la technologie du turbo sur ces modèles de série. Le premier est la R18 Turbo qui est équipée d’un quatre-cylindres 1 565 cm3 en aluminium de 110 ch. Le turbocompresseur Garrett est placé en amont du carburateur. La Renault 18 Turbo se démarque par de nombreux équipements inédits repris à la Fuego (tableau de bord, jantes pneus taille basse, spoiler avant…). Sa vitesse maximale est de 185 km/h.

 

Renault 5 Turbo (1981)

renault 5 turbo rétromobile 2019

En 1981, Renault lance la R5 Turbo qui se voit dotée d’un 1 397 cm3 de 160 ch, dérivé de celui de la R5 Alpine. Au niveau de son développement, les équipes font l’inverse d’un programme courant. Considérée comme un engin de compétition, la R5 Turbo fait ensuite l’objet d’une version client. Elle se distingue par ses roues arrière motrices.

 

Renault 5 Alpine Turbo (1981)

renault 5 alpine turbo rétromobile 2019

Avant la Renault 5 Turbo, la R5 Alpine (1976) était la version la plus sportive de la gamme. Elle devient la Renault 5 Alpine Turbo en 1981. Il s’agit d’une mise à niveau consistant à greffer un turbo à son moteur
1 397 cm3. Grâce au turbo, la puissance passe de 93 à 110 ch et elle revendique une vitesse de pointe de 185 km/h. La Renault 5 Alpine Turbo devient ainsi la plus performante des petites voitures à vocation sportive offertes sur le marché.

 

Renault Fuego Turbo (1983)

renault fuego turbo rétromobile 2019

Renault décide la production d’une version hautes performances de son coupé Fuego, né en 1980. Elle est dotée d’un moteur turbocompressé de 1 565 cm3, dérivé de celui qui équipe la Renault 18 Turbo. Sur la Fuego Turbo, ce sont les performances qui prévalent avec une puissance de 132 ch, une vitesse maximale de 200 km/h et un 0 à 100 km/h en 9,5 s. Par ailleurs, l’équipement est soigné (jantes alliage BBS « nid-d’abeilles », climatisation, stickers « Turbo » latéraux, etc.).

 

Renault 11 Turbo (1984) et 9 Turbo (1985)

En 1984, Renault greffe un turbocompresseur Garrett T2 sur le moteur
1 400 cm3 «Cléon-fonte» qui équipe la plupart des versions de la Renault 11. La Renault 11 Turbo devient la première compacte sportive de la marque Renault : 105 ch (115 ch à partir de 1987) et un 0-100 km/h avalé en 9 s. La R11 Turbo atteint 186 km/h en pointe et se démarque par une présentation extérieure marquante : strippings latéraux avec marquage «Turbo», projecteurs antibrouillard, lèvre de spoiler intégrée au bouclier avant…

renault 9 turbo rétromobile 2019
En 1984, la R11 turbo devient la première compacte sportive de la marque Renault.
Un an plus tard, en 1985, sort la R9 turbo qui reprend les mêmes caractéristiques que la R11 turbo.

D’abord disponible en 3 portes, la Renault 11 Turbo est proposée en France en version 5 portes à partir de 1985. A cette date, la R9 se décline aussi en version turbo.

 

Renault 5 GT Turbo (1985)

renault 5 gt turbo rétromobile 2019

Comme la «Supercinq» a succédé à la Renault 5, la Renault 5 GT Turbo succède à la Renault 5 Alpine Turbo en 1985. Le moteur de la Renault 5 GT Turbo appartient à la famille des moteurs «Cléon-fonte», type C, montés sur les gammes Renault 5, 9 et 11. Il développe 115 ch pour une vitesse maximale de 200 km/h

 

Renault 21 2.0 turbo (1987)

renault 21 turbo rétromobile 2019

La Renault 21 2 litres Turbo s’attaque au créneau étroit mais prestigieux des berlines sportives telles que la BMW 325i E30 ou la Mercedes 190 E 2.3. Le moteur 1 995 cm3 a pour base le moteur à essence de 2 litres de cylindrée, type J et affiche une puissance de 175 ch pour une vitesse maximale de 227 km/h.

A LIRE. Renault R21 Turbo vs Laguna GT, l'essai insolite

 

Renault 25 V6 turbo Baccara (1990)

renault 25 turbo rétromobile 2019

En 1990, Renault lance une nouvelle berline performante et luxueuse afin de répondre aux constructeurs allemands. Sous le capot, on retrouve le même moteur V6 PRV que l'Alpine GTA Le Mans mais dans une version plus puissante, développant 205 ch. Sans être sportive, ce modèle se démarque tout de même par des performances honorables : 230 km/h en vitesse de pointe, 1000 m D.A réalisé en seulement 28 s. Le nom « Baccara » est synonyme de luxe, avec une présentation très soignée (sellerie cuir, inserts en bois) et un équipement ultra-complet (climatisation, régulateur de vitesse, chaîne-Hifi...).

 

Renault Safrane Bi-turbo (1993)

renault safrane biturbo rétromobile 2019

La Safrane Biturbo reçoit le moteur V6 PRV de 3 litres, dont la base est proche de celui de l’Alpine A610 mais qui a été spécifiquement préparé par Hartge (moteur) et Irmscher (châssis), deux spécialistes allemands renommés. Il est suralimenté par deux nouveaux turbocompresseurs KKK et développe 268 ch.  La vitesse de pointe de la Safrane Biturbo est de 250 km/h.  Au-delà des performances, elle se distingue par une transmission intégrale permanente et une suspension pilotée.

 

Partager cet article
À lire aussi
Mots clés
Soyez le premier à réagir
Envoi en cours
L'argus  en kiosque
Nouveau
Recevez notre newsletter !

Nos articles vous intéressent ? Abonnez-vous !

Recevez par e-mail toutes les infos de Renault